VOTE | 124 fans

#106 : Le sanctuaire (partie 1)


Terry Clayton, seul survivant de la 7ème division, arrive pour prévenir les survivants d'une attaque alien massive contre eux. Il invite donc les hommes à leur confier les enfants pour qu'il les amène dans un endroit sûr. Les enfants dont Hal, Matt et Ben partent donc avec lui. Ont - ils raison de lui faire confiance ?

Audience US de l'épisode : 4,27 millions de téléspectateurs
Audience FR de l'épisode : ? million de téléspectateurs

Titre VO
Sanctuary (part one)

Titre VF
Le sanctuaire (partie 1)

Première diffusion
17.07.2011

Première diffusion en France
02.08.2011

Vidéos

Preview 106 (VO)

Preview 106 (VO)

  

Photos promo

Anne discute avec la famille Russell

Anne discute avec la famille Russell

Anne ausculte Eli Russell

Anne ausculte Eli Russell

Jeff Russell pointe son arme sur Anne

Jeff Russell pointe son arme sur Anne

Lourdes vérifie les lampes

Lourdes vérifie les lampes

Anne exécute les ordres de Jeff Russell

Anne exécute les ordres de Jeff Russell

Jeff a recourt à la force

Jeff a recourt à la force

Anne parvient à reprendre le sac de médicaments

Anne parvient à reprendre le sac de médicaments

Hal discute avec Anne

Hal discute avec Anne

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Hal Mason (Drew Roy)

Hal Mason (Drew Roy)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Maggie (Sarah Carter)

Maggie (Sarah Carter)

Maggie discute avec Anne

Maggie discute avec Anne

Tom et le capitaine Weaver

Tom et le capitaine Weaver

Dan Weaver (Will Patton)

Dan Weaver (Will Patton)

Maggie apprend à Anne à se servir d'une arme

Maggie apprend à Anne à se servir d'une arme

Plus de détails

Réalisateur : Sergio Mimica-Gezzan
ScénaristeJoel Anderson Thompson

Distribution :

Noah Wyle ... Tom Mason
Drew Roy ...
Hal Mason
Connor Jessup ... Ben Mason
Maxim Knight ...
Matt Mason
Moon Bloodgood ... Anne Glass
Will Patton ...
Dan Weaver
Seychelle Gabrielle ...
Lourdes Delgado
Peter Shinkoda ...
Dai
Mpho Koaho ...
Anthony
Sarah Carter ... Maggie
Colin Cunningham ... John Pope
Dylan Authors ... Jimmy Boland
Andrey Ivchenko ... Schlatter
Chavis Brown ... O'Neil
Daniyah Ysrayl ... Rick Thompson
Melissa Kramer ... Sarah
Henry Czerny ... Terry Clayton
Martin Roach ... Mike Thompson
Paulino Nunes ... Frank
Niamh Wilson ... Megan Philips
Nathan Mitchell ... Parker
Gage Munroe ... Eli Russell
Bruce Hunter ... Jeff Russell
Sarah Carver ... Mary Russell
Wes Berger ... John
Jaclyn Forbes ... Elyse


Évènements importants : > ATTENTION SPOILERS !! <

* Après avoir été sauvé, Ben Mason est devenu un "exilé" en raison de la peur et de la paranoïa. Il a également changé de personnalité et des capacités/endurances apparemment améliorées.

* Certains des enfants sauvés par Hal Mason ont perdu leurs pointes, mais Ben et Rick Thompson les ont toujours.

* La paranoïa sur les enfants implantés incite les parents à envisager de quitter la 2e messe.

* La 2ème division rencontre des survivants de la 7ème division qui prétendent avoir des ordres pour emmener tous les enfants en sécurité pendant que la 2ème division est liée à la 3ème division.

* Suite à une attaque d'un éclaireur, il est décidé d'envoyer les enfants avec Terry Clayton pour leur propre sécurité.

* La troisième division se révèle être une histoire de dissimulation du plan de Clayton.

* John Pope est révélé pour donner des informations à Terry qui le retient prisonnier de tous les enfants de 2ème division.

* Terry est révélé avoir conclu un marché avec des rampants, leur sécurité en échange d'enfants.

Dans l'infirmerie

Anne consulte un petit garçon, Eli, qui se plaint de maux de gorge tandis que Lourdes vérifie les réserves. Elle part chercher des piles auprès de Oncle Scott. C'est le moment que choisit la mère du malade pour fermer la porte et le père pour sortir une arme. Ils veulent les médicaments de la réserve afin de quitter la 2nd Mass. Anne s'interpose, prend un coup et la famille quitte l'infirmerie, les cachets en main.

Dehors

Tom, Weaver et Mike partent à la poursuite des voleurs. Biensûr les civils ont le droit de quitter la résistance mais pas de voler. Weaver explique gentillement à Tom que c'est de sa faute et qu'il aurait dû voir arriver le problème. Soudain, le père commence à faire feu sur des résistants qui se mettent à couvert. Un soldat arrive de nulpart, force les voleurs à se défaire de leur butins et les laisse fuir. Il s'agit de Terry Clayton, membre de la 7ème division et il possède des informations capitales à partager.

Dans une classe

Clayton explique que la 7ème division n'existe plus. Attaqués par les Esphénis, ils ne sont plus que quelque uns, retranché dans une ferme non loin. Et le même destin est sur le point d'arriver à la 2ème division dans 72 heures. C'est pourquoi, ils doivent se préparer et envoyer leurs enfants en sécurité avec Clayton. Cet ordre de Porter est loin de plaire à Tom.

Dehors

Daï est envoyé en éclaireur tandis que Tom donne l'ordre à tout le monde de se préparer à une possible évacuation. Un homme vient prendre des nouvelles de l'ordre concernant les enfants mais Tom le rassure, la décision n'a pas encore été prise bien qu'Anthony le souhaiterai.

Dans l'infirmerie

Maggie vient récupérer des cachets pour Sarah car elle ne voulait pas que la femme enceinte voit Anne dans cet état. La jeune femme donne une arme au medecin, lui promettant qu'elle se sentira mieux avec et se met à sa disposition si elle a besoin d'une leçon.

Dans la chambre des Mason

Hal tente de dormir tant bien que mal malgré ses deux frères bruillant. Le cadet bat tout les records de pompe devant un Matt stupéfait. Le dernier des Mason en profite pour parler avec Ben de son temps avec les rampants. Celui ci avoue que les aliens ne sont pas si horribles, ils sont un peu une seconde famille.

Dans l'infirmerie

Anne consulte une petite fille tandis que le père lui confie qu'il ne souhaite pas laisser sa fille partir loin de lui. Anne s'affole lorsque l'homme s'approche trop près de la porte puis renvoi la fille, soignée. Hal prend leur place. Il souhaite parler de son frère et de sa transformation du jeune geek au supersportif.

Dehors

Matt et un groupe d'enfant jouent à Un Deux Trois Soleil tandis que Tom prépare les barricades en mettant des voitures sur le flanc. Anne vient lui parler de Ben mais celui-ci ne s'est pas encore rendu compte que son fils est différent. Puis la discussion dévie sur l'attaque imminente et Tom avoue être partagé entre sa raison et son envie de garder ses fils à ses côtés.

Dans le bureau de Weaver

Tandis que Weaver, Anthony et Clayton discutent tactiquen Jimmy entre. L'enfant souhaite reprendre son poste. Weaver l'envoie donc au poste de surveillance sud.

Dans l'infirmerie

Anne est paralysée tandis que Lourdes prépare l'évacuation. Le medecin est de toute évidence plus secouée par les évênements de la matinée qu'elle le pensait. Elle décide de prendre une leçon de tir.

Dehors

Maggie montre ce qu'il faut faire à une Anne qui a du mal à viser. Le soldat lui demande alors d'imaginer que quelqu'un tente de faire du mal à sa famille et Anna réussit un tir de précision.

Dans le gymnase

Clayton se dispute avec un homme toujours à cause de l'ordre d'évacuation des enfants. Tom arrive et rassure tout le monde: l'ordre ne sera donné qu'en cas de dernier recours.

Dans un bus

Jimmy entre dans un bus pour prendre son bus et manque de se faire tirer dessus par un Parker non-prévenu de sa venue. Les deux partenaires commencent une partie d'echecs. Mais un Meca attaque le bus, dont le bruit alarme Tom et Weaver. Parker meurt sur le coup et Jimmy fuit dans les couloirs tandis que Tom et Weaver partent à son secours. Mais Jimmy est déjà dans les escaliers, poursuivit par un rampant qui écrase une Terre miniature entre ses doigts avant de se faire exécuter par Weaver. Jimmy est sous le choc.

Dans l'infirmerie

Jimmy ne peut s'empêcher de raconter les evênements à un rythme effrainé tandis que Anne tente de vérifier son état physique. Clayton insiste sur la chance qu'ils ont eu de ne pas être plus touché. Weaver commence à considérer sa proposition.

Dans le gymnase

Ben prend son temps pour choisir une barre nutritive. Un homme l'attaque verbalement. Il n'est pas très heureux de partager son toit avec un ancien enfant implanté. Hal et Maggie viennent à sa rescousse. Le message est clair: personne ne touche à Ben si ils ne veulent pas avoir à faire à Hal. Mais Ben est bléssé et rejoint son père dans leur chambre.

Dans la chambre des Mason

Tom s'assure que ses objets de valeur soient enballés en cas d'évacuation. Ben lui annonce alors qu'il souhaite partir avec Clayton. En effet, il pense que son père ne sera pas capable de se battre si il s'inquiète pour ses fils.

Dans le gymnase

La décision est prise. Tom ordonne l'évacuation des enfants dans 1 heure.

Dehors

Hal trouve Ben devant une photo de famille et ensemble, ils se souviennent d'un moment pas très glorieux mais tellement drôle. Ben donne ensuite la photo à son ainé afin qu'il la garde jusqu'à ce qu'ils soient réunis. Cela décide Hal. Il part dire à son père qu'il souhaite faire parti de l'escorte des enfants car il avait promis à sa mère de veiller sur ses frères.

Dehors

Tout le monde est près tandis que Clayton montre sa destination sur une carte à Tom. Matt tente une dernière fois de convaincre son père de ne pas les envoyer. Mais aussi dure que cela soit pour le père, il n'a pas le choix. Les enfants quittent la 2nd division. Sur le chemin, Clayton change l'itinéraire, se justifiant: avec tout ces enfants, la route serait dangereuse, mieux vaut utliser les bois. Ils arrivent enfin au sanctuaire et filent au lit.

Durant la nuit, Clayton descend discret jusqu'à une salle où attend, seul, Eli, le fils des fuyards de la second Mass.

Dans une forêt

Clayton emmène l'enfant jusqu'à une jeune fille harnachée qui l'assomme pour l'emporter. Elle rappel à Clayton qu'il devra en apporter plus dans 2 jours.

Dans la grange

Clayton rejoint la grange et trouve Pope bléssé et attaché. Il a torturé le motard pour obtenir des informations sur la 2nd Mass.

FIN

(rédigé par DoctorDean)

[Début de l'épisode]

Anne examine Eli qui semble malade.

Anne : Aller Eli fais Aaaa.

Eli : Aaaaaaaaaaaaa.

Anne : Ne vous inquiètez la première chose que l'on nous apprend à la fac de médecine c'est de se servir d'un abaisse langue, depuis quand tu te sens comme ça ?

Jeff : Ca fait deux jours déjà, ill mange plus et il dort plus.

Anne : Ces temps-ci c'est courant comme symptôme.

Lourdes : La lampe a encore lâcher.

Anne : Scott a des piles neuves dans son labo et dans le tiroir de son bureau il cache des sucreries.

Lourdes : Tu veux des petits ours ou des bonbons ?

Eli : Des petits ours.

Lourdes : D'accord.

Lourdes part.

Anne : Ah vous pouvez laisser la porte ouverte. Aucune rougeur dans la george.. et sa température est tout à fait normal votre fils...

Anne se retourne, Jeff pointe une arme sur Anne.

Anne : Qu'est-ce que vous faites ?

Jeff : Fermez-là ! va vite avec ta mère, il me faut des antibiotiques et des anti-douleurs enfin tot ce que vous avez !

Anne : Nan !

Jeff : Nan ?

Anne : Ca nous a pris des mois pour trouver ces médicaments ! c'est vital pour nous.

Jeff : J'ai pas le temps de discuter faite ce que dis plus vite vous me les donnerez plus vite on sera parti d'ici, allez !

Anne : Pourquoi vous faites ça ?

Jeff : Vous voulez vraiment le savoir ? un rampant a tuer un homme ici même des gamins avec des tiges enfoncées dans le dos ce balade dans le camp et tout le monde trouve ça normal, on est plu en sécuriter ici nos chances diminues de jour en jour, plus vite !

Anne : Rien ne vous empêche de partir, pourquoi vous prenez nos médicaments ?

Jeff : C'est la jungle dehors, si on se fait agresser on aura de quoi négocier.

Anne lance des choses pour tenter de s'enfuir mais Jeff la frappe.

Anne : Ausecours, ausecours venez m'aider !

Mary : Jeff je t'en prie ne lui fat pas mal.

Anne : Nan, nan

Jeff : Je suis désolé... allez on y va !

La famille Roussell part avec les médicaments.


[Générique]


[Dehors]

La famille Roussell s'enfuit, mais Tom, Weaver et Mike les suivent.

Jeff : Vite, nan nan par là.

Weaver : Et voilà ce qui arrive quand on relâche son attention.

Tom : Annen e pouvait pas savoir qu'un civile allait l'attaquer.

Weaver : Je parlais pas d'elle, je parlais de vous, les civiles sont sous votre responsabilité, plus on passera de temps à passer ici, plus on aura à gérer des actes désespérés.

Un coup de feu retentit, Weaver, Mike et Tom se cachent derrière une voiture.

Jeff : N'avancez plus ! un pas de plus et je vous descends ! 

Tom : Non, non tire pas il y a un enfant avec eux.

Jeff : Laissez-nous aller partez ! sinon je vous jure je tire !

Weaver : Désolé mais on reste là, rendez-nous les médicaments on discutera après.

Jeff tire un nouveau coup de feu, puis Terry tire un coup de feu derrière la famille Roussell.

Terry : Lâchez votre arme aller ! lâchez là !

Jeff : Je voulais juste mettre ma famille en sécuriter rien de plus.

Terry : Bah d'après ce que j'ai compris elle ne risquera plus rien quand vous leur rendrer les médicaments.

Weaver : On peut savoir à qui on a affaire ?

Terry : Terry Clayton de la septième, Dan Weaver c'est toi ?

Weaver : Ouais.

Terry : Amenez-vous... je vous donne cinq secondes pour partir sinon après il faudra s'expliquer avec eux.

La famille Roussell donne les médicaments à Terry et ils partent.

Weaver : Nan, nan laisse tomber, ils veulent partir d'ici, qu'on les laisse s'enfuir.

Terry : On est encore libre dans ce pays non ?

Weaver : Terry c'est bon de te revoir.

Mike : Toujours là.

Terry : Mike ça a l'air d'aller vous, Tom ça va vos garçons ?

Tom : Ca va, vous êtes loin de votre base, Porter vous avez demandé de vous établir dans les environs de Willminton.

Terry : On a suivi ses ordres...la septième division a était anéantit.

Weaver : Anéantit ?

Terry : Ouais la donne a changer, les aliens nous ont attaqués et ils ont mis le paquer, leur prochaine objectif est la deuxième division.


[Dans une classe]

Terry explique ce qu'il c'est passer à la septième division.

Terry : Phillips mon commandant en second à attraper sa fille Megan et a essayé de l'arracher des pattes du rampant mais un autre rampant est arriver par derrière... bref ils ont capturés tous les enfants et ont donné l'ordre aux mécas de nous abattrent et moi je me suis enfuie je me pardonnerais jamais d'avoir laissé le groupe.

Mike : Y avait rien d'autre à faire Terry.

Terry : Oh si j'aurais pu me battre mais merci quand même.

Dai : Vous êtes combien à avoir survécu ?

Terry : Huit soldats et une demi-douzaine de civiles, on a marcher, marcher jusqu'à attérrir dans une ferme ici, dans cette valée protégée par trois collines, les rampants ont déjà nettoyé le secteur deux fois alors pour l'instant je crois qu'on y est en sécuriter.

Weaver : Comment tu peux savoir qu'ils viennent dans notre direction ?

Terry : J'ai réussi à entrer en contact avec Porter la semaine dernière il pense que les aliens ont besoin de mains d'oeuvres pour achever la construction de la super-structure les rampants ont déjà tout ratissé d'ici à ici.

Weaver : Ils avancent vers nous.

Terry : Oui, ils envoient d'abors une équipe de reconnaissance composée d'un rampant et d'un méca avant de revenir en force.

Weaver : Quel sont les ordres ?

Terry : Se regrouper. Je dois rejoindre la troisième division ici,

Tom : C'est... entre notre position et Willminton.

Terry : La troisième division commence à manquer de provisions et de soldats ils ne survivraient pas en cas d'attaque Porter et cette division va bientôt vous rejoindre il vous demande de tenir votre position jusqu'à son arrivée vous évacuerez le secteur ensemble.

Weaver : On l'attend combien de temps ?

Terry : Il lui faut 72 heures pour arriver ici.

Tom : 72 heures à tenir ? c'est beaucoup quand on doit repousser une attaque alien.

Terry : Je sais Porter en est conscient c'est pour ça qu'il a demandé d'emmener avec moi tous les civiles de moins de 20 ans.

Tom : Avec vous ?

Terry : Je les emmènerai à la ferme, en cas d'attaque les jeunes de votre division seront en sécuriter avec moi, vous attendrez l'arrivée de la troisième division et ensemble vous nous rejoindrez ensuite il faudra espérer touver un endroit sûr pour noue établir.

Tom : Je comprends la stratégie, il faut mettre nos jeunes en sécuriter mais je refuse d'abandonner mes enfants.

Terry : Je ne fais que transmettre les ordres.

Weaver : D'accord, Mike faite doublait la garde sur le périmètre de sécuriter, Dai..

Dai : Reconnaissance en moto ? je m'en occupe.

Weaver : Tom allez parler aux parents, il faut les préparer à se séparer de leurs enfants.

Tom : Je crois pas qu'ils vont accepter votre décision.

Weaver : J'ai pas encore décider de leur enlever leurs enfants mais si la patrouille de reconnaissance nous annonce une attaque imminente, les faires évacuer leur sauvera la vie expliquez leur le problème je suis sûr qu'ils comprendront.

Tom : Je risque de ne pas être très impatient.

Weaver : Justement vous serez leur faire comprendre que c'est important.


[Dehors]

Dai part en reconnaissance.

Dai : Je vais remonter vers Willminton sur 8 kilomètres, deux coups c'est dégager, trois coups...

Hal : Faut dégageait.

Tom : Bonne chance... bon les gars vous savez ce qu'il vous reste à faire, vous allez demander à tout le monde de se préparer à évacuer, chargez les réserves d'eau deans les véhicules les provisions, les munitions aussi enfin tout ce qu'on peut porter à dos d'homme.

Un homme : Tom je peux te parler ? il paraît qu'on va devoir nous séparer de nos enfants.

Terry : Mesure de précaution.

Tom : On a encore rien décidé.

Anthony : Ah bah faudrait se décider et vite.

Tom : Comment ça ?

Anthony : Avant de paniquer il faut bien réfléchir, ce que veulent les rampants c'est nos enfants.

Mike : Alors c'est nos enfants le problème ?

Anthony : Non, je dis simplement que c'est des cibles.

Tom : Comme nous tous.

Anthony : Ecoutez si vous voulez pas voir la réalité en face c'est votre problème mais ils viennent de massacrer la septième division et bientôt ça sera notre tour.

Tom : Et peut être aussi que la troisième division va arriver et qu'on partira dans un endroit plus sûr.

Anthony : Je l'espère parce que ces derniers temps on peut pas dire qu'on est eu de la chance.

Tout le monde part.

Hal : Papa ! j'ai l'impression que les gens commencent à paniquer.

Tom : Pas très constructif ton commentaire.

Hal : C'est vrai.

Tom : Faut pas qu'on se pose trop de questions sinon on va paniquer aussi, ça va ?

Hal : Oui.

Tom : Aller les gars on construit les barricades !


[Au laboratoire]

Anne prend des médicaments à Maggie.

Anne : Tenez, assurez vous que Sarah en prenne un par jour.

Maggie : Elle pourra se débrouiller toute seule ? Sarah est une nana cool et avec le bébé qui arrive elle est un peu sur les nerfs.

Anne : Heureusement qu'elle attend pas des jumeaux, ça serait la panique totale... alors comme ça vous êtes devenu ami ?

Maggie : Oui plus ou moins, elle aurait pu venir vous voir en personne mais avec ce qui s'est passé ici, comme elle est déjà à cran j'ai pens' qu'elle avait pas besoin de vous voir dans cet état... il paraît que vous vous êtes bien défendu ?

Anne : Oh pour ce que ça à donner.

Maggie : Au moins vous avez résisté, vous avez quand on a eu des régresses au cerveau et après pour se relever c'est dur croyez moi.

Maggie donne une arme à Anne.

Maggie : Tenez un nouvel ami.

Anne : Oh non.

Maggie : Avec ça vous vous sentirez plus tranquille et si ça va à l'encontre de votre serment d'hippocrate vous pourrez tenter de recoudre le gars une fois que vous lui aurez explosé le bide, vous verrez c'est facile, visez et tirez je suis là si vous avez besoin que je vous donne une leçon.

Maggie part.


[Dans une 'chambre']

Matt compte les pompes que fait Ben.

Matt : 98...99... et 100. Et allez 101, 102.. tu t'arrêtes ? tu viens de faire 102 pompes tu te rencontres ?

Ben : Bah ouais.

Hal : S'il vous plaît silence ! je dois me reposer pour ma nuit de garde.

Ben : C'est énorme hein ?

Hal : Chuuuuut !

Matt : Je connais d'autres enfants qui m'ont dit que les tiges de fer s'enlevaient toutes seules.

Ben : Je sais, pas les miennes, peut être parce qu'ils n'ont pas porté le harnais aussi longtemps que Rick et moi.

Matt : Et ça fait mal ?

Ben : Au début oui, après ça va. Des fois j'oublie même qu'elles sont là, je me rappelle que j'en ai quand je me penche ou quand je m'appuie dessus.

Matt : Euh... je peux toucher ?

Ben : Oui...

Ben fait semblant d'avoir très mal.

Ben : Argh, ah..

Matt : Je t'es fait mal ?

Ben : Ahah.

Matt : T'es méchant, t'es pas marrant !

Ben : Désolé j'ai pas pu m'en empêcher.

Matt : Ahahahahah. Ben ?

Ben : Hum ?

Matt : C'était comment avec les aliens ?

Ben : Tu veux savoir quoi ? si ils sentent mauvais ?

Matt : Non je rigole pas. Ils t'ont parlé ?

Ben : Nan, les aliens parlent pas, mais quand t'es avec eux tu penses plus par toi-même mais tu penses quand même, enfin c'est dur à expliquer... c'est comme si ils pensaient avec toi. Tu te souviens de la fois où on est allé campé avec papa ? t'avais faim et soif, t'avais même mal au ventre. Eh ben... si papa était un alien, il aurait tout de suite sentit que t'avais besoin de manger.

Matt : T'as dû avoir peur non ?

Ben : Quand ils m'ont attrapé, je peux te dire que j'ai jamais eu aussi peur de ma vie mais avec le harnais je me suis senti bien.

Matt : On t'a manqué ?

Ben : J'en sais rien.. en fait, je me suis pas posé la question, les aliens prenaient tellement soin de nous que je pensais plus trop à vous... pour moi, c'était pas des monstres.. c'était comme ma famille et même parfois ils me manquent.

Hal a tout entendu.


[Au laboratoire]

Un parent discute avec Anne pendant qu'elle soigne la fille du parent.

Un parent : Vous savez, parfois je me demande ce qu'il me fais le plus peur, Weaver ou les rampants.

Anne : Il est parfois brute de décoffrage mais il veut juste nous protégé.

Un parent : Ils pensent qu'à ses soldats, il déteste les civiles depuis le premier jour, il m'aura pas avec ses attaques, je me séparerais jamais de ma fille !

Anne : Eloignez-vous de cette porte !

Une parent : Ça va docteur ?

Anne : Oui ça va, ça va. Voilà c'est bon, tu feras attention à pas salir le pansement et je vérifierais dans deux jours.

Un parent : Viens chérie.

Hal arrive.

Hal : A mon tour.

Anne : C'est moi que vous attendiez ?

Hal : Ouais, vous avez une minute ?

Anne : Ouais, enfin à peine pas quand tout le monde panique et se bagarre et que je passe mon temps à soigner des bleus, ça va ? vous n'êtes pas malade ?

Hal : Non non non non non, je vais bien sauf que...

Anne : Hal, je suis votre médecin, vous pouvez me parler, tout ce qui se dira ici restera entre nous.

Hal : C'est Ben... y a un truc qui va pas chez lui, bon je sais bien ce qu'il a enduré mais je le trouve bizarre... on dirait que c'est pas lui je le reconnais pas.

Anne : C'est à dire ?

Hal : Bah tout à l'heure, il a fait cent pompes sans même transpirer, avant c'était un miracle si il arrivait à en faire dix.

Anne : On sait pas ce qu'il lui on fait durant tous ces mois.

Hal : Nan ça je sais... comment dire... si vous l'auriez connu avant, vous comprendriez ce que je ressens, Ben il était... mon petit frère pleurnichar enfin, il était complètement immature mais deux fois plus intelligent que moi et aujourd'hui... on dirait...

Anne : un adulte ?

Hal : Nan, il est... il est différent.


[Dehors]

Matt joue à un, deux, trois soleil avec des enfants, Tom et Anne sont à côté.

Matt : Un, deux, trois... soleil, un, deux, trois... soleil.

Anne : Voilà le bon côté des choses, sans l'invasion, ils seront collés à leurs jeux vidéo.

Tom : Eh oui, ça me rappelle ma jeunesse, vous ça va ?

Anne : C'est à mon agresseur qu'il faut demander ça.

Tom : Désolé de pas être passé hier soir, j'étais un petit peut déborder.

Anne : Ouais je comprends... j'ai jamais aimé déménagé... Je vois pas Ben.

Tom : il doit être quelque part à l'intérieur, soit il prépare ses affaires soit il est plonger dans un bouquin, vous vouliez le voir ?

Anne : Je suis son médecin, je suis censer m'intéressé à sa rémission, il vous semble normal ?

Tom : Oui il a 14 ans, il est un peu timide, essayez de soulever celle-là là-bas.

Un homme : Ok, on s'en occupe.

Tom : Vous disiez ?

Anne : Ça me rassure, vous croyiez qu'ils peuvent... enfin qu'on peut les arrêter ?

Tom : On pourra pas les arrêter mais on les ralentira, ça nous donnera le temps d'évacuer la division par le tunnel, vous me tenez ça.

Anne : Et l'idée de Clayton ? vous y avez réfléchi ?

Tom : J'ai essayé de pas y penser... vous voyez le souci, c'est que j'arrive plus à savoir si je me bats pour protéger mes enfants ou si je me bats par pur égoïsme ou pour les garder près de moi je sais plus.

Anne : Tom, c'est pas bon de se poser ce genre de question.

Tom  : Nan, ça rend les choses encore plus difficile, honnêtement je sais plus.


[Dans une classe]

Weaver et des soldats préparent un plan.

Athony : On pourrait aller dans cette direction, i lfaudrait un éclaireur.

Weaver : Combien de soldat pour défendre le périmètre de sécurité ?

Anthony : Assez enfin presque.

Terry : En faisant tourner les soldats toute les douze heures, on est pas arrivé à sécuriser la totalité des points d'axe.

Jimmy entre.

Weaver : Qu'est-ce que tu veux Jimmy ?

Jimmy : Avec votre permission, j'aimerais réintégrer l'équipe de garde, apparemment vous manquez de soldats.

Anthony : Ecoute petit, on a aussi besoin besoin d'hommes ici à la base avant d'aller établir le campement ailleurs.

Jimmy : Je suis plus un gamin, j'ai pas envie qu'on me surprotège, mettez moi sur un point d'accès et je pourrais me débrouiller.

Weaver : Voilà ce qu'on va faire Jimmy, Parker tient le poste Sud cette nuit, je suis sûr qu'un peu de compagnie va lui faire plaisir.

Jimmy : Oui capitaine!

Jimmy part.

Terry : Vous avez du cran vous.

Weaver : Ouais, et dire qu'en ce moment il devrait être en seconde au lycée main dans la main avec une pom-pom girl et pas en train de se battre enfin c'est comme ça.


[Au laboratoire]

Anne est assise au sol, Lourdes range les médicaments.

Lourdes : Va falloir que je trouve d'autres caisses, ça va tout va bien ?

Anne : C'est moi qui suis censé prendre soin de vous.

Lourdes part avec une caisse, Anne prend le pistolet que Maggie lui a donné.


[Dehors]

Maggie entraine Anne à se servir d'un pistolet.

Maggie : Vous voyez, ça n'a rien de compliquer, ça fera juste un petit plus de bruit.

Anne : Qu'est-ce que je dois faire ? écarter les jambes pour rester stable ?

Maggie : Vous n'êtes pas terminator chérie, le but c'est de vous défendre c'est tout, plus souple le poigner, faut pas raté se salopard.

Anne : Elle est censé être où la cible ?

Maggie : Devant vous.

Anne : D'accord, désolé c'est pas évident.

Maggie : J'ai jamais dit que ça l'était, enfin la première fois, mais c'est ça, imaginez d'un mec ou un alien vous menace, imaginez qu'une personne que vous aimez risque de perdre la vie.

Anne tire une balle.

Maggie : Génial, ouais c'est pas trop mal. allez encore une fois.

Anne : J'ai jamais aimé les armes.

Maggie : Moi non plus mais après deux ou trois mois, ça devient aussi pratique qu'une carte de crédit faut jamais sortir sens.


[A l'intérieur]

Terry convoque tous les parents pour expliquer ce qu"il compte faire.

Terry : Tout ce que je sais, c'est que ça a marché avec nous, j'ai pas d'enfants et par conséquent, je peux pas me mettre à votre place.

Un parent : Sa je vous le fais pas dire, à cause de vous, tous ces gens s'imaginent que les ennemis sont leurs propres enfants.

Terry : Non, c'est le comportement de gens comme vous qui les font douté moi, j'agis pour la sécurité des enfants pas pour le bien être des parents et tout ça c'est une mesure provisoire, il faut attendre...

Anthony : Attendre quoi ? que les aliens attaquent ? et après on fait quoi ?

Un parent : On attend que les parents nous accordent un droit de visite ?

Terry : J'ai jamais dit ça !

Tom arrive.

Tom : Eh eh eh, on se calme ! qu'est-ce qui se passe ?

Un parent : Je sais que beaucoup d'entre vous ont perdu leurs enfants surtout n'allez pas croir quej en e compatis pas avec vous mais si vous aviez encore votre enfant à vos côtés, vous accepteriez de vous en séparez ?

Tom : La décision n'est pas prise mais tout le monde veut la même chose, que nos enfants soient en sécurités.

Un parent : Ils seront jamais en sécuriter plus personne sera en sécriter, on peut mourir à n'importe quel moment et à l'heure de ma mort, je veux que ma fille soit à mes côtés.

Tom : Pas question de mourir, on se sépare pour tenter de survivre.

Un parent : Ecoutez, je peux vous jurer que si vous essayez de me prendre ma fille.

Tom : N'oubliez pas qui est votre ennemi, nous avons dû faire des choix difficiles avant d'en arriver là et on va devoir en faire encore mais c'est vraiment pas le moment de craquer, si on stresse les uns contre les autres qu'ils attaquent après ou maintenant, ça n'aura plus aucune importance on aura perdu d'avance !

Un parent : Et qui prendra la tête des civiles si on nous attaque, Weaver ?

Tom : Non, ce sera moi.


[Dehors]

Jimmy rejoint Parker dans un bus pour faire une nuit de garde, Parker entend un bruit derrière le bus et pointe son arme sur Jimmy.

Jimmy : Parker doucement c'est moi, c'est Jimmy.

Parker : Ahahah, regardez qui a sorti son jouet.

Jimmy : Sa fait un peu flippé.

Parker : Ouais c'est l'impression que ça donne quand les rampants sont pas loin.

Jimmy : Nan, je parlais de toi, c'est toi qui me fait flippé.

Parker : On peut reprendre là où O'neil avait arrêté ?

Jimmy : Il joue comme un naze ce mec.

Parker : T'es sûr d'avoir envie de faire ça ?

Jimmy : Echec et matte en trois coups.

Parker est sur le point de jouer quand le jeu d'échec se met à trembler, un méca arrive devant, il éclair et il tire sur le bus.


[A l'intérieur]

Tom et les parents sont toujours dans la salle.

Tom : C'est des tires de méca.

Mike : Ils viennent d'où ?

Tom : Je sais pas mais ils sont prêts.

Un parent : Les aliens !

Tom : Regroupez-vous et restez à l'intérieur, si on vous demande de bouger, soyez prêt à bouger  !


[Dehors]

Dans le bus, Parker est mort.

Jimmy : Parker ! Parker ! Parker ! Ah.

Jimmy tente de se cacher, le méca essaye d'ouvrir le toit du bus.

Jimmy : Ah, non !

Des coups provenant d'un toit attirent l'attention du méca, Jimmy a le temps de fuir.


[Dans un couloir]

Weaver, Tom et les autres rejoignent l'extérieur.

Weaver : Poste Sud ?

Tom : Je crois bien.

Weaver : Jimmy vient de remplacer O'Neil là-bas.


[A l'intérieur]

Jimmy a réussi à revenir dans le lycée, il pend un escalier mais derrière lui, une ombre de rampant le suit.

Jimmy : Alerte, y a un méca ! Y a un méca ! Y a un méca !

Il arrive à une porte enchaînée et il n'y a personne.

Jimmy : Y a un méca ! Y a un méca !

Le rampant arrive dérrière lui et l'attrape par le cou.


[Dehors]

Weaver et les autres arrivent au bus.

Weaver : Clayton, Mike, localisez le méca, Jimmy ! Jimmy.

Tom : Aucun signe de lui ?

Weaver : Non.


[A l'intérieur]

Le rampant essaye d'avoir Jimmy mais Jimmy arrive à tirer des coups de feu avec son pistolet et arrive à passer la porte.

Jimmy : Au secours !


[Dehors]

Tout le monde combat le méca.

Terry : Le méca bat en retraite !

Maintenant, ils entendent Jimmy qui est à l'intérieur.

Jimmy : Un rampant ! Au secours !

Tom : Il est à l'intérieur.

Weaver : C'est Jimmy, on y va.


[A l'intérieur]

Jimmy essaye tant bien que mal à battre le rampant.

Jimmy : Un rampant !


Tom et weaver sont à l'intérieur.

Weaver : Passez par le hall alez aller.


Jimmy n'a plus de balle et jette tout ce qu'il trouve sur le rampant dont une sphère de la Terre.

Jimmy : Au secours !

Le rampant prend la sphère et l'éclate en mille morceaux.

Jimmy essaye de tirer des balles.

Jimmy : Tu vas marcher oui !

Lorsqu'il jette son pistolet sur le rampant, il explose, Weaver l'a tué avec un fusil à pompe, Jimmy est apeuré.

Weaver : Jimmy... Jimmy, allez viens, ça va aller, tout va bien, tout va bien fiston, ça va aller maintenant, ça va aller.


[A l'infirmerie]

Jimmy raconte ce qu'il s'est passé et Anne l'ausculte.

Jimmy : Et il courait, il essayait de me rattraper, je me suis enfuie à l'intérieur et..

Anne : Bouge pas, je vais prendre ta tension.

Jimmy : Je savais qu'il fallait que je sorte mon flingue et j'ai tiré bam bam bam et j'avais plus de balles ensuite, j'ai.. j'ai.. je peux pas m'empêcher de parler, mon coeur va lâcher, je suis en état de choc.

Weaver : Mais nan, si t'étais un peu plus vieux, je t'aurais donné un Whisky.

Jimmy : J'arrive pas a...

Weaver : Ça va aller, essaye de te calmer.

Tom et Terry arrivent.

Tom : On a eu de la chance que le méca se soit enfui.

Weaver : Beaucoup de chance, ils nous ont envoyé leurs vaisseaux patrouilles ?

Tom : Pas encore.

Weaver : Espérons que la troisième division parvienne jusqu'à nous avant que les rampants reprennent leurs esprits.

Terry : Espérons, avant d'anéantir la septième division, ils avaient envoyé en reconnaissance un rampant et un méca.

Weaver : Quand aura lieu l'attaque d'après toi ?

Terry : Dès qu'ils comprendront que leur éclaireur ne reviendra pas.

Weaver : D'accord, on va mette les enfants à l'abri dans le refuge de Clayton on a pas le choix, maintenant on est certain qu'ils vont nous attaquer.

Tom : Je sais.


[Dans une salle]

C'est l'heure du diner, Ben choisis quelque chose,  un homme regarde les épines de Ben.

Quelqu'un : Ouais bien sûr.

Un homme : Prends-en un et tires-toi d'ici.

Ben : C'est quoi votre problème ?

Un homme : Je refuse de faire la queue avec cette espèce de barbelé, c'est à cause de ses pestisférés que les rampants vont débarquer !

Maggie : Tom frère a besoin d'un coup de main.

Hal : Lequel ?

Maggie : Celui qui va se faire défoncer la tête, Ben, laisse nous faire.

Hal : T'as un problème ?

Un homme : J'ai pas de problème, je suis juste content que vous ayiez arrêté de ramener des traîtres implantés à la deuxième division.

Hal : Je crois que tu t'es mal renseigné, dès qu'on aura retrouvé de la morphing, on ira en récupérer autant qu'on pourra.

Un homme : C'est les gamins implanter qui attire les rampants.

Hal : Qu'ils viennent, je les attend et je foutrais une bonne raclée à tous ceux qui s'en prendront aux enfants ok ? alien ou pas.

Un homme : D'accord, d'accord.

Ben part.


[Dans une classe]

Tom cherche quelque chose, Ben arrive.

Ben : Papa.

Tom : Salut ça va ?

Ben : Qu'est-ce que tu fais ?

Tom : Oh, je cherche un collier qui a appartenait à ta mère.

Ben : Tu vas le mettre ?

Tom : Non je veux juste le mettre de côté au cas où on partirait en catastrophe.

Ben : Au fait, c'est bon je veux y aller.

Tom : Aller où ?

Ben : Au refuge avec Clayton, je sais que t'as peur de ce qui pourrait nous arriver qi jamais les rampants débarquaient parce que je suis un enfant implanté.

Tom : Ben, Ben.

Ben : Et je comprends que vous devez être prêt à vous battre ce qui serait pas évident si les enfants restaient là, ça me rappelle de ce qui s'est passé pendant la deuxième guerre mondiale à Londres.

Tom : Ouais le Blits.

Ben : Ouais c'est ça, tu nous avais raconté l'histoire, les Allemands aller bombarder Londres et..

Tom : Oui les Londoniens avaient envoyé leurs enfants à la campagne pour les mettre à l'abri pendant qu'ils défendaient la ville, je suis pas sûr que la situation soit la même.

Ben : Si c'est la même chose.

Tom et Ben font un câlin.

Tom : Je vais te poser une question et je veux que tu me répondes, mon fils, est-ce que tu es heureux d'être revenu ?

Ben : Evidemment et toi t'es heureux de m'avoir retrouvé ?

Tom : Tu peux pas imaginer Ben.

Ben : Alors, séparons-nous pour notre bien.


[Dans le gymnase]

Beaucoup de monde se rassemble.

 

 

 

 

En cours de rédaction par BenMason
30 minutes de l'épisode 106.

In the infirmary. Anne is checking a kid with his parents. Lourdes is checking some lamps.

Anne: Okay, Eli. Say "ahh”.

Eli: Ahh.

Anne: Don't worry. Tongue depressors are the first thing they teach you in medical school. When did you start to feel this way?

The father: It's been a couple of days. He's not eating, can't sleep.

Anne: Yeah, there's a lot of that going around.

Lourdes: This lantern's going out again.

Anne: Scott has some batteries in the science room And a stash of candy in his drawer.

Lourdes: Oh, suckers or gummy bears?

Eli: Gummy bears.

Lourdes: Okay.

She leaves the room, followed by the mother who closes the door.

Anne: Oh, it's okay. You can leave the door open.

Anne: So, his throat is clear, and his temperature's just a hair above normal, so --

Anne turns back to the father who has a gun.

Anne: What --

Father: shut up. Go to your mother. I need antibiotics, painkillers -- everything you've got.

Anne: No.

Father: "No"?

Anne: It took months to get that stuff. People are depending on it.

Father: I'm not here to argue! The faster we do this, the faster we're gone. Come on!

Anne: Ohh. Oh, God. Why?

Father: You really have to ask? Skitter killed a man right here, didn't he? Kids with spikes still in their backs walking around like it's normal. The chance of survival around here is low, and it's getting lower by the day. Come on!

Anne: You can leave. Nobody's stopping you.

Father: It's the wild west out there. If we get into trouble, we're gonna need something to trade.

Anne defends herself.

Anne: Help! Help! In here!

The father beats Anne in the face.

Mother: No more, Jeff. Don't hurt her.

Anne: No, no.

He takes the meds from Anne, on the floor.

Father: I'm sorry. Come on!

They leave the room.

Outside. The thieves run to flee.

Father: Okay. Okay. No, go this way! This way.

Tom, Mike and Weaver follow them.

Weaver: This is what happens when people lose focus.They get careless.

Tom: There's no way Anne could have seen this coming.

Weaver: I'm not talking about Anne. I'm talking about you. Civilians are your responsibility. The longer this siege goes on, the more desperate people are gonna get.

The father shoots. Tom and his colleagues hide behind a car.

Father: Leave us alone! I'll shoot, I swear!

Tom: No, no, hold your fire. They've got their kid with them.

Father: J-just go back! No one has to get hurt!

Weaver: Nobody's going anywhere! You throw out that medicine, then we'll talk.

A fighter appears from nowhere, shoot on the floor.

Fighter: Drop it or die right now! Drop it!

Father: I-I just want to get my family the hell away from here.

Fighter: Well, from what I could hear, that's the offer on the table, as long as you leave that behind.

Weaver: Who the hell is out there?!

Fighter: Terry Clayton, 7th Mass! Is that Dan Weaver?!

Weaver: Yeah!

Clayton: Well, come on up! I'm gonna give you five seconds, and then you're dealing with them.

The mother gives the bag to Clayton and the flee.

Weaver: No, no, no. Stand down, Mike. They want to leave.They don't want to be here, let 'em go.

Clayton comes to Weaver.

Clayton: Still a free country, right?

Weaver: Terry, good to see you.

Mike: Yeah. Always had good timing.

Clayton: Mike, you're a sight. Tom. How are the boys?

Tom: They're good. ou're a long way from home. Last word was the 7th Mass was holding tight outside of Wilmington.

Clayton: Yeah, we were. The 7th Mass is gone.

Weaver: It's gone?

Clayton: Yeah. Game's changed. Skitters hit us, and they hit us hard. They're coming this way next.

Inside a class.

Clayton: Phillips, my second-in-command, he -- he grabbed his daughter Megan and tried to pull her back, but another Skitter came up behind him, and -- Anyway. Once they had all our kids, the Mechs just opened up. And I just ran. I'm never gonna forgive myself, but that's just what I did.

Mike: Terry, what else could you do?

Clayton: A thousand things, probably, but thanks.

Dai: How many of you got away?

Clayton: Eight fighters, half a dozen civilians. And we just kept moving until we holed up at a farm right here -- secluded, in a valley, hills on three sides. Skitters have already swept the area twice, so we think we're in the clear for a while.

Weaver: Why do you think they're coming this way?

Clayton: Re-established contact with Porter last week. He thinks the aliens are stepping up construction on their structures, looking for slave labor. Skitters have been sweeping through here and here.

Weaver: Right this way.

Clayton: Yeah.We've been seeing small patrols -- one Skitter, one Mech. Pattern's been to I. D. a target, come back full force.

Weaver: What are our orders?

Clayton: Regroup. The 3rd Mass is right here.

Tom: That is Right in between us and the last attack.

Clayton: And they're running light on fighters and ammo. There's no way they're gonna survive an attack on their own. Porter has ordered them to join up with you. Now, you're to hold this position until they arrive, and then everybody pulls out together.

Weaver: How long?

Clayton: I'd say 72 hours, give or take.

Tom: That's a long time to sit tight with a Skitter attack coming our way.

Clayton: Yeah, that's how Porter sees it, too. So you're supposed to send anyone under 20 ahead with me.

Tom: With you?

Clayton: Yeah. Be safer at the farm, and if you do have to engage, you won't have to worry about the kids. After the 3rd rendezvouses with you here, you're to meet us there, and we'll just find everybody a new place to live.

Tom: I hear what you're saying, and I appreciate the threat, but I'm not ready to give my kids up.

Clayton: I'm just conveying the order.

Weaver: All right.Mike, we need to double up on perimeter security. Dai --

Dai: Bike recon.On it.

Weaver: You need to talk to the parents, start preparing them, just in case.

Tom: I don't think anybody's gonna go for this.

Weaver: I'm not dragging anybody's kid away yet. But if our patrols tell us an attack is imminent, a head start could save lives. You might try explaining that to these people.

Tom: I'm not exactly impartial.

Weaver: Which is exactly why you're the right one to do it.

Outside. Dai is on his bike.

Dai: I'll go out five miles.Two shots means friendlies.Three shots --

Hal: Not so friendly.

Tom: Good luck! Okay, the rest of you guys, you know the drill, so spread the word. We need to prepare for a potential fast evacuation. Let's load the vehicles with water, ammunition, provisions -- anything we can't carry ourselves.

A man: W-what's this about an order to send our kids out ahead of us?

Clayton: A precaution.

Tom: Yeah, that hasn't been decided.

Anthony: Well, maybe somebody should decide it?

Tom: Meaning what?

Anthony: I'm just saying there's another side to this. Now, look, Skitters want kids, right?

Mike: Now our kids are a problem?

Anthony: Look, they're targets. We know that.

Tom: No, we're all targets.

Anthony: Look If you want to make this about something else, go ahead. All right, but this man lost his entire unit, and they're coming for us next.

Tom: Maybe. Or the 3rd Massachusetts is gonna show up, and we're all gonna walk out of here together.

Anthony: I hope so, all right? Because luck has been in real short supply recently.

Hal: Hey, dad.

Clayton: Pardon me.

Hal: People look pretty afraid about this attack.

Tom: Comments like that don't help.

Hal: Yeah.

Tom: We've got enough to worry about without scaring ourselves. You all right?

Hal: Yeah. Let's get started on the barricades! Here.

In the infirmary. Anne gives some meds to Maggie.

Anne: Make sure Sarah remembers to take one every day.

Maggie: I think she can handle it. She's a good kid. She just picked a hell of a time to be nine month's pregnant.

Anne: Well, it could be worse. Could be twins. So you two are good friends now?

Maggie: Wouldn't go that far. She could have come to the clinic herself, but, you know, the way things are heating up, I just You know, she's already on edge. I figured she didn't need to see you like this. I heard you fought back.

Anne: For all the good it did.

Maggie: Well, at least you tried. You know, when you take it lying down, it does something to your head. It's really hard to come back from that. Trust me.

She puts a gun on the desk.

Maggie: Hang on to that.

Anne: Oh, n-no.

Maggie: You'll feel better just knowing it's around. And if it conflicts with some hippocratic oath, why don't you just stitch the bad guy up after you blast them? It's pretty much just point and shoot, but if you need a lesson, I'm around.

In the Masons’ room. Ben is doing Push-ups while Matt count them and Hal tries to sleep.

Matt: ninety-eight, ninety-nine, one hundred, one hundred and one, once hundred and two. You just did one hundred and two push-ups!

Ben: I did?

Hal: Guys, enough. I've got night sentry duty.

Ben turns his back from Matt who sees his spikes.

Ben: Kind of gross, huh?

Hal: Shh!

Matt: Some of the other kids you were with said that their spikes are going away.

Ben: I know. Mine aren't. Maybe it's 'cause the others weren't there as long as me and Rick.

Matt: Do they still hurt?

Ben: At first. Not so much now. Sometimes I forget they're even there, andd then I lean the wrong way or bend into something.

Matt: Can I touch one?

Ben: Sure? Aah!

Matt: Are you okay?!

Ben smiles. He fakes his suffering.

Matt: You jerk! That wasn't funny!

Ben: Sorry, sorry. I couldn't help myself.

Matt: Ben?

Ben: Mm-hmm?

Matt: What was it like with the Skitters?

Ben: What do you want to know? How they smell?

Matt: No, I'm serious! Did they talk to you?

Ben: Not like you think. It was -- you don't exactly have your own thoughts when you're with them. It's not like you're thinking. At least not the way you normally do, so It's more like someone's thinking with you. Um, remember when we went camping with dad and you weren't feeling well? You were hungry and you were thirsty and your stomach hurt. Well Imagine if dad knew everything you wanted before you even asked for it.

Matt: You must have been scared.

Ben: When they first caught me, I was never more afraid in my entire life. But after the harness, it wasn't so bad.

Matt: Did you miss us?

Ben: I don't know. In some bizarro alien way, I think the Skitters actually cared about us, you know? They weren't monsters. They were our family. I know it sounds weird, but sometimes I still miss that.

In the infirmary. Anne is checking on a girl with her father.

The father: You know, I'm not sure what scares me more sometimes -- Weaver or the Skitters.

Anne: He's a hard man to like, but he is trying to protect us.

Father: Fighters, maybe. He's had a problem with the civvies from day one.I don't care what's coming, they're not taking my daughter from me.

The man wakls to the door.

Anne: Get away from that door.

Father: You all right, Doc?

Anne: Yeah.I'm -- I'm fine. You're all done. Just keep it clean, and I'm gonna check on it in a couple days.

Girl: Thanks.

Father: Come on, sweetie.

Hal comes in.

Hal: My turn?

Anne: Were you waiting out there?

Hal: Yeah. You got a sec?

Anne: Just. Stress level in camp's hitting 10. I've seen bumps and cuts -- you name it. You all right? You're not sick?

Hal: No, no, no. No, I'm fine. It's just, uh Um

Anne: You can think of me as your doctor, if you want. Anything you say stays between us.

Hal: It's Ben.

Anne: Something's up with him.

Hal: You know, I mean, I know what all he's been through and everything. And it's not that. It's like He's just not actinglike himself.

Anne: Like how?

Hal: Like he just did 100 push-ups without breaking a sweat. I mean, he'd have been lucky to hit 10 before the attack.

Anne: We don't know what they had him doing all those months.

Hal: No, I know. It's just, uh It's just hard to explain it if you didn't know him before. He was, um my bratty little brother. You know? He was my bratty little brother that was twice as smart as me. And nowhe's like.

Anne: A grown-up?

Hal: No, he A different kid.

Kids, one of them being Matt, are playing while the adults prepare the attack.

Matt: Green light! Red light! Green light! Red light!

Anne: One of the upsides of losing our electronics -- no video games.

Tom: Got to make do with old-fashioned imagination. How are you feeling?

Anne: You should see the other guy.

Tom: Sorry that I didn't come by last night. Things got a little crazy.

Anne: I know. Oh, I always hated moving. I don't see Ben.

Tom: Well, he's inside someplace. Either packing or probably got his nose stuck in a book. Why?

Anne: Well, I'm his doctor. Doctors are supposed to follow up. How does he seem to you?

Tom: He seems 14, a little shy.

A fighter: I need you two to help me with the barricade in the back.

Anne: I'm glad.

Tom: Let's get started on that other one, too.

A fighter: Yeah, yeah, we're on it.

Tom: What?

Anne: I'm glad. Do you think they can, uh -- do you think we can stop them?

Tom: No, this is all about just slowing them down, buying us enough time that we can get everybody out through the tunnel.

He gives her his gun to get a car on the side.

Tom: Hold that. Phew.

Anne: What about Clayton's offer? You're thinking about it, aren't you?

Tom: I'm trying not to. See, the thing is, I can't figure out if I'm resisting because I want to protect my kids or if I'm just being selfish because I want to keep them close.
Anne: Tom, if -- if it doesn't feel right.

Tom: Well, that's what makes this so hard. I honestly don't know.

In Weaver’s office.

A man: All right, why don't we head over there?

Weaver: How many people have we got to handle perimeter patrols?

Anthony: Enough, barely.

Clayton: We were 12 hours on. We still couldn't cover all the access points.

Weaver: What do you need, Jimmy?

Jimmy: I-I want you to put me back in the rotation. I heard you talking.You're short-handed.

Anthony: Kid, there's plenty of non-combat work to be done before we're ready to move.

Jimmy: I'm not like all the other kids. Y-you don't need to send me away. I can take care of myself.

Weaver: I'll tell you what, Jimmy. Parker's all alone out at South post tonight. I'm sure he could use some company.

Jimmy: Y-yes, sir.

Jimmy leaves the room.

Clayton: He's a good kid.

Weaver: Yeah, and he should be in junior high school with his arm around a cheerleader, not fighting a damn war, but there it is.

In the infirmary. Lourdes is packing some supplies while Anne is sitting, feeling bad.

Lourdes: I think I'm gonna go find some more crates. You're gonna be okay.

Anne: I'm supposed to be the one taking care of you.

Lourdes leaves with a case full of medical stuff.

Anne sees herself in the mirror and catches her gun.

Anne: Damn it.

Outside. Maggie gives a shooting lesson to Anne.

Maggie: See? It's just like that, only a lot louder.

Anne: Shouldn't I, I don't know, like, take a stance?

Maggie: You're not the Terminator, honey. You're just looking to protect yourself. That's it. Keep your wrist loose 'cause this sucker's got kick.

Anne: Where should I aim?

Maggie: In front of you.

Anne: Okay.

She hesitates.

Anne: I'm sorry. It's not easy.

Maggie: I never said it was. At least, not the first time.Yeah, just imagine that some -- you know, someone or something is coming at you.  Imagine that someone you love is about --

Anne shoots.

Maggie: There you go.

Anne: Oh!

Maggie: Ah!

Anne: Oh.

Maggie: It's not bad, right? Okay. Do it again.

Anne: I never liked guns.

Maggie: Neither did I. And after a couple months, it's as comfortable as a credit card. Don't leave home without it.

In the Gym. Clayton gathers the parents to talk to them about the kids.

Clayton: I can only tell you what's worked for us. I don't have kids, so I can't even pretend to understand how you feel

A father: Especially now, when you've got all these people thinking that our kids are the enemy!

Clayton: No, you see, you've got them thinking that. I'm trying to get them to think about the safety of their kids instead of their own comfort. This is a temporary measure, folks, until --

Mike: Until what? We're attacked? Then what, Terry?

Father: You think the Skitters are just gonna give us a pass?

Clayton: I never said that!

Tom arrives, lost.

Tom: Whoa, whoa, whoa, whoa! Hey, hey, hey! What's going on?

Father: I know that a lot of you have lost your children. Okay, don't think that my heart doesn't break for you. But please imagine that you still have your child. Would you let anyone take them away from you?

Tom: Hey, that hasn't been decided yet. Everybody here wants the same thing -- our kids to be safe.

Father: They'll never be safe! Safe is over! We could die any day. And if that day comes, I'm gonna be by my daughter's side.

Tom: I don't want anybody to die. This is about what it's gonna take to survive.

Father: Yeah? Well, I swear to God, anybody tries to take my little girl --

Tom: Hey, don't you forget who the enemy is. Everyone here has had to make hard choices just to make it this far. And we're gonna make more. But if we fall apart now and we start turning on each other, then it doesn't matter when the attack comes 'cause we've already lost.

Father: And who's gonna decide what we do if they attack? Weaver?!

Tom: No. I will.

In a bus. Jimmy gets in and scares the watchman.

Jimmy: Hey! Take it easy, Parker. It's just me.

Parker: Look who's got a gun.

Jimmy: It's pretty creepy out here, huh?

Parker: Yeah. That's the feeling of Skitters coming our way.

Jimmy: Yeah. I was, uh -- I was talking about you.

Jimmy sees that Parker was playing chess.

Parker: You can pick up where O'Neil left off.

Jimmy: O'Neil plays for crap.

Parker: You sure you want to do that?

Jimmy: Checkmate in three.

A Mech arrives and shoots on the bus.

In the Gym.

Tom: That's Mech fire.

Anthony: Where?

Tom: I don't know, but that's close.

Father: They're here!

Tom: Keep it together! Everybody stay inside! If you get the order to move, get ready to move.

In the bus. Jimmy finds Parker, dead.

Jimmy: Parker? Parker! Parker!

Jimmy escapes the bus thanks to others resistant who shoot the Mechs.

In a corridor, Tom and Weaver run.

Weaver: South?!

Tom: I think so.

Weaver: Jimmy went out tonight, South post!

In the stair case, Jimmy goes down alone.

Jimmy: Mech! There's a Mech! Somebody! Mech!

A Skitter attacks him

Jimmy: No! Mech! Mech!

Outside, Tom and Weaver search for the kid.

Weaver: Clayton, Mike, go find the Mech! Jimmy! Jimmy!

Tom: Any sign of him?

Weaver: No.

Jimmy fires on the skitter.

Jimmy: Skitter!

Weaver: The Mech's retreating!

Jimmy: Skitter! Help!

Tom: That's coming from inside.

Weaver: Fighters got the Mech. Let's go!

They follow Jimmy's sreams.

Jimmy: Skitter!

Weaver: Take the hall. Go. Go!

Jimmy: Skitter!

A little Earth falls on the flour. The Skitter takes it and crashes it. Jimmy tries to shoots again but is does not have any fire left.

Jimmy:  Come on!

Weaver comes and kills the skitter.

Weaver: Jimmy? Jimmy. Come here. Are you all right? Whoa.

Jimmy hugs him.

Weaver: It's okay.It's okay, son. It's all right now. It's all right.

In the infirmary

Jimmy: And I was running. And it was right behind me. And I went inside, and I --

Anne: Steady. Let me check you out.

Jimmy: I-I-I knew I had to pull out the gun, so I pulled it out, and I fired -- bang, bang, bang. And I was out of bullets. And then I -- I can't stop talking. Am I in shock? I bet I'm in shock.

Weaver: Well, if you were a little older, we'd give you some whiskey.

Jimmy: Oh. I can't --

Weaver: It's okay. Just take it easy.

Tom and Clayton come into the room.

Clayton: I'm telling you, we got lucky taking out that Mech.

Weaver;: Damn lucky. Any more patrol ships, signs of Skitters?

Clayton: Not yet.

Tom: Well, we might have dodged a bullet on that one, at least long enough for the 3rd Mass to get to us.

Clayton: Yeah. Same thing happened with the 7th. One Skitter, one Mech. Scout patrol sniffing us out.

Weaver: How long till the next wave?

Clayton: Long as it takes them to figure out that Skitter's not coming back.

Weaver: Right. We need to reconsider Clayton's safe haven. This Skitter attack isn't theoretical anymore.

Tom: I know.

In the Gym. Ben is choosing some food.

A man: Why don't you take one and get out of here?

Ben: What's your problem?

Man: I'm not standing in line with this razor-back. Ones like him are the reason the Skitters a coming.

Maggie: I'm gonna check on your brother.

Hal: Which one?

Maggie: The one about to get his ass kicked. (to Ben)Hey, take what you want.

Hal: Hey. You got a problem?

Man: No problem. Just glad we're not bringing these harnessed kids back to the 2nd Mass.

Hal: Oh, nobody's stopping anything. Soon as we get the drugs Dr. Glass needs, we're gonna rescue as many of them as we can.

Man: You're just inviting a Skitter attack.

Hal: See, the Skitters should know by now -- anybody that messes with our families gets their asses kicked By me.

Man: All right. All right.

Ben runs out.

In Tom's room.

Ben: Dad?

Tom: Hey. Hi.

Ben: What are you looking for?

Tom: Oh, a necklace that belonged to your mother.

Ben: Gonna wear it?

Tom: No, I'm just making sure it doesn't get lost if we have to move fast.

Ben: Dad, listen, um I-it's okay. I want to go.

Tom: Go where?

Ben: With that guy, Clayton. Um, you're worried about what could happen to us if the Skitters come -- because of what they did to me.

Tom: Now, Ben --

Ben: you have to be ready to fight if they come. You can't do that, not really, if we're here. I've been thinking about something you told us about World War II England.

Tom: During the Blitz.

Ben: Yeah, the, um -- the Germans were bombing London, right?

Tom: Yep, and the English sent their kids away to the country to keep them safe while the parents stayed behind. I'm not sure that this is the same thing.

Ben: Well, nothing is.

Tom hugs his son.

Tom: I want to ask you a question, and I want the truth. Are you Are you happy that you're back?

Ben: Of course. Um A-are you glad you found me?

Tom: More than you'll ever know.

Ben: Then let us do this for you.

In the gym. Everyone is gathered.

Tom: Everybody! I've decided to send Matt and Ben along with Lieutenant Clayton. It'll put our kids a few hours ahead of whatever else is coming, and I think that that's a good thing. By tomorrow, the 3rd Massachusetts will be here. And ifeverything goes as planned, we'll be reuniting with our kids by tomorrow night.

 Dad: We just got hit by a Skitter. If they're still out there, how are you gonna get through?

Clayton: We're a small group, on foot. We'll be ahead of the main Skitter force. We'll be way under their radar.

Dad: If you're not?

Tom: And they're gonna have a security detachment with them.O'Brian, Fuller.

Clayton: I'd like Mike to come, too, if that's all right. We go back.

Tom: Okay. We know the Skitters aren't after the youngest ones. The rest will go because our kids are our future, and their safety has got to come first. So pack them up. They leave in an hour.

Outside. Ben his watching a picture of his family.

Hal: That's six flags? Where did you get that?

Ben: Had it on me when the Skitters took me. They didn't take it. Forgot I even had it. Remember that day?

Hal: Remember? You threw up on me. Then Matt threw up on me. It was one of the most memorable days of my life.

Ben: At least dad didn't throw up on you.

Hal: I don't know, he was looking a little green at that supersonic.

Ben: You look like her.

Hal: That's what everybody always said.

Ben: Take it.

Hal: Why?

Ben: Hold on to it for me, till you come back for us.

In the armury room.

Hal: Hi, dad.

Tom: Hey. Thought you weren't on sentry duty until tonight.

Hal: Actually, I, um, got Ryerson to take my watch.

Tom: What's going on?

Hal: I've been thinking, you know, maybe I should go with Matt and Ben.

Tom: I'm worried about them, too. But I think between Mike and the escort, they'll be well-protected.

Hal: Oh, it's no big secret that Ben and I never really got along.

Tom: Fought like cats and dogs is more like it. But brothers are like that.

Hal: That morning, um, you were, you know, still asleep, but -- but Ben and I got into it. You know, the morning mom went out to get food with Dr.Harris.

Tom: I didn't know that.

Hal: No big deal. You know, she just, uh, she broke us up like she always did. But she told me something -- that she knew we were different, and that'd probably never change, but, you know, we had to put that behind us. We had to start looking out for each other.

Tom: That sounds like her.

Hal: When we got Ben back, I I felt like I, uh, kept this promise to her. I think if she was here right now, you know, she'd -- she'd want me to go with them.

Tom: You sure about this?

Hal: I am.

Tom: Your mom was very proud of you.

Hal: She told me to keep an eye on you, too.

Tom: How's that going?

Hal: It's a work in progress.

The same father talks to his daughter.

Outside. Everyone is ready to go.

Dad: I'm gonna come for you as soon as I can. I promise.

Jimmy: I-I just wanted to say thanks -- for giving me another chance.

Weaver: You stay frosty, soldier.

Clayton shows his route to Tom

Clayton: So, you want to go west to here. You want to skirt this road. Stay away from the river, of course. And you're gonna come through here, and we're right there.

Tom: Okay. Mm. Got it. Wait for us. We'll be there.

Clayton: See you soon.

Tom: Good luck.

Clayton: Thank you. Let's go.

Hal: Here.

Ben: I told you to hold on to this.

Hal: Well, I decided to come with you. You might as well hang on to it yourself, dumbass.

Ben: You're coming?

Hal: Yeah. I'll get 'em there and stay with 'em until you can catch up.

Matt: I don't want to go, Dad.

Tom: I know you don't, but it's just gonna be for a few days, maybe less. It's gonna get better.

Ben: "It's gonna get better"? That's the best advice a college professor can pull up?

Tom: It's the best I've got right now. Be safe. I love you.

Clayton: All right. On me.

Matt comes back to his Dad for a last hug.

Tom: Okay.

The kids start walking. Farther

Clayton: All right, we're gonna go up through here. Stay on the path.

Hal: Lieutenant Clayton.

Clayton: Yeah?

Hal: Aren't we supposed to turn north right her

Clayton: No, we're gonna turn here instead. I mean, I don't want to take the crossing with all the kids.

Hal: Do you?

Clayton: Go through here, we get to stay in the woods.

Hal: All right. Cool.

They arrive to a big farm.

A man: Everything all right? How you doing?

Clayton: All right. Good work. Let's get everybody to bed, and we'll do the tour in the morning. Through here.

At night. Clayton takes stairs and enters a room where a kid his sitting, prisonner.

Clayton: Hello, Eli.

Eli: Where are my mom and dad? The man who found us said I could see them today.

Clayton: Oh, you can see them right now, if you like.

Clayton: All right.

They go in the woods where a young girl waits for them. She has an harness.

Clayton: Here, let me take that for you.

Girl: My name's Megan. What's yours?

Eli: Eli.

Megan: Eli. I really like your name, Eli. I can take you to your family, Eli.

Eli: I -- that -- that's okay. I don't need to see them right now. We could go in the morning.

Megan: It's better if we go now. They're waiting for you, Eli.

Eli: I don't want to!

A mechs shoots him unconscious.

Megan: You're late.

Clayton: You have to be somewhere?

Megan: Yes. How many did you get?

Clayton: Enough. We done here?

Megan: Yes. And you'll bring more in two days?

Clayton: That's the deal.

Clayton goes to an others building of the farm where Pope is prisonner and beated.

Clayton: Well, it turns out you weren't lying after all. There were a lot of kids in that school. I half expected to find the place empty. I knew it was a good idea to keep you alive, Pope.

END.

(Rédigé par DoctorDean)

Kikavu ?

Au total, 34 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Sabu14 
19.08.2018 vers 23h

stephane25 
09.02.2018 vers 20h

SandyD 
20.12.2017 vers 18h

Phoebus 
22.11.2017 vers 16h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

Buffy924 
23.10.2016 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Joyeux anniversaire Ryan Robbins !

Joyeux anniversaire Ryan Robbins !
Aujourd'hui le 26 Novembre 2018, c'est l'anniversaire d'un acteur! Il s'agit de Ryan Robbins, il...

Peter Shinkoda rejoint 'Le Maître du Haut Château' saison 4!

Peter Shinkoda rejoint 'Le Maître du Haut Château' saison 4!
Après que Will Patton ait rejoint le casting de la série Swamp Thing, c'est au tour de Peter...

Will Patton rejoint la série Swamp Thing

Will Patton rejoint la série Swamp Thing
Notre cher capitaine Weaver rejoint le casting de la série Swamp Thing! Il incarnera le rôle d'Avery...

Joyeux anniversaire Sarah Carter !

Joyeux anniversaire Sarah Carter !
Hier le 30 Octobre 2018, c'était l'anniversaire d'une actrice! Il s'agit de Sarah Carter, elle...

Joyeux anniversaire Adam Butcher !

Joyeux anniversaire Adam Butcher !
Aujourd'hui le 20 Octobre 2018, c'est l'anniversaire d'un acteur! Il s'agit d'Adam Butcher, il...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

Supersympa, Avant-hier à 22:04

Bonsoir à tous ! Nouveau calendrier et nouveau sondage sur le quartier Dollhouse !

Supersympa, Avant-hier à 22:06

Et n'oubliez pas qu'Echo a toujours besoin de votre aide pour l'animation "A la recherche de Paul" !

Supersympa, Avant-hier à 22:07

Bonne soirée à tous !

grims, Aujourd'hui à 07:24

Coucou à tous ! un seul inscrit pour le concours wallpapers séries historiques sur le quartier The Tudors !

grims, Aujourd'hui à 07:26

Qui rejoindras choup37 ? venez vous inscrire sur le quartier The Tudors ! vous pourrez choisir votre série historique préférée

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site