VOTE | 124 fans

#104 : Action de Grace

Tom part à la recherche de motos accompagné par quelques membres de la division dont Pope. Malheureusement, Pope leur fausse rapidement compagnie. Michael Harris tente d'ôter le harnais de Rick tout en essayant de persuader Anne de tuer le rampant capturé.

Audience US de l'épisode: 4,07 millions de téléspectateurs
Audience FR de l'épisode: 310 000 téléspectateurs

Titre VO
Grace

Titre VF
Action de Grace

Première diffusion
03.07.2011

Première diffusion en France
19.07.2011

Vidéos

Preview 104 (VO)

Preview 104 (VO)

  

Photos promo

Anne tient un xylophone

Anne tient un xylophone

Le docteur Michael Harris (Steven Weber)

Le docteur Michael Harris (Steven Weber)

Le capitaine Weaver et le Docteur Michael Harris

Le capitaine Weaver et le Docteur Michael Harris

Mike, Anne, le Docteur Harris et Oncle Scott observent la radio

Mike, Anne, le Docteur Harris et Oncle Scott observent la radio

Anne Glass, Mickael Harris et Oncle Scott

Anne Glass, Mickael Harris et Oncle Scott

Hal Mason (Drew Roy)

Hal Mason (Drew Roy)

Anne tente de communiquer avec le rampant capturé

Anne tente de communiquer avec le rampant capturé

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Hal avertit le groupe du danger

Hal avertit le groupe du danger

Dai (Peter Shinkoda)

Dai (Peter Shinkoda)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Le petit groupe subit une attaque pendant la mission

Le petit groupe subit une attaque pendant la mission

Anthony (Mpho Koaho) et Dai (Peter Shinkoda)

Anthony (Mpho Koaho) et Dai (Peter Shinkoda)

Anthony, Hal, Tom et Dai

Anthony, Hal, Tom et Dai

Hal, Tom et Dai

Hal, Tom et Dai

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom et son fils Hal

Tom et son fils Hal

Oncle Scott (Bruce Gray)

Oncle Scott (Bruce Gray)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Dan Weaver (Will Patton)

Dan Weaver (Will Patton)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Plus de détails

Réalisateur : Fred Toye
Scénariste : Melinda Hsu Taylor

Distribution :

Noah Wyle ... Tom Mason
Drew Roy ...
Hal Mason
Maxim Knight ...
Matt Mason
Moon Bloodgood ... Anne Glass
Will Patton ...
Dan Weaver
Seychelle Gabrielle ...
Lourdes Delgado
Peter Shinkoda ...
Dai
Mpho Koaho ...
Anthony
Dylan Authors ...
Jimmy Boland
Sarah Carter ... Maggie
Colin Cunningham ... John Pope
Martin Roach ... Mike Thompson
Andrey Ivchenko ... Schlatter
Chavis Brown ... O'Neil
Steven Weber ... Michael Harris
Daniyah Ysrayl ... Rick Thompson
Melissa Kramer ... Sarah
Elena Lau ... Une combattante


Évènements importants : > ATTENTION SPOILERS !! <

* Anne et Harris travaillent pour communiquer avec le rampant capturé en vain.

* Le rampant parle à Rick par le biais de ses racines, son harnais a été retiré mais il existe toujours un lien entre eux, le rampant lui donne un ordre, remettre son harnais, il s'exécute quand Mike arrive, il arrache l'harnais du dos de son fils en ayant conscience des conséquences, le rampant échappe quelques mots de Rick, il souhaite être libéré ou tué.

* Pope accompagne Tom et son petit groupe dans un magasin de motos, sur le chemin, ils rencontrent 4 rampants endormis, Pope abandonne le groupe pour anéantir les rampants, ce qu'il fait, mais des renforts arrivent, des enfants implantés avec une armes dans les mains, le rampant est tué, Dai est blessé, ils repartent sans les enfants.

* Oncle Scott et Matt remarquent que chaque fois que le rampant capturé est agité, une radio à manivelle prend le relais, indiquant que les rampants ont la capacité de communiquer par radio.


Informations sur le tournage :

* L'épisode a été tourné en été, l'acteur sous le costume du rampant qui avait 6 couches de caoutchouc/mousses, avec la forte chaleur, il ne tenait pas plus de 10/15 minutes, le tournage de l'épisode a été plus long que prévu dans ces conditions.

Début de l’épisode

Au lycée.

Les hommes et Anne sont rassemblés devant le rampant détenu. Ils l'observent, Anne et le Dr Harris s'interrogent sur la façon de l'étudier. Ils déplacent la cage, tout le monde les observe. Anne fait remarquer que le monstre a l'air de les observer eux aussi, et Harris émet l'hypothèse que le rampant émet des ultrasons pour communiquer. Quand il voit Tom, le rampant s'énerve. A coup de décharges, ils le déplacent dans une cage plus solide.


Générique.


A l'infirmerie.

Rick est toujours endormi. Tom et Harris discutent peu aimablement. Weaver passe et donne rendez-vous à Tom au poste de commandement.


Au poste de commandement.

Pope jure connaître l'emplacement d'un concessionnaire de motos non loin de là. La seconde division a besoin de nouveaux moyens de déplacements. Tom proteste qu'il veut récupérer son fils. Weaver souligne qu'ils ont besoin des motos pour trouver les médicaments nécessaires à l'opération des enfants harnachés. Tom accepte de partir mais refuse de prendre Pope, malheureusement depuis la perte de Karen, il leur faut un nouvel éclaireur.


A l'infirmerie.

Anne et Mike sont réellement étonnés: avant son enlèvement, Rick était atteint de la mucoviscidose, depuis l'opération pour enlever le harnais, il semble guéri, il ne tousse plus et sa respiration est normale. Pour Anne, ce serait grâce au harnais.
Tom les interrompt.


Dans les couloirs.

Anne sort le rejoindre. Ils discutent de Rick, Anne l'assure que l'opération n'est pas dangereuse. La discussion porte sur Harris, et Tom lui confie qu'Harris était avec sa femme quand celle-ci est morte.


La patrouille menée par Maggie rentre de mission et rejoint Weaver. Ils ont vu des enfants implantés dans l'ancien hôpital comme la patrouille de Tom l'avait annoncé, et l'un des soldats a cru voir Ben. Maggie demande à Weaver de dire à ses soldats d'arrêter de la prendre pour l'ennemi.


Extérieur du lycée.

Matt vient dit au revoir à son père avant son départ en mission. Il veut venir avec eux en mission, et veut apprendre à se servir d'une arme, "comme ses copains". Tom refuse catégoriquement et Matt retourne en cours. Pope a suivi la conversation et dit à Tom qu'il ne rend pas service à son fils, car en cas d'attaque, il ne saura pas se défendre. Tom l'envoie promener. Peu après, Hal avoue à son père que Pope n'a pas tout à fait tort.


Sur la route.

Tom, Anthony, Dai et Hal suivent les directions de Pope. On apprend qu'Anthony faisait partie de la police de Boston. Tom tente de parler avec Hal mais celui-ci reste distant. Tom se retrouve à discuter avec Dai, et lui dit que son fils parlait toujours plus à sa mère. Dai lui confie être heureux de ne pas avoir d'attache dans ce contexte, mais Tom plaisante en disant que même hors contexte, on se fait toujours du soucis pour ses enfants.


Au lycée.

Lourdes observe les photos des enfants disparus. Elle prie, et dit à Jimmy que même si ça n'aide pas ces enfants, ça l'aide à elle. Elle lui parle de son enfance. On apprend qu'elle était en première année de médecine lors de l'invasion, et que dans son quartier les gens avaient perdu la foi.


Infirmerie.

Anne tente d'obtenir quelque chose en montrant des images de la planète terre et de l'espace au rampant. Harris se moque, mais Anne lui confie qu'elle pense qu'il est apeuré.


Atelier d'oncle Scott.

Weaver rejoint Oncle Scott qui lui montre un vieille radio encore en marche. Oncle Scott lui dit qu'il a engagé Matt pour surveiller toutes les fréquences pendant que lui travaille sur les explosifs. Il nomme Matt "officier radio" à la plus grande joie du petit.


Sur la route.

Le groupe de Tom arrive près d'un pont où sont pendus des rampants endormis. Dai parti en éclaireur revient pour les informer que des mécas attendent non loin, endormis eux-aussi. Pope veut les attaquer mais Tom ne veut pas prendre le risque d'alerter les mécas.

 



Infirmerie.

Anne tente toujours de communiquer avec le rampant, en lui proposant de l'eau. Elle ouvre le cadenas de la petite porte et lui tend la coupelle. Elle n'a pas le temps de refermer car Harris est de retour avec le cadavre d'un autre rampant. Le rampant devient furieux et frappe la cage. Au même moment, Matt capte des interférences sur la radio.


A la cantine.

Lourdes prie et Weaver lui dit qu'elle a de la chance de pouvoir encore y croire ! Maggie le rejoint et lui dis qu'envoyer Pope avec le groupe était une très mauvaise idée.


A l'entrepôt de motos.

Le groupe de Tom pénètre dans l'entrepôt et contrôlent les réservoirs des tout-terrains. Dai est envoyé à l'arrière boutique avec Pope. Hal trouve un porte-clés qui aurait plut à Karen. Il ne veut pas le prendre mais Tom le récupère discrètement. Il lui dit s'en vouloir de l'avoir entraînée dans la patrouille. Hal avoue que sa mère lui aurait dit d'encaisser et de continuer.


Infirmerie.

Anne et Harris se disputent sur le moyen d'étudier le rampant. Mike écoute leur conversation, assis à côté de son fils.
Ils quittent la salle.
Rick ouvre les yeux et se réveille enfin, mais il ne reconnaît pas son père. L'enfant tourne les yeux vers le rampant et répète à plusieurs reprises "Père", avant de se rendormir. Énervé, Mike s'approche du rampant.


Atelier d'oncle Scott.

Anne rejoint Scott, qui lui dit qu'elle a besoin de se confier sur ce qu'elle a vécu.


Infirmerie.

Mike questionne le rampant, en se servant lui aussi des images qu'Anne utilisait un peu plus tôt. Devant le manque de communication de la bête, il se saisit de son arme, ouvre la petite porte et pointe le rampant.


Atelier d'oncle Scott.

La radio émet à nouveau des interférences. Anne, Oncle Scott et Matt sont penchés au dessus d'elle, essayant de comprendre.


Infirmerie.

Mike enfonce son arme dans la gueule du rampant, qui tombe, inerte.


Couloirs du lycée.

Harris explique à Anne et Mike que les rampants ont un nerf sensible dans la gorge qui le provoque un malaise au toucher. Anne a une idée concernant les interférences.


Atelier d'oncle Scott.

Anne et Harris vont disséquer le rampant mort pour comprendre leur système de communication. Harris est totalement sceptique.


A l'entrepôt

A l'arrière, alors que Dai rempli un bidon, Pope s'avance vers lui et l'assome. Tom lève la tête, juste à temps pour voir Pope s'enfuire avec une moto.
Pope revient là où dorment les rampants et les fait exploser. Tom et les autres savent qu'ils ont peu de temps avant que rampants et mécas arrivent.


A l'infirmerie.

Le rampant émet des sons en direction de Rick. Celui-ci ouvre les yeux, se lève, s'approche du harnais coupé posé sur la table et se le repositionne dans le dos. La chose semble se réimplanter sans problème.
Non loin de là, Mike rejoint Anne, et la radio émet à nouveaux des interférences. Ils se précipitent tous vers le laboratoire, et trouvent Rick qui veut ouvrir la cage. Le rampant semble parler à travers Rick et leur demande de le libérer. Mike se précipite sur son fils et lui arrache le harnais à mains nues, l'enfant replonge dans le sommeil.


A l'entrepôt.

Des gamins implantés se dirigent vers l'entrepôt, armés. Le groupe de Tom veut tenter de s'enfuir. Un rampant est déjà à l'intérieur du bâtiment, mais ils arrivent à s'enfuir, sans avoir le temps de libérer les enfants.
 

Au lycée.

Weaver discute avec Tom. Ils parlent du fait que les rampants possèdent une grande technologie et de enfants pour boucliers. Tom semble optimiste pour les battre.
Tom rejoint ensuite Hal dans la pièce qui leur sert de chambre. Hal a trouvé le dernier tome de la saga Harry Potter, et les deux se rappellent des souvenirs.  
Ensuite, Tom rejoint Anne. Elle lui annonce que Matt est devenu l'assistant d'oncle Scott. Dai est assis non loin, mais ne peut pas s'appuyer sur sa jambe blessée, il doit rester sur son lit.
Ensuite, il rejoint tout le monde à la cantine. Il apprend que Pope a laissé un cadeau d'adieu: du vrai pain, à la plus grande joie de tous. Au repas, assis autour de Lourdes, ils se prennent par la main, et adressent ensemble une prière.

 

Fin de l'épisode.

Ecrit par Pretty31

[Début de l'épisode]

Quelques résistants sont dans un couloir et emmènent le rampant prisonnier.

Weaver : Que personne s'en approche, de toute façon je vois pas ce qui est interresent de regarder un truc aussi dégueulasse.

Harris :  Dégeullasse pour nous peut-être mais sur sa planète, c'est peut-être un Bratt Pitt en puissance, Porter nous a donné l'ordre de communiquer avec lui, il veut qu'on étudie leur mode de penser pour trouver leurs points faibles.

Weaver : Vous croyiez vraiment que vous pouvez communiquer avec lui ?

Harris : Déjà on va le placer en environnement configué et on va essayer, en fait ça va dépendre de ce qu'il a dans le crâne.

Anne : Je le sous estinerais pas si j'étais vous, voyez son regard lui aussi est en train de nous il nous étudie aussi.

Harris : En supposant qu'il veut communiquer avec nous, il est possible qu'il le fasse en émettant des fréquences que l'oreille humaine ne peut entendre, si ça se trouve en ce moment il est en train de nous traiter d'enfoiré

Tom arrive.

Tom : Ça je suis prêt à le parier.

Quand Tom s'approche du rampant, le rampant s'énerve.

Weaver : Faut le faire entrer dans l'autre cage, aller vite faut l'obliger à entrer dans l'autre cage, fautez lui une décharge.

Tom et le rampant se regardent.

Tom : Oui moi aussi je me souviens de toi.

[Générique]


[Rick]

Rick dort toujours, Mike et Tom sont là, Harris arrive.

Harris : Bon apparemment il s'est calmé, il faudrait éviter de l'approcher.

Tom : Je vais essayer.

Harris :  Maintenant la morphing pour le petit.

Weaver passe.

Weaver : Au poste de commandement dans 5 minutes.


[Au poste de commandement]

Tom arrive, Pope parle déjà.

Pope : Un conscétionnaire de motos ouais parce qu'il me fallait une nouvelle bécane si je voulais chopper cette meuf.

Tom : Capitaine.

Weaver : Pope affirme qu'il y a un conscétionnaire de motos près de Sumnenville, c'est assez loin de l'autoroute alors je pense alors je pense que les aliens ont pas encore nettoyé l'endroit, formé une patrouille et allez voir ça de près.

Tom : Perdre mon temps pour des moros non, mon équipe doit aller chercher Ben, Porter nous a donné le feu vert.

Weaver : Fallait sauver un gamin et c'est ce que vous avez fait vous avez sauvé Rick.

Tom : Je dois retrouver mon fils.

Weaver : Ce que vous devez comprendre c'est qu'on à réussi a récupérer le fils de Mike et que Harris commence à être à court de médicaments pour le soigner.

Tom : Et alors ? on en trouvera.

Weaver : Surement mais ça sera beaucoup plus facile d'en trouver quand on aura plus de motos, on doit faire les choses dans l'ordre pour atteindre notre objectif, d'abord les motos, ensuite les médicaments et enfin votre fils.

Tom : D'accord.

Pope : Alors on part quand ?

Tom : Tu restes ici.

Weaver : Il sait où sont les motos.

Tom : L'endroit est sur la carte j'accepte la mission je pars qu'avec des gens de confiance.

Pope : C'est dommage parce que moi je sais y aller les yeux fermer? J'ai le chemin dans la tête je connais le secteur comme ma poche, par contre tes potes et moi on est pas très proche.

Weaver : Il nous manque un éclaireur depuis qu'on a perdu Karen.

Tom : Je donne les ordres, tu obéis et tu seras pas armé.

Pope : Pas armé t'es un vrai Robien.

Weaver : Bonne chance.

Tom : Merci.


[Rick]

Anne examine Rick.

Anne : Pas de congestions, pas de mucuses dans les poumons, ma question va paraître bizarre mais vous êtes sûr que Rick souffre de mucoviscidose ?

Mike : 5 spécialistes ont donné ce diagnostic en tout cas, avant l'invasion il pouvait à peine respirer, on devait le bancher sous nébuliseur 2 fois par jour pour vider ses poumons, il s'est passé quoi ?

Anne : Je suis pas une experte mais je sais que les cas de mucoviscidose sont extrêmement rares.

Mike : Vous voulez dire que le harnais l'a complètement guéri ? c'est bien sa ?

Anne : J'en sais rien.

Tom toc à la porte.

Mike : Quand est-ce qu'il va se réveiller ?

Anne : Le docteur Harris pense qu'il va se réveiller plus tard dans la journée.

Anne part.

Tom : Comment il va ?

Anne : On est en train de le sevrer des eaux opiacées, dans 24 heures on sera si on la récupérer.

Tom : Je sais mollo avec Mike mais avec moi faut pas je veux savoir la vérité, retiré un harnais c'est dangereux pour l'enfant ?

Anne : Non l'opération ne l'est pas temps qu'on a les médicaments pour neutraliser l'activité du harnais ça reviens à couper des tiges d'acier, je suis désolé que vous n'ayez pas récupéré Ben je sais que Mike qulpabilise à propos de ce qui s'est passé.

Tom : Il ne doit pas, il a donné priorité à son fils et c'est normal.

Anne : Donc ce matin c'est à cause de Harris que vous étiez énervé, j'ai remarqué que vous n'arrêtiez pas de fuir son regard.

Tom : Comme ça vous vous préoccupiez de mes sauts d'humeurs ?

Anne : Je suis votre médecin.

Tom : Ouais, Harris m'a dit qu'il avait vu ma femme mourir et quand  je le regarde ça me rappelle de mauvais souvenirs.

Anne : Au nan je l'ignorais au moins quand elle nous a quittés elle avait un ami à ses côtés.

Tom : Je dois y aller.


[Dans un couloir]

Weaver et Maggie discutent.

Une femme : Chef la patrouille.

Weaver : Vous auriez dû rentrer il y a 2 heures.

Maggie : Aller en reconnaissance ça prend du temps quand on est à pied.

Weaver : On a résolu le problème de transport, votre rapport.

Maggie : On a vu des gamins implantés dans le secteur de l'hôpital près de la national 2.

Weaver : Le même hôpital que vous aviez parlé ?

Maggie : Oui on dirait que les aliens s'en servent comme base, un de vos soldats a cru voir le fils de Mason.

Weaver : Aucune trace de Karen ?

Maggie : Aucune.

Weaver : Bien disposez.

Maggie : J'obéirais à tous les ordres que vous me donneraient mais j'apprécierais que vous disiez à vos soldats que je ne suit pas l'ennemi, vous leur avez bien dit de se méfier de moi ?

Weaver : C'est exact vous faisiez partie de la bande de Pope.

Maggie : Je vivais avec eux mais je faisais pas parti de leur bande et rappelez vous Capitaine sans moi vous n'auriez pas de commandence comme vous.

Weaver : Ses hors-la-loi vous faisaient une totale confiance et vous vous n'aviez qu'une seule envie leurs foutres une balle dans la tête.

Maggie : Vous avez raison ça m'obsédait, j'avais le choix entre me suicidais où les descendres.

Weaver : Ça vous obsède encore ?

Maggie : Je me pose plus la question je vis au jour le jour.

Maggie part.


[Dehors]

Hal charge son fusil, Pope est dehors aussi, Tom arrive.

Tom : Ça va ?

Hal : Ouais.

Tom : Prêt ?

Dai : Prêt.

Matt arrive.

Matt : Papa !

Tom : Qu'est-ce que tu fais là Matt ? tu devrais être en classe.

Matt : J'allais à l'école quand j'ai su que vous partiez, je veux venir avec vous.

Hal : Désolé demi portion il faut au moins faire cette taille pour conduire une moto.

Matt : Mais j'ai envie de vous aider.

Tom : Tu nous aides en allant en classe, surveille ce qui se passe pendant qu'on est en mission.

Matt : Je veux me battre, j'ai des copains qui sont déjà en train d'apprendrent à se servir d'un pistolet.

Tom : Les autres c'est les autres, toi c'est toi.

Matt : Papa !

Tom : Non j'ai dit non, on reviens vite aller va en classe Scoot vous le prenez avec vous.

Oncle Scott : Pas de problème aller, viens Matt.

Matt part avec l'Oncle Scott.

Pope : T'es pas en train de rendre service à ton fils là, si un jour il se fait capturé par un alien il sera même pas se défendre.

Tom : Quand j'aurais besoin des conseils d'une racaille pour élever mon fils je te ferais signe.

Le petit groupe commence à partir.

Hal : Tu sais Pope à un peu raison.

Tom : Je veux que Matt est l'enfance la plus normale possible, quand t'auras des enfants tu comprendras.

Hal : Moi des enfants tu peux rêver.

Tom : Conte sur moi.


[Dans les bois]

Tom, Hal, Pope, Anthony et Dai se dirigent vers le magasin de motos.

Tom : C'est encore loin ?

Pope : Un peu près 800 mètres, Hahaha.

Anthony : Qu'est-ce qui te fait marrer toi ?

Pope : Oh rien, je suis très heureux de faire une petite balade en plein air avec un noir qui fait partie d'un gang.

Anthony : Le cliché d'un noir avec une arme hein.

Pope : Ah faut appeler un chat un chat, t'es de quel gang ? blods les crips, les slizorinas ?

Anthony : Si tu veux tout savoir monsieur Pope je faisais partie du plus grand gang du monde, j'étais flic à Boston.

Pope : Je me disais bien que ça sentait le poulet.

Anthony : C'est ça marre toi temps que tu peux, parce que lorque l'on aura plus besoin de tes services toi et moi on parlera de mon pote Click et tu te marreras moins.


Tom : T'as l'air vachement calme.

Hal : Bah j'ai rien à dire c'est pour ça.

Tom : Bon si tu as besoin de parler.

Hal : Papa laisse tomber j'ai juste besoin de réfléchir merci quand même.


Dai : Karen lui manque il doit en baver.

Tom : Oh il va en baver pendant quelque temps, quand on le voit comme ça fière soldat c'est difficile de croire qu'il a 16 ans.

Dai : Il va mal mais il le cache bien.

Tom : il se confiait plus à sa mère, moi quand j'essaye de lui parler je me retrouve face à un mur mais Rebecca elle savait toujours lui faire dire ce qu'il ressentait.

Dai : Ouais.

Tom : Aujourd'hui j'aurais vraiment eu besoin d'elle.

Dai : Elle aurait dit quoi à ton fils ?

Tom : J'en sais rien mais ça l'aurait débloqué.

Dai : Finalement j'ai de la chance, avant l'invasion j'avais pas de famille mais quand je vois comment tu t'inquiètes pour Hal et Matt je regrette pas d'être seul au monde.

Tom : Tu sais je m'inquiétais autant pour eux avant l'invasion, tu peux me croire être au volant d'une voiture c'est plus dangereux qu'un méca.

Dai : La différence aujourd'hui c'est l'importance des enjeux.


Tom : Eh du nerf les gars on se dépêche, plus vite on aura les motos, plus vite on ira à la recherche de Ben.


[Au lycée]

Lourdes fait une prière sur chaque photo du tableau d'affichage, Jimmy arrive.

Jimmy : Qu'est-ce que tu fais ?

Lourdes : Je pris pour les disparus, je trouve que c'est essentiel.

Jimmy : Tu crois que ça va les aider ?

Lourdes : Ça m'aide moi.

Jimmy : Tu connais même pas ces enfants, t'es même pas de Boston, je t'ai entendu dire à Hal que t'avais grandi à Mexico.

Lourdes : Oui mais mes parents ont acheté une maison ici quand j'avais 10 ans, mon père faisait des allers-retours pour son travail à Mexico et ma mère et moi on vivait à Boston, quand ils nous ont envahis j'étais en première année de médecine à l'université de Wesley.

Jimmy : Ah Wesley c'est pas à Boston c'est à Wesley.

Lourdes : Je vois que monsieur fait son stade, en fait j'habitais à Jamaiqua plaine, c'est assez près de Boston pour toi ?

Jimmy : Mais quel quartier de Jamaiqua plaine ?

Lourdes : Un quartier où la plupart des personnes avait perdu la foi.

Lourdes part, Jimmy regarde les photos.


[Laboratoire]

Le rampant prisonnier est au laboratoire, Anne lui montre des photos.

Anne : La Terre cette planète.

Harris : C'est comme ça que vous voulez le faire parler ?

Anne : Notre planète.

Harris : En lui montrant des photos et en espérant qu'il traduise vos paroles en langue rampant.

Anne : Notre Galaxie, les étoiles ça c'est l'espace.

Harris : Vous savez si votre méthode ne marche pas essayez déchanger des recettes de cuisine, aucune curiosité, aucune peur, aucun remords voila pourquoi il aurait été si facile de le tuer.

Anne : Croyez ce que vous voulez mais je crois qu'il a peur en ce moment, je me demande ce qu'il voit quand il nous regarde est-ce qu'il est aussi idiot que lui aussi étrange.

Harris : Ça c'est une bonne question, j'ai une idée.

Harris part.


[Dans une classe]

Oncle Scott et Matt bricolent, Weaver arrive.

Weaver : C'est cette radio que vous vouliez me montrer ?

Oncle Scoot : Euh oui c'est un vieil émetteur qu'on fabriquait autrefois pour les abris anti atomiques, je l'ai trouvé au sous-sol.

Weaver : Faut pas une batterie ?

Oncle Scott : Non pour l'actionner il suffit d'actionner la dynamo maintenant on peut écouter les matchs des redstones.

Weaver : Les autres divisions essayeront de construire des radios vous allez devoir scanner toutes les fréquences pour savoir mais ne mettez pas de côté la fabrication d'explosifs.

Oncle Scott : Ne vous inquiètez pas c'est bien pour ça que j'ai engagé un volontaire des plus conpétents, viens ici Matt, tout ce qu'il aura à faire c'est de charger la radio et de tourner le bouton et ce seul moyen de nous aider je l'ai trouvé.

 Weaver : Bien.

Weaver part dans l'autre pièce.

Oncle Scott : Héhéhé alors content ? tu viens de te faire nommer officier radio.

Matt : Cool.


[Dans les  bois]

Tom, Hal, Dai, Anthony et Pope sont toujours en direction du magasin de motos, Pope repère quelque chose et prend une autre direction.

Tom : On doit tous rester groupé, Pope.

Pope : Je savais bien que ça sentait le cafard, Chuuuttt des rampants.

Quelques rampants dorment comme des chauves-souris.

Pope : Non attend tire pas chuutt, faut pas les réveiller.

Ils s'approchent des rampants.

Hal : Ils sont capables de traverser l'univers et d'exterminer la race humaine et ils dorment comme des chauves-souris.

Pope : Tu devrais être content qu'ils dorments on aurait pu les surprendres en plein plan cul.

Tom : C'est étrange qu'ils dorment la journée, c'est pas une espèce nocturne à ce qu'on sait.

Pope : Quand on est crevé et qu'on a peu de temps devant soi, on dort quand on peut et où on peut.

Tom : Eux aussi c'est des soldats.

Tom est prêt à tirer, Dai revient.

Dai : Des mécas au Nord et au Sud.

Anthony : En activité ?

Dai : En mode sommeil.

Pope : Alors vous attendez quoi allez les dégommer.

Tom : Je les déteste autant que toi mais si on ouvre le feu sur eux les mécas vont nous tomber dessus direct et c'est pas notre mission aller.

Pope : Ils sont là à notre porté.

Tom : On peut les contourner ,

Dai : En se fondant dans la forêt ouais, ça nous fait un petit détour de 800 mètres.

Ils repartent en contournant les rampants et les mécas.


[Au laboratoire]

Anne donne de l'eau au rampant prisonnier.

Anne : De l'eau tu as soif ? tu veux de l'eau ?

Anne ouvre prudament le trou de la cage et donne l'eau au rampant.

Anne : Du calme ok.

Harris : Ecartez-vous.

Anne : Qu'est-ce que vous allez faire ?

Harris : Je vais essayais de le stimuler visiuelement, et chef tu te souviens du rampant que Pope et ses sbires ont descendues, regarde bien.

Harris rapporte avec son idée, le rampant mort de Pope et le montre au rampant qui s'énerve.


[Dans une classe]

Oncle Scoot et Matt sont toujours là, Matt tourne la dynamo et quand le rampant s'énerve l'émetteur émet un bruit.

Oncle Scott : C'était quoi ça ?

Matt : Des interférences.

Oncle Scott : Oui je sais mais il n'y en avait pas il y a 2 secondes.


[Au laboratoire]

Le rampant s'énerve toujours, la petite porte était encore ouverte Anne et Harris la referme avec du mal.

Harris : Recule ! Vous voulez un ami ? prenez un chien.


[Dans une classe]

Le rampant s'est calmé, l'émetteur n'émet plus de bruit.


[Au cuisine]

Lourdes fait une prière avant de manger, Weaver la regarde.

Lourdes : Et nous te remercions, au nom du père, du fils et du saint esprit, quoi ?

Weaver : Je vous envie de croire encore en Dieu.


Weaver s'assoit, Maggie arrive.

Maggie : C'est vrai ce que l'on m'a dit ? Mason et son équipe ont emmené Pope en mission avec eux ?

Weaver : Et ça vous pose un problème ?

Maggie : A moi non mais à eux... .


[Dans un petit chemin d'herbe]

Le petit groupe de 5 a quitté les bois et arrive au magasin de motos.

Pope : Ils sont pas resté longtemps ici, faite gaffe au trou là, ils ont concentré leurs attaques sur les grandes villes mais ça veut pas dire que l'endroit est desert, la première fois que je suis venue ici je m'en suis fait un.


Ils arrivent à l'interrieur.

Tom : On va contrôler tout les réservoirs ils sont surement vides mais on ne sait jamais.

Pope : Au t'es belle toi.

Tom : On prend que les tous terrains je vois pas ce qu'on ferait avec une moto de frimeur.

Pope : Ah professeur t'a vraiment aucun style.

Tom : C'est le genre de motos que t'acheté ici ?

Pope : J'ai jamais acheté de motos ici, j'avais bien une moto qui venait d'ici mais je l'ai aps acheté c'était pour impressionner une nana, ah ça à marcher.

Tom : T'es fier de ton passer de criminel ?

Pope : Ouais assez.

Hal : Ils sont tous vide.

Dai : Y a un atelier de réparation derrière les clients ont laissé leurs motos avec le réservoir plein.

Tom : Bien toi et Pope vous allez me remplir des bidons qu'on emportera avec nous, faut aussi essayer de faire démarrer quelques motos.

Pope : Dai c'est ça ? t'as pas plus court comme prénom ?

Tom : Ramenez nous tout ce qu'il pourrait nous être utile d'accord ?


Dai et Pope partent à l'arrière du magasin, Dai prend un tuyau et un bidon et les donnes à Pope.

Pope : Pomper c'est pas mon truc.


Tom rejoint Hal dans une pièce qui regarde un porte-clef.

Hal : Ça aurait plu à Karen.

Tom : Quoi qu'est-ce qui aurait plu à Karen ?

Hal : C'était pas son genre de porter des trucs de fille ça l'a surement jamais été mais je crois qu'elle aurait adoré ça.

Tom : Prend le il est sur ma reconnaissance de dette.

Hal : Non.

Hal le repose, mais Tom le prend.

Tom : On fera tout pour la récupérer.

 Hal : Ah je sais mais j'arrête pas de pense à ce qui s'est passé.

Tom : Karen n'aurait pas voulu que tu culpabilises.

Hal : Avant l'invasion c'était une lycéenne pas une militaire, elle avait rien à faire dans notre patrouille.

Tom : Je suis désolé que ça aille mal tourner mais Karen savait que c'était une mission dangereuse et si elle voulait venir avec nous c'est parce qu'elle savait aussi que Ben représentait tout pour nous.

Hal : Je vois où tu veux en venir on doit passer à autre chose.

Tom : Dans cette situation ta mère t'aurait conseillé, d'accrocher à tes souvenirs et espérer que ça s'arrange.

Hal : Nan elle m'aurait conseillé d'encaisser sans broncher.

Tom : Tu crois ?

Hal : Ah ouais je crois, désolé de te dire ça mais au niveau des conseils t'as encore des progrès à faire.

Tom : Je sais je ne serais jamais à la hauteur de ta mère.

Hal : C'est impossible.

Tom lui donne le porte-clef.

Tom : Allez viens on va aider Anthony à démarrer les motos.


[Au laboratoire]

Harris prépare quelque chose et Anne n'est pas d'accord.

Anne : On ne peut pas lui infliger ce traitement, c'est une créature vivante !

Harris : C'est un rampant pas un être humain, ne me dite pas que vous êtes contre la dissection vous n'avez jamais eu recours à cette pratique en fac de médecine ?

Anne : Notre mission est de communiquer avec lui on ne nous à pas demander de le faire hurler de douleurs.

Harris : Apparamment tête de poulpe ne veut pas parler.

Anne : Il faut trouver un moyen fiable de communiquer avec lui afin de connaître l'objectif de l'inva..

Harris : C'est bon arrêter on sait ce qu'ils veulent, ils veulent nous exterminer !

Anne : Ils ont tué ma famille, vous pouvez me croire mon plus grand plaisir serait de lui couper la tête avec une hache mais les ordres de Porter sont clair on doit essayer de communiquer avec lui et je suis de son avis.

Harris : Au que de belles paroles je suis au bord des larmes... mais c'est moi qui décide et c'est pas une pédiatre qui va me dire ce que j'ai à faire !


Chacun part de son côté, le rampant regarde Rick qui se réveille.

Mike : Rick, Rick..

Rick : Vous êtes qui ?

Mike : Ah, c'est moi papa.

Rick : Vous êtes qui ?

Mike : Je suis ton père.

Rick tourne sa tête en direction du rampant qui est dans la pièce à côté.

Rick : père, père... .

Mike est déboussolé, il part voir le rampant dans l'autre pièce, il pause son fusil et s'approche de la cage.

Mike : Eh toi ! ce garçon allongé là-bas c'est mon fils ! il représente tout pour moi si j'ai tenu jusque là c'est pour lui, il vient de se réveiller il y a 1 minute et il ne m'a pas reconnue mais il est en vie et en bonne santé surement grâce à l'implant que vous lui avez mis c'est pour ça que l'on te laisse vivre pour l'instant !


[Dans une classe]

Oncle Scott bricole et Matt toure la dynamo, Anne arrive.

Anne : Ça va ?

Oncle Scott : Ah c'est toi Anne.

Anne : Vous avez faim les garçons ?

Oncle Scott : Qu'est-ce qu'il ne va pas ? c'est dernier temps tu viens me voir que pour t'aider à résoudre tes problèmes personnels.

Anne : Je suis très occupé.

Oncle Scott : Tu m'évites ? Anne tu continue à faire semblant que tout va bien alors que tu viens de vivre l'épreuve la plus difficile de ta vie.


[Au laboratoire]

Mike est toujours avec le rampant.

Mike : Si t'es encore en vie c'est parce que les scientifiques veulent savoir si tu es capable de communiquer avec les Terriens et je peux te jurer que tu vas communiquer avec moi, je veux des explications, commençons par une question simple.

Mike prend des images et des papiers.

Mike : A chacune de mes questions tu répondras en pointant avec l'un de tes doigts sur une de ses images et en faisant un son, comment avez vous trouver notre planète ? pourquoi vous avez décidé de nous attaquer ?

Le rampant ne fait rien, Mike part prendre son fusil et ouvre la cage.

Mike : J'ai comme l'impression que tu m'as pas bien compris ou alors tu as besoin que je te motive !


[Dans une classe]

Matt tourne la dynamo et entend à nouveau le bruit d'interférence, le rampant se sans en danger face à Mike.

Matt : J'ai rien touché.

Anne : Oh des interférences, ça faisait longtemps.

Oncle Scott : C'est très étrange on en a toujours entendu passer par là mais ce type d'interférence est de plus en plus fréquent depuis quelques minutes.

Anne : Pourquoi à ton avis ?

Oncle Scott : Bah j'en ai pas la moindre idée.


[Au laboratoire]

Mike est de plus en plus agressif avec le rampant en pointant son fusil sur lui.

Mike : Répond où je t'explose la cervelle ! là je crois qu'on s'est bien compris, pointe une image avec l'un de tes doigts et fait un son !

Le rampant tourne la tête vers Rick.

Mike : Tu regardes pas mon fils ! tu regardes les images et tu fais un son ! tu pointes avec un doigt ! et tu parles !

Mike enfonce son fusil dans la bouche du rampant, du côté de Matt, Scott et Anne la petite machine émet un énorme bruit, au laboratoire le rampant s'est évanoui, la machine n'émet plus de bruit.


Plus tard Mike parle avec Anne.

Mike : J'essayais de le faire parler rien d'autre.

Anne : En lui enfonçant le canon  d'une arme dans la bouche ?

Harris : Notre rampant respire et son rythme cardiaque semble normal.

Mike : Alors pourquoi il s'est évanoui ?

Harris : Pendand la dissection, j'ai trouvé une sphère de fibre nerveuse localiser juste au-dessus de la voûte palatine surement un point de compression de l'artère, y a pas d'os séparant le cerveau de la voute palatine, vous avez provoqué un traumatisme en la perforant entraînant l'évanouissement.

Mike : Donc il est fragil ?

Harris : Très, la prochaine fois que vous vous retrouverez face à un rampant, si vous arrivez à mettre votre flingue dans la bouche tirer c'est plus sûr comme méthode.

Anne : Cette histoire est arrivé il y a 5 minutes c'est bien ça ?


[Dans une salle]
Un rampant mort est sur une table, Harris et Anne sont là, Oncle Scott arrive.

Oncle Scott : Vous vouliez me voir ?

Harris : Le docteur Glass désire lancer une chasse au trésor dans le cerveau de notre rampant.

Oncle Scott : Pourquoi ça ? c'est le rampant que Mike a agressé dans le labo ?

Harris : Non celui que Pope et ses hommes ont tué, on veut l'étudier de près.

Oncle Scott : Je ne suis pas sur de vous suivre.

Anne : Parle au docteur Harris des interférences que tu as entendu sur ta radio.

Oncle Scott : Les premières se sont manifesté aux alentours du déjeuner, je me souviens avoir entendu comme un bruit de casserole.

Anne : Elles ont eu lieu au moment où vous avez trainé ce rampant à côté pour narguer son copain.

Oncle Scott : Oui exact et la deuxième fois c'était... euh, ah tu les as entendue t'étais avec moi.

Anne : A l'instant même ou Mike enfoncé le canon de son arme dans la george du rampant.

Harris : Le docteur Glass dit que les interférences ont été provoquer par la réaction du rampant.

Oncle Scott : Ne me dite tout de même pas que les rampants ont une radio dans la tête ?

Harris : Ah si c'est exactement ce qu'elle croit, alors qu'est-ce qu'on doit chercher au juste ? les circuits imprimés, des transistors ? des haut-parleurs peut-être ? dites nous.


[Dans le magasin de motos]

Anthony a démarré une moto.

Anthony : Et d'une.

Tom : Parfait, faut qu'on en ramène un maximum.


De son côté Pope syfone un réservoir et Dai fouille un peu partout.

Pope : Saloperie, y a rien là-dedans, c'est à sec.

Dai : Alors vérifie dans les autres, grouilles toi.


Pope assomme Dai avec une grande barre, Tom entend le bruit et regarde dehors et voit Pope partir avec une moto, Tom, Hal et Anthony partent voir Dai au sol.

Tom : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Dai : Je sais pas trop, en tout cas il m'a eu.

Hal : Génial, tu m'étonnes qu'il a voulu venir avec nous, il avait prévu le coup dès le départ.

Anthony : Ça fera une bouche de moins à nourrir.

Tom : Ça va aller ?

Dai : Ouais je survivrais.


[Les rampants endormis]

Pope est revenu là où sont les rampants endormis, il prépare un bidon d'essence.

Pope : Y a pas d'ambiance ici, on va faire la fête !

Pope jette le bidon sur les rampants et explose, le bruit se fait ressentir depuis le magasin de motos.


[Au magasin de motos]

Anthony : J'aime pas trop ça.

Le petit groupe sort et voit de la fumée.

Hal : C'est quoi ?

Tom : A tous les coups c'est Pope.

Hal : Ça va attirer l'attention des rampants.


[Au laboratoire]

Le rampant n'est plus évanoui, il regarde en direction de Rick en lui donnant des ordres, Rick se lève et regarde son harnais posé sur la table, il le prend et se le remet dans le dos, les racines se raccrochent, Rick est connecté avec le rampant.


[Dans une salle]

Anne, Harris et Oncle Scott sont toujours avec le rampant mort, Mike arrive.

Mike : Vous avez trouvé quelque chose ?

Anne : Le cadavre est trop vieux, c'est une vrai bouilli là-dedans.

La machine de Oncle Scott émet à nouveau des interférences.

Harris : Ah, ah et voilà si ça c'est pas une preuve.

Anne : Une preuve de quoi ?

Harris : Que les réactions du rampant et les interférences n'ont aucun lien, aucune relation de cuase à effet, on est tous là, le rampant est dans sa cage, à moins qu'il essaie de se pendre tout seul.

Mike : Rick est dans le labo !

Mike court au labo.


[Au laboratoire]

Mike : Rick ! Rick ! Rick ! Rick !

Rick est devant la cage avec le harnais.

Harris : Non non non laissez le, retenez le, il faut l'empêcher d'intervenir.

Mike : Non non non !

Rick se retourne et commence à parler, la rampant le contrôle.

Harris : Qu'est-ce que vous attendez de nous ?

Rick contrôlé : Vous me voulez du mal.

Harris : On veut juste savoir pourquoi vous êtes là.

Mike : Qu'est-ce qu'il fabrique ?

Anne : A l'évidence, Rick communique avec le rampant.

Harris : Qu'est-ce que vous voulez ?

Rick contrôlé : Libérez-moi.

Harris : Non c'est impossible.

Rick contrôlé : Cette enfant est l'un des nôtres.

Harris : Plus maintenant, nous lui avons enlevé l'implant.

Rick contrôlé : Je vais être puni.

Mike : On va t'aider

Rick contrôlé : Vous m'aidez ?

Mike : On va te sortir de là Rick.

Harris : Taissez-vous c'est pas votre fils qui parle, comment peut-on vous aider ?

Rick contrôlé : Tuer moi !

Mike : Tait toi Rick ! lâchez-moi ! Rick !

Mike se libère et arrache le harnais de Rick, le rampant s'énerve, Rick s'évanouit.

Mike : Il s'est remis l'implant, il a voulu le porté, comment on peut vouloir ce faire du mal à se point ?


[Au magasin de motos]

Hal revient en courant.

Tom : T'as trouvé Pope ?

Hal : Seulement ce qu'il a laissé derrière lui, il a explosé le nid des rampants à l'essence.

Dai : Qu'est-ce que t'as fait ,

Hal : Je me suis cassé quand j'ai vu des gamins implanter débarquer, ils viennent dans notre direction.

Les gamins implantés arrivent avec des armes.

Anthony : Au merde.

Hal : Qu'est-ce qu'on fait ?

Tom : Tirer pas... un rampant doit les contrôler à distance.

Les gamins implantés commencent à tirer sur le petit groupe, Dia est toucher à la jambe gauche, ils se réfugient dans le magasin.

Anthony : Viens.

Tom : Ça va aller ?

Dai : Ça pourrait aller mieux.

Hal : Qu'est-c qu'on fait ?

Tom : J'en sais rien.

Anthony : Tom, je sais que c'est horrible, ça va surement pas te plaire.

Tom : Non !

Anthony : Mais on a pas le choix faut qu'on se défende !

Tom : On tire pas sur des gosses ! il faut qu'on débusque le rampant qui les contrôles et qu'on le tue ! c'est le seul moyen de les arrêter ! leurs mouvements sont coordonnés apparemment il tire que quand il y a une cible.

Tom allume de l'essence dans une bouteille et lance dehors les gamins tirent dessus, une voiture explose, Hal et Anthony partent avec une moto chacun, Tom aide Dai à monter sur une moto mais le rampant est dans le magasin.

Tom : Ça va aller tu tiens le choc ?

Dai : Et comment, tiens ton rampant est là.

Tom tire des coups de feu sur le rampant et fonce avec la moto, Dai prend son fusil à pompe et tue le rampant.

Dai : On fait quoi des gosses ?

Tom : La prochaine fois.


[Au lycée]

Hal et Anthony emmènent Dai à l'infirmerie, Tom et Weaver discutent dans une salle.

Weaver : Les rampants, les mécas et des armes d'une technologie supérieur à la nôtre pourquoi arment t-il les adolescents ?

Tom : Ils s'en servent comme bouclier humain, c'est une stratégie vieille comme le monde, la guerre psychologique.

Weaver : Et ça marche, vous n'avez pas pu tirer sur eux personne n'en aurait été capable.

Tom : Au vous savez, je pense que ça peut nous servir.

Weaver : Je vous suis pas.

Tom : ils viennent de nous démontrer qu'ils n'étaient pas si différents de nous ce qui veut dire qu'on pourra même césire leurs failles, d'entrée dans leur jeu et de riposter ça nous permettra de pouvoir les vaincre.

Weaver : On est encore très loin de trouvé le moyen de les vaincres.

Tom : On en sait beaucoup plus sur eux aujourd'hui qu'hier.

Weaver : VOtre optimiste commence à devenir agaçant.

Tom : Qu'est-ce que ça vous ferez si j'étais pessimiste ? j'irais chercher demain les médicaments dont les médecins ont besoin et après je partirais aussitôt chercher Ben et tous les enfants que je pourrais trouver.

Weaver : Autorisation accordé, si mes enfants étaient encore en vie je ne laisserais personne m'empêcher d'aller à leur secourt.

Tom part.


[Dans une "chambre"]

Hal regarde le port-clef et le range dans une boîte, Tom arrive.

Hal : Je savais pas que tu l'avais encore, c'est le dernier tome ?

Tom : Les reliques de la mort oui, on en était à la moitié quand les aliens nous ont envahis et j'ai gardé le livre pour le terminer quand on aura récupéré Ben.

Hal : Ben était super fan, il est venue me voir un jour et il m'a dit qu'il aurait adoré être myope pour portaient des lunettes comme Harry.

Tom : Sacré Ben, on savait qu'il commençait à se faire vieux pour que son papa lui lise des histoires mais on a fait une exception pour Harry.

Hal : Tu crois qu'on va le retrouver dans un état normal ?

Tom : J'en suis sûr.

Hal : Tu sais je sais pas pourquoi mais je sens que Ben ne sera plus lui même lorsqu'on le retrouvera, c'est vrai tu l'as vu.

Tom : Oui je l'ai vu avec l'implant, je me fis à ce que Harris a dit ses gosses  sont sous l'emprise de la drogue où je ne sais quoi alors va avoir.

Hal : Oui t'a raison.

Tom : Une fois que l'on lui aura retiré son implant je suis persuadé..

Hal : Ouais je l'espère mais quand il a emmené Karen, son regard à croiser le mien et je te jure j'ai pas reconnu mon frère, papa.

Tom : Je connais mon fils il est plus fort que tu le crois il s'en remettra, n'oublie pas de manger.

Tom part.


[Au laboratoire]

Anne discute avec Tom.

Anne : Ce qui importe c'est que les interférences n'ont pas été très fortes sinon les autres rampants auraient été alerter et on aurait déjà été attaquer.

Tom : Oui c'est déjà ça mais sinon la journée a été comment ? tranquille ?

Anne : Un jour comme les autres, ah oui Matt a trouvé du travail.

Tom : Du travail comment ça ?

Anne : Assistant d'Oncle Scott.

Tom : Je suis content pour lui, il avait besoin d'une occupation.

Anne : Ouais je sais bien, vous lui manquer beaucoup quand vous vous en aller comme à nous tous.

Une cloche sonne.

Dai : C'est l'heure de manger.

Tom : Qu'est-ce que tu fais ?

Dai : Bah quoi j'ai faim.

Anne : Non non assis, il faut pas forcer sur votre jambe non non, je vais aller vous chercher une béquille je vous retrouve tout à l'heure.

Tom : A plus tard.

Anne : Vous vous croyiez où ?


[En cuisine]

C'est l'heure de manger.

Maggie : Tom, on m'a dit que vous cherchiez des pharmacies ?

Tom : Les nouvelles vont vite.

Maggie : On a vidé toute celle qui se trouve dans un rayon de 40 kilomètres.

Tom : J'irais un peu plus de 60 kilomètres.

Maggie : Ecoutez il reste une autre option.

Matt : Papa regarde.

Tom : C'est du vrai pain ? ça fait si longtemps que je n'en ai pas mangé.

Maggie : Oui c'est un joli petit cadeau d'adieu de Pope, c'est un lâcheur et un sacré menteur mais un bon cuistot.

Matt : Papa vient aller.

Tom : Il sent bon alors il paraît que tu as trouvé du travail.


À une table Lourdes fait une prière avec quelque résistant.

Lourdes : Seigneur nous te remercions pour ce repas et pour cet endroit dans lequel nous nous sentons en sécurité, nous sommes contient que tout le monde n'a pas la même chance que nous.

Weaver : Vous appelez ça de la chance ?

Lourdes : Nous devons être reconnaissant envers le Seigneur pour tout ce qu'il nous offre même si c'est peu.

Hal : Je remercie le Seigneur pour les motos, je le remercie pour nous aider à ramener vivant ce que nous aimons.

Anne : Moi je remercie le Seigneur de nous avoir réuni afin que nous nayions pas à traverser cette épreuve seule.

Tom : Moi je remercie le Seigneur pour le pain même si c'est Pope qui l'a fait, un mot de remerciement Dai ne serait est-ce que pour le shoute à l'infirmerie ?

Dai : Ah oui Dai plane comme un cerf-volant et Dai adore le pain.

Weaver : Dai parle de lui à la 3ième personnes maintenant ?

Dai : Ouais Dai parle de lui à la 3ième personnes.

Anne : Vous avez goûté le pain Capitaine ?

Weaver : Plus tard.

Tom : Non maintenant.

Weaver : Pas mauvais.

Anne : Vous voulez bien refaire une prière ?

Tout le monde se donne la main.

Lourdes : Notre père merci pour votre bonté et merci pour tant de cadeaux en particulier pour le lien si fort qui nous unis nous te sommes emble reconnaissant au nom du père du fils et du saint esprit amen.

Weaver en chuchotant : Du fils et du saint esprit amène.

Anne : Amen.

Tom : Amen.

Fin de l'épisode.

 

Ecrit par BenMason.

[Beginning of the episode]

The Skitter is brought in the lab into a cage. Harris, Weaver and Anne are talking about him.

Weaver : Keep everyone back. You never were much to look at.

Harris: Oh, to us maybe. For all we know, this one's a prime specimen, the Brad pitt of Skitter world. Porter says we have to try to communicate with this thing. Figure out how it thinks, we can figure out how to beat it.

Weaver: You actually think you'll figure a way to talk to it?

Harris: I get it in a controlled environment, give it a shot. A lot depends on what it's got underneath the hood.

Anne: I wouldn't underestimate them. See the eyes? It's studying us as much as we're studying them.

Harris: I mean, even if he wanted to chat, vocalizations could extend above or below the range of human hearing. I mean, for all we know, he could be cussing us out right now.

Tom enters the room.

Tom: I can almost guarantee it.

They scare the skitter by biting the cage to put him a bigger one.

Weaver: Get that damn thing in the cage! All right, get that thing in the cage! Get him in! Get him in there! Get him in there! Yeah.

Tom and the alien stare at each other.

Tom: I remember you, too.

Mike and Tom are watching other Rick. Harris comes in.

Harris: Well, uh, it seems to have settled for now. Might want to keep your distance.

Tom: I might.

Harris: Time for our patient's morning fix.

Weaver passes through.

Weaver (to Tom): Meet me in the command post in five.

Tom enters in Weaver’s office. Pope is talking to Dai.

Pope: This bike shop, right? Anyway, she calls me up. She's like, "Hey, Johnny, you want a new ride?" I'm like -- Captain.

Weaver interrupts them while Tom seems a bit lost.

Weaver: Pope tells me there's a motorcycle shop near Somerville. It's well off the main highway, so there's a chance it's not picked clean. I want you to take a team, check it out.

Tom: Wait, what? You're sending me after bikes? No. My team's ready to get Ben. Porter gave us permission.

Weaver: He gave you permission to rescue one kid. That kid turned out to be Rick.

Tom: Doesn't change what I need to do.

Weaver: I understand that. I also understand that Mike's son is a work in progress and Harris is going through the last of our heavy drugs on the detox.

Tom: So we'll get more.

Weaver: Yes, we will. And it will be a hell of a lot easier when we have more bikes. One objective leads to the next. First the bikes, then the drugs, then your son.

Tom: All right.

Pope, standing: So, when do we leave?

Tom: You don't.

Dai makes Pope sit back

Weaver: Pope knows where it is.

Tom: He could draw me a map. If I'm doing this, I'm doing it with people I trust.

Pope: It's your call, but I scored my last ride from this place. I know the layout. I know the streets. And I can't draw for crap.

Weaver: We're down one rider since we lost Karen.

Tom: I talk, you listen, and no weapon. You go unarmed.

Pope: Unarmed? What am I, Canadian?

Weaver: Good luck.

Tom: Thank you.

In the lab. Rick’s harness is still on a table. Anne checks Rick’s state. Mike is present.

Anne: No congestion. His lungs are completely clear. I know this is gonna sound weird, but are you sure Rick had cystic fibrosis?

Mike: "Five specialists in three states" sure. Before the invasion, he could barely breathe. I had to put him on a nebulizer twice a day just to clear his lungs. Why?

Anne: I'm no expert, but full remission like this is extremely rare.

Mike: Meaning what? That thing that he had on his back cured him?

Anne: I don't know.

Tom knocks on the door, open. Anne walks to him.

Mike: When's he gonna wake up?

Anne: Dr.Harris said later today.

The two of them walk in the corridor.

Tom: How is Rick?

Anne: We're weaning him off opiates. Twenty-four hours and we should know if we have him back.

Tom: Look, I totally understand if you're holding back with Mike, but I really want to know everything. So how dangerous is this?

Anne: As surgery? Not very. As long as we have enough drugs to counteract the harness, it's basically cutting steel. I'm sorry you couldn't get Ben. I know. Mike is torn up about what happened.

Tom: Yeah, well, it's just a man trying to save his son.
Anne: So this morning's attitude was for Harris. I noticed he couldn't get away from you fast enough.

Tom: I appreciate your concern over my state of mind.

Anne: I am your doctor.

Tom: I, uh Harris told me that he saw my wife die, and it's hard for me to look at him and not remember that.

Anne: Oh, God. I'm sorry. At least she was with a friend.

Tom: Yeah. Um, I got to go.

He leaves her.

In the corridor, Maggie and her team gather with Weaver.

A figher: Sir, they're back.

Weaver: You were due back two hours ago.

Maggie: Recon takes longer when you're on foot.

Weaver: The transportation issue's being addressed. What's your report?

Maggie: I saw some harness kids being led into that hospital off of Route 2.

Weaver: Same hospital you saw before?

Maggie: It looks like they're still using it as a home base. And one of your fighter jocks thought they saw Mason's kid.

Weaver: Any sign of Karen?

Maggie: Didn't see her.

Weaver: Right. Dismissed.

All the fighters but Maggie go away.

Maggie: Captain, I don't mind taking orders, but I'd appreciate it if you'd tell your fighters I'm not the enemy. You had them keeping tabs on me, didn't you?

Weaver: I did. You were found with Pope.

Maggie: I was in his vicinity. I wasn't with him. If it weren't for me, you wouldn't have a second-in-command.

Weaver: Those convicts trusted you with a gun. That whole time you were with them, you never thought about using it before?

Maggie: Yeah, every second of every day. On myself at first. And then on them.

Weaver: What about now?

Maggie: I'm just taking it a day at a time.

She goes away.

Tom’s team gets ready. Hal takes a knee.

Tom: All right?

Hal: Yep.

Tom: We ready?

Dai: Ready.

Matt runs toward his Dad.

Matt: Dad.

Tom: Matt, what are you doing here? You should be in class.

Matt: I ditched when I heard you were leaving. I want to come with you.

Hal: Sorry, Shrimp. You got to be that tall to ride.

Matt: But I mean it. I want to help.

Tom: You are helping by going to class, keeping an eye on things while hal and I are gone.

Matt: But I can fight, too. Some of the other kids are learning how to load guns, even shoot.

Tom: Well, that's the other kids.

Matt: But, dad --

Tom: Matt, I said no. We'll be back soon. Go on. Go back to class. Scott, will you take him?

Scott: Yeah, come on. Come on, Matt.

Matt leaves with Uncle Scott.

Pope: You're not doing your boy any favors, you know. Skitter's come knocking, the kid should at least have a chance to defend himself.

Tom: If I want any parenting advice from an ex-con, I'll ask for it.

Hal: You know, Pope's got a point.

Tom: Matt deserves a childhood. One day, when you have kids, you'll understand.

Hal: Me? Kids? Dream on.

Tom: I will.

On a way.

Tom: How much farther?

Pope: Half a mile or so.

Pope smiles.

Anthony: What the hell you grinning about?

Pope: I'm just enjoying the air. Didn't mean to piss off the company gangbanger.

Anthony: Black man with a gun -- that's your default?

Pope: I just call them as I see them. So, what were you? Blood? Crips? Slytherin?

Anthony: Actually, Mr.Pope, I was part of the biggest gang in the world. I was Boston P.D.

Pope: Thought I smelled a little ham.

Anthony: You know what? You know, you laugh that up, convict. Okay? Because one of these days when we don't need you anymore, me and you -- we're gonna have a little talk about my friend Click.

Tom stops to get at Hal’s level.

Tom: Being awfully quiet.

Hal: I got nothing to talk about.

Tom: Well, if you want to talk --

Hal: Look, dad, I just got some things to think about, okay? But thank you.

Hal walks faster leaving his dad behind.

Dai: This thing with Karen -- it must be rough.

Tom: Oh, it's gonna be rough for a while. When you see him like this, like a soldier, it's easy to forget that he's only 16.

Dai: He's holding it all in.

Tom: Well, he's his mother's son. With me, it was always kind of like talking to a brick wall, but Rebecca -- she kind of always knew the right thing to say. Yeah. Time like this, I miss her a lot.

Dai: What do you think she would have told him?

Tom: I don't know, but it would have been perfect.

Dai: Maybe I'm lucky. I didn't have anyone when they hit. I see you worry about them -- hal, Matt. Wouldn't want that.

Tom: Oh, I worried about them before the invasion, too. Trust me -- hal with a set of car keys is just as frightening as a Mech.

Dai: Same worries, higher stakes.

Tom: Hey, come on, guys. Let's hurry it up! Sooner we get those bikes, sooner we can go after Ben.

At the school. Lourdes is standing in front of the bulletin board, touching the pictures. Jimmy sees her.

Jimmy: W-what are you doing?

Lourdes: Um, saying a prayer for the missing. It's just something I like to do.

Jimmy: You think it helps them?

Lourdes: It helps me.

Jimmy: You don't know any of these people. You're not even from Boston. I heard you talking to Hal one night about how you grew up in Mexico City.

Lourdes: Well, my mom and dad bought a house here when I was 10, and my dad would go back and forth for business while I went to school. I was freshman pre-med at Wellesley when they attacked.

Jimmy: Wellesley's not in Boston. It's in Wellesley.

Lourdes: Okay, 617 snob, my parents' house was in J.P. Is that Boston enough for you?

Jimmy: W-what part of J.P.?

Lourdes: The part where people lost their faith.

In the Lab. Anne shows pictures to the skitter.

Anne: Earth. This planet.

Harris: So, this is your game plan?

Anne: Our planet.

Harris: Show it pictures, hope it says the word in Skitterese?

Anne: Our galaxy. Stars. Outer space.

Harris: Well, you know, if that doesn't work, you can try exchanging recipes. No curiosity, no fear, no remorse. Maybe that's why it's so easy for them to kill us.

Anne: Believe what you want. But I think it's scared out of its mind. I wonder what it sees when it's looking at us. Are we as hideous to it? As strange?

Harris: Yeah, that's a good question. I got an idea.

In Oncle Scott’s office. Scott and Matt are working one something. Weaver comes in.

Weaver: This the radio you wanted to show me?

Scott: Oh, yeah. Yeah, I made it out of an old fallout-shelter survival kit I found in the basement.

Weaver: Doesn't need a battery?

Scott: No, you just crank up the handle to power it up. You could listen to the Red Sox game.

Weaver: The other regiments will be working on their radios. We need to monitor the frequencies, see if they're up and running. But I don't want it to take you away from making explosives.

Scott: That's what I was thinking, which is why I brought along a very capable volunteer. Come on. See, all he has to do is wind the handle and slowly turn the dial. He's looking for something to do.

Weaver: Right.

Weaver leaves the room.

Scott, to Matt: Guess what. I just made you the communications officer.

Matt: Cool.

Back to Tom’s squad. Pope split from the group.

Tom: We need to stay inside the tree line. - Pope!

Pope: I knew I smelled something. Shh. Skitters.

A group of alien is sleeping like bats. Dai prepares to fire.

Pope: Whoa, whoa, whoa, whoa, whoa. Shh, shh. You'll wake 'em.

They hide farther, staring at the skitters.

Hal: So, they fly across the Universe and wipe out mankind and they sleep like bats.

Pope: At least they're sleeping and not having Skitter group sex.

Tom: I didn't think they slept during the day at all. They're not nocturnal.

Pope: I'm guessing they catch a pile of shut-eye whenever and wherever they can.

Tom: Just like soldiers anywhere.

Dai comes bach his reckon.

Dai: Mechs -- north and south.

Anthony: Active?

Dai: Sleep mode.

Pope: What the hell are you waiting for? - Let's hose 'em!

Tom: As much as I love to kill Skitters, as soon as we open up on them, those Mechs are gonna open up on us. Engaging them is not the mission. Let's go.

Pope: They're like fish in a barrel.

Tom: Can we get around them?

Dai: Stick to the trees, go past, double back. Only adds a half mile.

Back at the lab. Anne holds a bowl of water.

Anne: Water? Are you thirsty? Want some water? It's okay.

Harris comes in with a stretcher.

Harris: Get your damn hand out of there.

Anne: What are you doing?

Harris: I thought we might try to provoke it with a little visual stimuli.

Harris: Hey, chief. You remember that Skitter that Pope and his boys killed. Watch this.

He reveals a dead skitter.

Harris: Remember this guy?

The skitter reacte violently.

Back at Oncle Scott’s office. A sound appears on the radio.

Scott: What was that?

Matt: Static.

Scott: I know. It wasn't there a moment ago.

Back at the lab. The skitter calms down.

Harris: Lock! No! Want a friend? Get a dog.

Back to Scott, the sound of the radio stops.

At the cantine. Lourdes is preying before eating.

Lourdes: And may we be truly thankful. In the name of the father, of the son, the holy spirit.

Weaver watches her.

Lourdes: What?

Weaver: You're lucky you still believe in something.

Weaver goes to sit alone. Maggie arrives and stands in front of him.

Maggie, to Weaver: Did I hear right? Mason and his crew are taking Pope on this motorcycle raid?

Weaver: You got a problem with that?

Maggie: No, I don't. But they will.

Back at Tom’s groupe.

Pope: This place didn't get hit like they did down -- Watch out there -- didn't get hit like they did downtown, but the, uh, the cooties -- I tell you, they sure as hell made their presence known. Actually, I scored one of my first rides from this place.

They enter a bike shop.

Tom: All right, let's check the tanks. Probably empty, but you never know.

Pope: Mi negra Amor.

Tom: And just the off-roads. We don't need any recliners on wheels.

Pope: Professor, you have no sense of style.

Tom: Is that the kind of bike you bought here, Pope?

Pope: Oh, I never bought a bike here. I said I got a bike here. I sure as hell didn't buy it. Hell, I didn't even need it. I was just trying to impress a lady. It worked, too.

Tom: Pretty proud of your criminal past, aren't you?

Pope: I was good at it.

Hal: They're all empty.

Dai: There's a repair bay back here, couple of bikes in pieces, tanks of gas.

Tom: All right, take Pope, see if you can find another empty gas can we can fill and take back with us. Let's put some gas in these things, see if we can start them up.

Pope: It's Dai, right? What do they call you for short?

Tom: If there's anything else you think we could use back there, grab it.

Dai and Pope leave the others. In the repair bay, Dai gives a bottle to Pope to put the gaz inside.

Pope: Well, this is gonna suck.

In another room, Hal is checking some jewels. His father comes in.

Hal: Karen would have loved this.

Tom: What would Karen have loved?

Hal: She's no girly girl, at least not since we knew her, probably never was, but She'd have taken this.

Tom: We can leave an I.O.U.

Hal: Nah.

Tom: We're not giving up on her.

Hal: Oh, I know. I just can't help think about what's happened.

Tom: Well, I don't think Karen would want you to blame yourself.

Hal: She's a high-school senior, Dad. She's not a soldier. She should have never even been put in that situation.

Tom: Well, we all wish that had gone differently. Listen, Karen knew how dangerous it was, and she came anyway because she knew how much getting Ben back means to us.

Hal: So, that's it? We should move on?

Tom: I think your mom might have said to Hold on to the memory and let the rest of it come.

Hal: Actually, she would have said "Suck it up".

Tom: Really?

Hal: And I'm sorry, but if that was your attempt at parental advice, that was pretty lame.

Tom: She was always better at that than me.

Hal: Yeah, she was.

Tom gives the jewel that Hal had found for Karen to his son.

Tom: Come on. Let's go see if we can help Anthony with those bikes.

Back at school, in the Lab. Harris is preparing some scalpels. Anne disagrees.

Anne: You can't cut into it. It's a living creature.

Harris: It's a Skitter. It's not a human being. At most, it's vivisection. You can't tell me you got a problem with vivisection or you never would have made it through med school.

Anne: Our job is to communicate with it, not just make it scream.

Harris: How's Pumpkinhead doing with his ABCs?

Anne: If there's a way that we can figure out what it wants and learn about our enemy

Harris: We know what it wants. It wants to exterminate us!

Anne: Look, they killed my family. I would like nothing more than to take an ax and cut that thing's head off. But Porter's orders were clear. We need to attempt communication. I believe he's right.

Harris: That's a very noble speech. That's very noble. But it's my call. I'm not gonna be second-guessed by a pediatrician.

Still in the Lab. Mike is cleaning Rick’s back when the kid wakes up.

Mike: Ricky?

Rick: Who are you?

Mike: It's me. It's dad.

Rick: Who are you?

Mike: I'm I'm your father.

Rick: Father?

He watches the Skitter in the cage.

Rick: Father.

Rick falls back asleep.

Mike goes straight to the Skitter.

Mike: So That boy in there -- he's my son. He's everything to me, the only thing that kept me going. And when he woke up just now, he didn't know me. But he's here, and he's healthy, probably because of the harness you put on him. That's why you get this chance to live or not.

In Scott’s office. Anne enters.

Anne: Hi.

Scott: Hey, Annie.

Anne: You guys hungry?

Scott: Is something wrong? You usually only seek me out when you need advice on a personal problem.

Anne: I've been busy.

Scott: You've been hiding. Annie, sweetheart, you can keep pretending that everything's all right, but after what you've been through.

Back at the Lab.

Mike: You're alive right now because they want to know if you're capable of communicating with us. I want you to talk to me. Explain yourself. We're gonna start simple.

Mike takes a set of picture and shows it to the alien.

Mike: All you got to do is point one of your fingers at any picture here and make a sound. How did you find our planet? What made you decide to attack us?

Mike takes his gun, opens the cage’s window and threatens the skitter.

Mike: So, maybe you didn't understand me. Or you need some motivation.

Back at Scott’s, the radio works suddenly.

Matt: I didn't -- I didn't touch it.

Anne: It's nice to hear static again.

Scott: Yeah, we've been hearing these short bursts every now and then, but This low wash just -- just happened a minute ago.

Anne: What's causing it?

Scott: I haven't the faintest idea.

Back at the lab.

Mike: I'm not gonna shoot you. Now we're getting somewhere. Point at a picture and make a sound. Don't you look at my son! You look at the pictures and make a sound. Point and speak. I said speak!

Mike puts his weapon inside the skitter’s mouth. The alien falls unconscious.

Anne and Mike have a talk.

Mike: I was just trying to make it talk.

Anne: By sticking a gun in its mouth?

Harris: Our Skitter's breathing and heart seem fine.

Mike: So why'd it just collapse?

Harris: Uh, well, in dissections, I found a nerve bundle located just above the soft palate. Could be a pressure point. There's no bone to separate the brain from the soft palate, so you probably gave it a concussion. You knocked it out.

Mike: So, it's vulnerable.

Harris: Well, yeah, I suppose, but if you're close enough to put a gun in its mouth, I suggest pulling the trigger.

Anne: So, this just happened five minutes ago?

In an operation room. A skitter is lying, dead, on a table.

Scott: You wanted to see me?

Harris: Dr. Glass wants to go in for a treasure hunt inside the Skitter's skull.

Scott: Why? Is this the Skitter that Mike attacked in the lab?

Harris: No.This is the one that Pope and his boys shot. We're gonna open him up.

Scott: I-I'm not sure I follow.

Anne: Tell Dr.Harris how you heard those loud bursts of static on your radio.

Scott: Okay, well, there was, uh, one right around lunch. I remember them banging the pans.

Anne: Which is the same time you brought this one in to provoke the one next door.

Scott: Yeah, and the second burst Mm. Well, you were with me.

Anne: Yeah, it's the same time Mike was sticking a gun in the Skitter's mouth.

Harris: She thinks the static may be caused by the Skitter's reaction.

Scott: You're not saying that the Skitters have radios in their heads?

Harris: Oh, yeah, that's exactly what she's saying. So what should I be looking for here? Tubes? Transistors? Subwoofer? No?

Back at the shop with Tom’s group. Anthony is tring a bike.

Anthony: Oh-ho-ho-ho! Well, there's one.

Tom: All right, let's see what else we can get started.

Pope: This thing's drier than a nun in West Texas.

Dai: You got all there is? Let's go.

Pope knocks out Dai and goes away with a bike. Tom finds Dai.

Tom: What happened?

Dai: I don't know. Guess he clocked me.

Hal: Great. No wonder he wanted to help us with the motorcycles. He was planning on bolting the whole time.

Anthony: One less mouth to feed.

Tom: You all right?

Dai: Yeah, I think so.

Pope rides where the skitter are sleeping and send grenades hold by a tank full of gaz on them.

Pope: Rise and shine.

Back at the shop.

Anthony: That wasn't good.

Hal: What is that?

Tom: It looks like Pope's work.

Hal: That's gonna draw some attention.

In the Lab. Rick wakes up, stares at his harness and puts it back on his back. Then he walks towards the Skitter.

Back at the operation room.

Mike: Find anything?

Anne: The corpse is too old. It was mush in there.

The radio starts again.

Harris: Oh, well, there's your proof right there.

Anne: Of what?

Harris: What? That the Skitter and the static are unrelated. It's not being provoked. We're all in here. It's alone. I mean, unless it's out there hanging itself right now.

Mike: Ricky's in there.

Mike runs into the Lab.

Mike: Ricky. Rick.

Rick is in front of the cage, trying to open it.

Mike: Ricky! Ricky! No, no, no, no!

Harris: Get back! Hold him, hold him, hold him!

Mike: Get that thing off of him!

Harris: What do you want from us?

Rick, speaking for the skitter: You want to hurt me.

Harris: We just want to know why you're here.

Mike: What the hell does he think he's doing?

Anne: He thinks he's talking to the Skitter.

Harris: So, what do you want?

The Skitter/ Rick: Let me go.

Harris: No, I can't do that.

The Skitter: This child is one of ours.

Harris: Not anymore. We cut off his harness.

The Skitter: Then I'll be punished.

Mike: We're gonna help you.

The Skitter: Help me?

Mike: We're gonna help you, Ricky.

Harris: Shut up. He's not your son. How can we help you?

The Skitter: Kill me.

Mike: Stop it, stop it! Ricky.

Mike takes off the harness from Rick’s back who falls unconscious while the skitter becomes agitated.

Mike: He put the harness on. He wanted to wear it. How could he do that to himself?

Back at the shop. Hal runs back from his reckon.

Tom: Did you find Pope?

Hal: Only what he left behind. He blew up that Skitter nest.

Tom: Where's your bike?

Hal: I ditched it after I saw what's coming up the road. Kids, harness kids, heading our way.

Harnessed kids comes in their direction with guns.

Anthony: Oh, man.

Hal: What do we do, dad?

Tom: Hold your fire! There must be a Skitter nearby, guiding them, giving them orders.

The kids open fire. Dai gets shot in the leg.

Dai: Aah!

Anthony: Come on, come on!

Tom: You okay?

Dai: I've been better.

The kids get in line and wait.

Hal: What are we gonna do?

Tom: I don't know.

Anthony: I know it's horrible And I hate it, but --

Tom: No!

Anthony: Look, man, we got to defend ourselves.

Tom: We're not shooting kids! Look for the Skitter controlling them. If we stop it, maybe we can stop them. They move together. They seem to only shoot when there's a target.

Tom sees à bottle full of gas, gets it on fire and throw it under a car. The kids shoot the bate while Hal and Anthony go away. Tom helps Dai to get on his bike.

Tom: You all right? Still with me?

Dai: Oh, yeah.

A skitter comes in to attack.

Dai: I think we found your Skitter.

They kill the alien. And flee.

Dai: What about those kids?

Tom: Next time.

Back at the school. Hal and Anthony help Dai to get to the infirmary while Weaver and Tom have a chat in his office.

Weaver: Skitters have Mechs, superior weaponry. Why do they need to harm children?

Tom: Human shield. We've been doing it for thousands of years -- psychological warfare.

Weaver: It worked. You couldn't shoot them. No one would be able to.

Tom: Well, we'll figure it out. There's a silver lining.

Weaver: I'm not seeing it.

Tom: Well, the more that we get to know them, the more we see they're not so different from us, which means we can understand them, which means we might be able to gain them back. We figure out how, we got a good shot at beating them.

Weaver: We're a long way from figuring that out.

Tom: Well, we know a hell of a lot more about them today than we did yesterday.

Weaver: You know your optimism's starting to get a little annoying.

Tom: Would it help if I was a pessimist?

He walks at the door.

Tom: Hey, captain, tomorrow, I'm gonna start looking for the drugs we need for those operations, and then I'm gonna go get Ben and as many kids as I can grab.

Weaver: Permission granted. If mine were still out there, nothing on this Earth could keep me from going after them.

Tom leaves Weaver. In his room, Hal puts the jewel in a case and finds a book: Deathly Hallows: Harry Potter. His father comes in.

Hal: I didn't know you still had this. It's the last one, right?

Tom: Deathly Hallows. Yes. We were halfway through it when the attack happened. I figured I'd hang on to it. We could finish it when we get him back.

Hal: He was a huge fan. He came to me one time and told me he wished he was nearsighted so that he could have glasses like Harry.

Tom: Yeah. I think we both knew that he was getting a bit old for his dad to be reading him stories. We made an exception for Harry.

Hal: Think he'll be all right when we get him back?

Tom: Yeah, I do.

Hal: Hey, dad I have a feeling that Ben might be a little different now. I mean, you've seen him.

Tom: Well, I've seen him with a harness on. I mean, you heard what Harris said. They're pumping drugs and God knows what else into those kids.

Hal: Yeah, yeah.

Tom: After we get it off of him, I'm sure he's gonna --

Hal: I-I hope so. But when he took Karen, he was staring at me, and it wasn't our Ben staring back. Dad.

Tom: I know my son. He's stronger than you think. He's gonna be fine. Don't forget to eat, huh?

Tom leaves the room.

Tom and Anne in the infirmary.

Anne: The good news is the radio transmissions aren't very strong. Otherwise, our Skitter would have signaled his friends, and they would have attacked us already.

Tom: That is good news. Aside from that, just a quiet day at the shop, huh?

Anne: Yeah, other than that. Oh, Matt got a job.

Tom: A job?

Anne: Uncle Scott's assistant.

Tom: That's perfect. He's been needing something to do.

Anne: I know. He really misses you when you're not here. We all do.

She leaves him. Dai signal himself.

Dai: Dinnertime.

Tom: What are you doing?

Dai: Right now? I'm starving.

Anne : Don't you dare put weight on that leg. Unh-unh-unh. I'm gonna get you a crutch. I'll meet up with you later.

Tom: Okay.

He leaves the room.

Anne: What are you thinking?

In the cantine.

Maggie: Hey. I hear you're scouting pharmacies.

Tom: Word travels fast.

Maggie: Well, everything within a 20 mile radios is pep clean

Tom: Then I'll go 30.

Maggie: There's, uh, there's another option.

Matt: Hey, dad, check this out.

Tom: Is that real bread? I haven't tasted fresh-baked bread in months.

Maggie: Yeah, it's a farewell gift from Pope. He's a liar and a deserter, but the son of a bitch can cook.

Matt: Come on. Dad.

Tom: It smells good. Hey, I heard you got a job.

Lourdes: Dear God, we thank you for this meal and for this safe place we live in. We know not everyone is as lucky as we are tonight.

Weaver: Really think we're lucky?

Lourdes: Yeah, I think we can still appreciate what we have in our life, even now.

Hal: I'm thankful for the motorcycles and the chance we have of bringing back the people we love.

Anne: And I'm grateful we found each other so we don't have to go through these times alone.

Tom: Well, I'm grateful for this bread, even if it did come from Pope. How about it, Dai? Worth a trip to the chow line?

Dai: Yeah, it was. Dai is high as a freaking kite. He is loving this bread.

Weaver: Dai speaks about himself in the third person now?

Dai: Yes, Dai does.

Anne: Did you get some of that bread, captain?

Weaver: I will.

Tom: Oh, hey.

He gives the captain a toast of bred.

Weaver: Not bad.

Anne: You should say something again.

Everyone stops eating and hols hands.

Lourdes: Heavenly father, for everything you've given us and especially for our connection to each other May we be truly thankful. In the name of the father, of the son, and of the holy spirit, amen.

Anne: Amen.

Tom: Amen.

[End of the episode]

Ecrit par DoctorDean

 

Kikavu ?

Au total, 35 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Sabu14 
19.08.2018 vers 23h

stephane25 
09.02.2018 vers 20h

SandyD 
20.12.2017 vers 18h

Phoebus 
21.11.2017 vers 13h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

Buffy924 
23.10.2016 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Joyeux anniversaire Ryan Robbins !

Joyeux anniversaire Ryan Robbins !
Aujourd'hui le 26 Novembre 2018, c'est l'anniversaire d'un acteur! Il s'agit de Ryan Robbins, il...

Peter Shinkoda rejoint 'Le Maître du Haut Château' saison 4!

Peter Shinkoda rejoint 'Le Maître du Haut Château' saison 4!
Après que Will Patton ait rejoint le casting de la série Swamp Thing, c'est au tour de Peter...

Will Patton rejoint la série Swamp Thing

Will Patton rejoint la série Swamp Thing
Notre cher capitaine Weaver rejoint le casting de la série Swamp Thing! Il incarnera le rôle d'Avery...

Joyeux anniversaire Sarah Carter !

Joyeux anniversaire Sarah Carter !
Hier le 30 Octobre 2018, c'était l'anniversaire d'une actrice! Il s'agit de Sarah Carter, elle...

Joyeux anniversaire Adam Butcher !

Joyeux anniversaire Adam Butcher !
Aujourd'hui le 20 Octobre 2018, c'est l'anniversaire d'un acteur! Il s'agit d'Adam Butcher, il...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

cinto, Avant-hier à 19:28

Merci à tous ceux qui sont passés chez Ma sorcière Bien aimée suite à mon post sur la PDM sur les séries spécial Noël!

CastleBeck, Hier à 14:18

3 thèmes et 3 bannières attendent patiemment vos votes. Merci au nom des quartiers qui attendent Bonne semaine.

cinto, Hier à 17:40

Fait! voté!

Sonmi451, Aujourd'hui à 14:27

Un petit cadeau pour noël pour les quartiers? Vous ne savez pas comment leurs faire plaisir?

Sonmi451, Aujourd'hui à 14:27

Facile, il suffit de voter dans préférence pour qu'ils fassent peau neuve pour 2019!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site