VOTE | 124 fans

#103 : Prisonniers de guerre

Les hommes de la deuxième division partent à la recherche de Ben et des enfants harnachés. Malheureusement, l'opération a des conséquences dramatiques pour l'un des membres de la division. Parallèlement, le docteur Michael Harris arrive au camp pour essayer d'ôter le harnais aux enfants sans les tuer.

Audience US de l'épisode: 4,2 millions de téléspectateurs
Audience FR de l'épisode: 530 000 téléspectateurs

Popularité


5 - 1 vote

Titre VO
Prisoner of war

Titre VF
Prisonniers de guerre

Première diffusion
26.06.2011

Première diffusion en France
12.07.2011

Vidéos

Preview 103 (VO)

Preview 103 (VO)

  

Photos promo

Le docteur Michael Harris (Steven Weber)

Le docteur Michael Harris (Steven Weber)

Le capitaine Weaver, le colonel Porter et Tom Mason discutent

Le capitaine Weaver, le colonel Porter et Tom Mason discutent

Karen prête à l'attaque

Karen prête à l'attaque

Mike Thompson et Tom Mason observent

Mike Thompson et Tom Mason observent

Hal face à l'ennemi

Hal face à l'ennemi

Lourdes Delgado (Seychelle Gabriel)

Lourdes Delgado (Seychelle Gabriel)

John Pope (Colin Cunningham)

John Pope (Colin Cunningham)

Tom et le Docteur Harris se retrouvent

Tom et le Docteur Harris se retrouvent

Lourdes discute avec Tom

Lourdes discute avec Tom

Tom réveille Anne

Tom réveille Anne

Hal et Karen en face d'un méca

Hal et Karen en face d'un méca

Hal Mason (Drew Roy)

Hal Mason (Drew Roy)

Matt et Tom

Matt et Tom

Tom réconforte son fils Matt

Tom réconforte son fils Matt

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Maggie ne connait personne

Maggie ne connait personne

Tom regarde ses fils Hal et Matt dormir

Tom regarde ses fils Hal et Matt dormir

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne Glass (Moon Bloodgood)

Anne nettoie la blessure de Tom

Anne nettoie la blessure de Tom

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Tom Mason (Noah Wyle)

Plus de détails

Réalisateur : Greg Beeman
Scénariste : Fred Golan

Distribution :

Noah Wyle ... Tom Mason
Drew Roy ...
Hal Mason
Maxim Knight ...
Matt Mason
Connor Jessup ... Ben Mason
Moon Bloodgood ... Anne Glass
Jessy Schram ...
Karen Nadler
Will Patton ...
Dan Weaver
Seychelle Gabrielle ...
Lourdes Delgado
Peter Shinkoda ...
Dai
Mpho Koaho ...
Anthony
Bruce Gray ...
Oncle Scott
Sarah Carter ... Maggie
Colin Cunningham ... John Pope
Dale Dye ... Jim Porter
Steven Weber ... Michael Harris
Martin Roach ... Mike Thompson
Andrey Ivchenko ... Schlatter
Chavis Brown ... O'Neil
Randy Triggs ... Gibson
Daniyah Ysrayl ... Rick Thompson
Lynne Deragon ... Tante Kate
Robert Lee ... Parent #1
Mya Michaels ... Parent #2


Évènements importants : > ATTENTION SPOILERS !! <

* Karen est capturée par les rampants.

* Rick est libéré des rampants.


Informations sur le tournage :

* Il a fallu un total de 5 marionnettistes pendant l'attaque du rampant:
- Le principal avait le costume.
- Deux personnent s'occupaient des expressions faciales à distance par le biais de télécommandes.
- Les deux dernières personnes s'occupaient du fonctionnement des jambes du rampant manuellement.

Sur le toit d'un immeuble.


Tom, Hal, Karen, Anthony, Dai et Maggie sont partis en exploration pour repérer où les rampants cachent Ben et les autres enfants. En se penchant, Karen fait tomber une pierre, ce qui attire l'attention des mécas, et ils sont obligés de fuir.

 

Générique. 

Dans les couloirs du lycée.

De retour, Tom et ses amis se font rapidement encerclés par les parents des enfants enlevés, qui veulent avoir plus d'informations. Tom a une idée: il conseille aux parents d'accrocher la photo de leur enfant disparu sur le tableau d'information, afin qu'avant de partir en mission, chacun des membres de son équipe puisse regarder et retenir les visages.


Bureau de Porter.

Porter et Weaver se réunissent avec Tom. Ils veulent que lors de la prochain mission, il ramène Ben, et uniquement lui, pour ne pas prendre de risque et afin que le nouveau docteur puisse tester sur lui sa théorie sur la facçon d'arracher les harnais des enfants sans les tuer.


Dans le gymnase.


Tom retrouve Matt avec les autres enfants de l'école, où l'institutrice lui apprend qu'il reste beaucoup à l'écart. Matt confie à son père qu'il a peur, pour eux, pour Ben, qu'il veut le retrouver et que tout soit comme avant.

 

 

Dans l'enceinte du lycée.

L'oncle Scott rend visite à Pope là où il est détenu enfermé, et lui apporte à manger. Celui-ci recrache la nourriture dès la première fourchette en protestant que le goût est horrible, et en assurant qu'il a été cuisinier pendant longtemps à la prison et que tout le monde se régalait. Oncle Scott l'amène donc voir Weaver. Après longues discussions, il est décidé que Pope fera un essai en tant que cuisinier de la seconde division.

 

A l'infirmerie.

De son côté, Tom rejoint Anne à l'infirmerie. Devant leur complicité, Lourdes sourit. Ils parlent du nouveau docteur, Anne le décrit comme un homme séduisant. Au même moment, le Dr Michael Harris fait son apparition. A la surprise d'Anne, les deux hommes se connaissent et semblent soulager de voir que l'un et l'autre son en vie.
Les deux hommes discutent pendant un petit moment, marchant jusqu'à dans la cours du lycée. On apprend qu'Harris se trouvait avec la femme de Tom lorsqu'elle est morte, ils étaient tous les deux partis chercher des provisions. Tom le questionne pour en apprendre plus, il est persuadé que Harris s'est sauvé sans l'aider. En partant, Tom passe devant le tableau des enfants disparus et s'arrête pour les observer. 

 

Au camp des rampants.

Le groupe est repartie en mission, cette fois sans Maggie mais avec Mike. Ils observent et tentent de trouver la meilleure stratégie. Hal et Karen sont à une autre ouverture du bâtiment. Soudain, Mike aperçoit son fils avec tous les enfants. Oubliant toute prudence, il court et le rejoint. Mais cela ne passe pas inaperçu, et un méca arrive, leur tire dessus. Ils doivent fuir. Hal et Karen, isolés, ne comprennent pas la situation mais tentent de rejoindre les autres, mais ils sont vite encerclés. Dai démarre la voiture, Tom tente de le convaincre d'attendre son fils et sa copine, sans succès, ils démarrent la voiture, les laissant derrière. 
Tom et les autres se retrouvent dans les sous sols du lycée. Tom veut repartir les chercher, il demande à Dai de veiller à ce que Mike et son fils retournent en sécurité au lycée. Il part, et se fait attaquer par un rampant. Il réussit à prendre le dessus, et l'attache. Il le traîne jusqu'au lycée, pour en faire leur premier prisonnier de guerre. 

 

Couloirs du lycée.

Le silence se fait quand Tom arrive, traînant derrière lui le monstre. Il dit à Weaver qu'en avoir un vivant pourra leur permettre d'étudier leurs ennemis avec plus d'attention. Il annonce aussi qu'il va repartir chercher Karen et Hal, et Ben s'il le trouve. Matt l'embrasse et le regarde partir.

 

Bâtiments des rampants.

Hal se réveille allongé sur le sol à côté de Karen et voit deux enfants harnachés, l'un d'eux est Ben. Il se lève et tente de l'appeler. Un méca et un rampant arrivent. Cinq enfants s'alignent en face d'eux. Le méca, sur les ordres du rampant, les tue tous, sous le regard horrifié des deux adolescents. 

 

A l'infirmerie.

Le Dr Harris et Anne se préparent à opérer Rick, le fils de Mike. Il lui explique que les précédents tentatives ont échoué et tué les enfants car les racines du harnais avaient été enlevées retirées du corps, et qu'en plus de cela, elles devaient probablement délivrer une sorte de drogue qui gardait l'enfant en état de choc. Ils mettent Rick sous perfusion de morphine. A l'aide d'un chalumeau, le Dr commence à faire fondre les racines pour seulement enlever leur lien avec le harnais, pendant qu'Anne soulève ce cernier petit à petit. Tout doit se faire avec précaution, aussi c'est une opération longue. Vers la fin, Rick convulse, ils augmentent le taux de morphine. L'opération terminée, Rick tousse et Anne lui donne un sédatif. 

Au camp des rampants.

Tom retrouve Hal à l'extérieur du bâtiment. Hal lui reproche de les avoir abandonné. Ils ont gardé Karen. Il lui raconte l'histoire des enfants tués. Pour Tom, le message est clair: "Prenez un des enfants, nous tuerons les autres". Ils n'ont plus qu'une seule solution: les sauver tous. 

Au lycée.

Weaver observe le rampant capturé, avec un air de profond dégoût. Porter le rejoint et lui apprend que le Dr Harris va rester quelques semaines de plus avec eux pour l'étudier, pendant que lui va rejoindre une autre division. 
C'est l'heure du repas, aussi ils rejoignent Pope, qui a cuisiné sous la surveillance de gardes. Sous le regard méfiant de Maggie et des autres, l'Oncle Scott décide d'être le goûteur. Le plat semble très bon, même si Oncle Scott refuse de faire un quelconque compliment au prisonnier. Pope est d'ailleurs reconduit en cellule, malgré ses protestations. 

Tom retrouve Anne endormie, et Rick guéri de son harnais, endormi. Mike, qui veille à ses côtés, s'excuse de sa réaction, et Tom lui dit qu'il comprend. Anne se réveille, elle veut soigner ses blessures et parler de ce qui est arrivé, mais Tom veut parler à Harris.Il le retrouve un peu plus loin, et laisse éclater sa colère. Il veut comprend pourquoi Harris a été aussi lâche et s'est enfui sans avoir aidé Rebecca, sa femme, la laissant se faire tuer. Comme ce dernier répond qu'il a pensé être plus utile que n'aurait été Rebecca, et qu'en plus, cela aurait dû être Tom a ses côtés, car elle n'avait pas osé le réveiller voyant à quel point il était fatigué, Tom lui donne un coup de poing. Plus tard, Tom prend conscience qu'Harris vivant est effectivement le seul moyen qu'ils ont de sauver les enfants harnachés. Il accroche une photo de Ben à côté de celles des autres enfants. Ils rejoint ensuite ses deux autres enfants, endormis dans les bras l'un de l'autre.



A la fin de l'épisode, tout est calme à l'infirmerie, Mike s'est endormi sur la chaise non loin de son fils. Des bruits se font entendre, comme si le rampant essayait de communiquer. Il fixe Rick. L'enfant endormi ouvre brusquement les yeux.



Fin de l'épisode.

Ecrit par Pretty31

[Début de l'épisode]

On voit des enfants implanter dont Ben et Rick qui collectent des matériaux de fer, Tom, Hal, Karen, Maggie, Anthony et Dai sont sur le toit d'en face.

Tom : Ben est dans le groupe sur le toit.

Hal : On dirait qu'ils font de la récup de ferraille.

Tom : C'est exactement ça.

Maggie : Ils ont envahi  la Terre uniquement pour tranformer des gamins en esclave pour récupérer des grilles pains et des câbles en cuivre.

Tom : Si ils font ça c'est qu'ils ont une idée derrière la tête.

Hal : Tu crois qu'ils sont contient de ce qu'il leur arrivent ?

Tom : J'espère pas.

Anthony : Combien de gamin on va ramener ?

Tom : Autant qu'on pourra.

Anthony : Bon on va voir contre qui on va se battre ya deux mécas en factions devant le bâtiment.

Hal : Et un troisième derrière.

Karen : Y a un rampant près de la benne.

Anthony : Et un autre à l'intérieur du bâtiment.

Tom : Ils sont 5 on est 6 c'est parfait, on a toutes nos chances.

Anthony : T'est sur de vouloir y aller maintenant ? on est crevé presque plus d'armes et de munitions tu crois pas que c'était assez dur de perdre Click ?

Tom : C'est mon fils qui est là-bas.

Anthony : Je sais mais on a le droit à un seul et unique essaie écoute ils seront là demain et après-demain à la même heure.

Tom : D'accord alors voila ce qu'on va..

Karen est au bord du oit et fait tomber une tuile qui tombe au sol le méca tire en direction du toit tout le monde est contraint de partir.

Hal : Aller dépêches toi on récupérera Ben une prochaine fois.

 

[Générique]

[Au camp de la deuxième division]

Le petit groupe revient de la mission.

Anne : Contente de vous revoir à la maison.

Tom : J'adore la nouvelle décoration.

Anne : Vous avez vu Ben ?

Tom : Oui avec une douzaine de gamins implanter.

Anne : Y va bien ?

Tom : Il est en vie.

Anne : De notre côté on a une bonne nouvelle.

Tom : Ah oui laquelle ?

Un homme : Excusez-moi vous avez vu ma petite fille ?

Tom : Non non désolé on n'a pas pu s'approcher des enfants.

Une femme : C'est mon fils il a disparu la deuxième semaine vous l'avez vu ?

Tom : Je suis désolé j'ai pas vu vos enfants.

Mick : Eh laissez le tranquille  on se calme.

Une femme : On a le droit le savoir.

Mick : Je dis pas le contraire mais nous avons tous des enfants porter disparu y compris Tom Mason.

Tom : Et toi.

Mick : Exacte mon petit garçon Rick.

Tom : Ecouté je sais que c'est pas évident et que vous soufrez tous mais tout comme vous je veux retrouver mon enfant alors je vous promets que je ferais tout ce que je pourrais pour ramené le mien et les vôtres sain et sauf.

Anne : Tenez il y a un panneau d'affichage juste la je propose de placarder les photos des enfants disparus.

Tom : Excelente idée.

Anthony : N'oubliez pas de péciser leur nom, leur couleur de cheveux, le poids, la taille.

Tom : La dernière fois que vous les avez vu.

Dai : Enfin toute info qui pourrait nous aider à les identifier.

Tom : Je vous promets que toutes les patrouilles s'arrêteront devant ce panneau avant de partir en mission.

Tout le monde met des photos d'enfants.

Mick : Porter est là.

Tom : Il était censé revenir dans deux semaines.

Anne : C'est lui qui a apporté la bonne nouvelle.

Mick : Il fait un briefing au poste de commandement.

Tom arrive dans la salle de réunion.

Porter : Asseillez-vous, nous entrons dans une nouvelle faze de la guerre l'un des éclaireurs partit à l'Ouest du pays a croisé la route d'un conte agent de résistant à l'entrée de Chicago ils ont réussi à entrer en contacte avec d'autre troupes Texas Neuclaomas et même en Californie tout cela pour vous dire que nous ne sommes plus seuls à affonter l'ennemi ça c'est la bonne nouvelle parce qu'on a aussi une mauvaise nouvelle les aliens sont en train de mettre en place des structures semblables à celle de Boston dans d'autres ville.

Weaver : On sait ce qu'ils veulent exactement ,

Porter : Non Capitaine désormais notre objectif premier est d'occuper le terrain et de recueillir des renseignements sur l'ennemi je veux tout savoir sur leur plan sur leur stratégie que leurs armes ainsi que sur leur technologie je veux tout savoir par ailleurs puisqu'à présent vous avez une base opérationnelle sécuriser je veux aussi que vous récupériez un maximum de matériels autrement dits de motos, des armes, des explosifs, des munitions tout ce qui contribue à l'effort de guerre et improvisioné les troupes de cette injurection, Weaver au travail.

Weaver : Monsieurs cindé vos patrouilles en unités de recherche et de réquisitionement composer chacune de 4 à 6 soldats je donnerais vos ordres de ission demain rompé.

Porter : Tom, j'ai appris que vous avez repéré des gamins implantés.

Tom: Oui et parmi eux il y avait mon fils j'ai rerouvé Ben la nuit les rampants les abritent dans un hôpital près de la national 9 et le jour ils leur font ramasser des métaux.

Porter : Ce n'est pas la première fois que l'on me fait cette remarque manifestement ils se servent des enfants comme esclaves écoutés Tom notre équipe de scientifiques travaillent dur pour percer le mystère de l'implant à ce jour ils ont essayé de l'enlever sur 3 enfants mais l'opération leur a été fatale.

Tom : Oui je sais c'est horrible.

Porter : Ouais c'est vrai un chirurgien en chef croit savoir comment résoudre le problème et pour metre en pratique sa thèse il lui faut un autre cobaye.

Tom : Ben.

Porter : Vous savez Tom je comprendrais très bien si vous me dite non mais je vous demande de réfléchir c'est peut-être la seule occasion de trouver la solution pour sauver la vie de Ben et de tout ce autres gamins.

Tom : Ouais je vais pas retourner là-bas uniquement pour sauver un seul enfant même si il s'agit de mon fils je dois les sauver tous.

Porter : Attendons le bon moment.

Tom : C'est le moment.

Weaver : Si ça ne tenait qu'à moi vous n'irez pas du tout notre priorité est de remporter cette guerre.

Tom : Dehors ils sont des centaines à avoir des enfants portés disparus si on ramène un maximum d'enfants ses gens garderont espoir si on laisse tomber les gosses ils perdront espoir définitivement.

Weaver : On va pas perdre une guerre à cause d'une douzaine de gamin rien ne dit qu'ils vivront une fois l'implant retiré.

Tom : Non mais ils seront libres.

Weaver : Ça serait une perte de temps et d'énergie mais c'est à vous de décider.

Porter : Exact c'est à moi de décider, un seul enfant Ben, disposé.

Weaver : Bien mon colonel.

Weaver part.

Tom : Ça va aller ?

Porter : J'étais sur le point de prendre ma retraite quand ils nous sont tombé dessus, je voulais passer le reste de ma vie à jouer au golf, à voyager et lire des romans d'espionnage voila qui débarque, plus sérieusement je vous ai autorisé à aller chercher Ben mais par pitié soyez prudent.

Tom part.

[Au camp dans une salle de sport]

Un enfant : Moi madame je sais, je peux vous posez une question ?

Tom arrive et rejoint Matt qui est seul.

Tom : Ça va Matt ?

Matt : Mouais.

Tom : Je suis rentré.

Matt : Tu as ramené Ben ?

Tom : Non c'était pas possible mais on l'a vu et il va bien on va retourner le chercher, Qu'est-ce que t'as ? dit moi y a pas de problème.

Matt : Aujourd'hui à l'école un petit garçon a dit que quand on enlever ce truc des dos des enfants, les enfants mouraient.

Tom : Oui enfin ça c'était avant.

Matt : Avant quoi ?

Tom : Avant qu'un médecin très talentueux découvre comment retirer l'implant sans provoquer de dégats.

Matt : Quel médecin ?

Tom : Il est arrivé aujourd'hui avec le colonel Porter il va apprendre à Anne à retirer les implants.

Matt : Alors Ben il va s'en tirer ?

Tom et Matt font un câlin.

[En prison]

Pope est en prison Oncle Scott lui apporte à manger.

Oncle Scott : Eh vous avez faim ?

Pope : Ah ouais j'ai faim.

Oncle Scott : Tenez tout le monde à le droit de manger.

Pope : Merci.

Oncle Scott : De rien.

Pope prend 3 bouchers et recrache tout.

Oncle Scott : Y a un problème ?

Pope : C'est quoi sa un ragout de rampant ?

Oncle Scott : Du poulet avec du riz.

Pope : Vous êtes sûr ,

Oncle Scott : Si ce plat n'est pas à la hauteur j'en suis désolé il faudra vous y habituez, on cuisine à tour de rôle ici.

Pope : Et ce soir c'était votre tour hein ? vous devez savoir que le poulet sa doit pas saigner dans l'assiette il est pas assez cuit et y a tellement de sel que je risque la crise cardiaque mais ça c'est quoi c'est du paprika ? mais vous êtes malade on met pas du paprika dans du poulet, mais vous êtes quoi Hongrois ?

Oncle Scott : Vous êtes conscient que vous êtes prisonnier ?

Pope : Un poulet avant de le griller, de le frire ou de le mettre sur le barbecue il faut d'abord le pocher de préférence dans un bouillon de poule avec des aromates, des épices le poulet absorbe ainsi les condiments et il est nettement et seulement après vous pouvez le mettre sur un barbecue, dans le four ou dans la poêle et alors tous les arômes vont se concentrer sur la cuisson.

Oncle Scott : Vous êtes cuisinier ?

Pope : Je suis cuisinier d'une école de cuisine on dit chef pas cuisinier.

Oncle Scott va avec Maggie dans le bureau du Capitaine Weaver.

Weaver : Vous mangiez bien ?

Maggie : Même si j'avais mal au ventre pour manger avec une bande de psychopathe dégénéré je mangeais plutôt bien.

Oncle Scott : Qui faisait la cuisine ?

Maggie : Pope.

Oncle Scott : Il a dit qu'il sait entraîner en prison, moi je dit qu'il faut lui faire faire un essaie.

Weaver : On a assez de gens qui savent faire la cuisine.

Oncle Scott : Ouais ils savent cuisiner des flocons d'avoine, y peut faire la cuisine sous surveillance.

Weaver : Vous pouvez disposer, faite le entrer.

Anthony : Bien chef.

Tout le monde sort, Pope entre.

Weaver : Vous voulez jouer au cuistot ?

Pope : Euh.. j'aimerais bien oui encore faut-il avoir de quoi cuisiner, ce garde m'a montré ce que vous avez en stock et apparemment c'est pas du haut de gamme, qu'est-ce que vous voulez que je fasse avec 50 boîtes de fayot, 32 boîtes de thon quelque poulet de batterie et du riz, du riz du joli riz pourri, en plus de piller faut vous apprendre à faire les courses ?

Weaver : Vous êtes dans la région depuis longtemps comment avez vous survécu ?

Pope : On a chassé.

Anthony : Vous étiez à peine une douzaine alors que nous on a 300 bouches à nourrir tu ferais moins le malin à notre place !

Pope : Eh j'ai préparé le repas de Thanksgiving en prison pour les détenues de 3 bâtiments, 170 criminels affamés si sa leur avez pas plu ils me les aurait coupé.

Weaver : Voila mon offre, les installations sont basiques et les provisions sont maigres et en attendant que Scott branche le gaz de ville vous ferez la cuisine au réchot si sa vous convient pas dite le moi tout de suite et je vous renvoie illico au trou.
Pope : J'accepte mais avant rendez moi un service trouver moi un peu d'huile d'olive.

 [A l'infirmerie]

Tom arrive.

Tom : Ça va ?

Anne : Alors ce briefing ?

Tom : Il y a de bonne chance qu'on puisse extraire l'implant sans tuer les gamins.

Anne : Oui je sais.

Tom : Vous avez rencontré le chirurgien ?

Anne : Brièvement.

Tom : Et l'opération il en dit quoi ?

Anne : C'est une opération simple sans complexité particulière.

Tom : Que pensez vous de lui ?

Anne : Si je me fit à ma première impression il semble assez compétentil inspire confiance c'est certainement l'homme de la situation.

Tom : J'imagine ne plus qu'il est séduisant ?

Anne : Je sais pas, Lourdes vous l'avez trouvé séduisant ?

Lourdes : Euh ouais pas mal pour un vieux.

Tom : Vieux comment ?

Lourdes : Je sais pas il doit avoir dans les 40 ans.

Anne : Lourdes.

Lourdes : nan je voulais pas dire que vous étiez.

Tom : Non tout va bien c'est de ma faute je l'ai un peu cherché c'est bien fait pour moi, et alors comment s'appelle ce génie de la médecine ?

Anne : Harris docteur Michael Harris.

Tom change de tête d'un seul coup.

Anne : Vous le connaisez ?

Harris : Tom ? Tom.

Tom : Michael t'as survécu ?

Harris : T'as survécu aussi.

Tom et Harris se retrouvent dehors.

Harris : Rebecca et moi on sait cacher pendant 2 bonnes heures et comme l'alcalmi semblé durée on s'est séparé pour augmenter nos chances de trouver à manger, on se sente plus vraiment menacé ils n'avaient pas attaqué.

Tom : Oui oui je m'en souviens.

Harris : Les vaisseaux ont conmmencé à pilloné le quartier on venaient à peine de se séparer j'ai tenté de la rattrapper mais c'était trop tard, je l'ai pas abandonné je te le promets Tom, d'ailleurs j'ai été blessé au bras tout à coup il y a eu une deuxième salve de tirs et j'ai courus m'abrité je me suis cacher dasn les décombres d'une maison et je me suis évanoui c'est une patrouille de soldats qui m'a retrouver après on m'a demander de rejoindre la résistance en tant que médecin chef, je suis cinsérement désolé pour ta femme Tom.

Tom : Pas autant que moi.

Harris : Je comprends et tes enfants ils sont où ?

Tom : Hal et Matt sont ici avec moi Ben a été fait prisonnier.

Harris : On l'a implanté ? est-ce qu'il est dans le coin ?

Tom : Oui pas loin on va tenter de le récupérer demain, après avoir retouver le corps de Rebecca on a tout fait pour te retrouvé mais il y avait des rampants partout et on a pas pu continuer.

Harris : Arrête t'as pas a t'excuser on est en temps de guerre.

Tom : Oui.

Harris : Ramène moi Ben, j'ai pas pu sauver Rebecca mais je peux essayer de sauver ton fils.

[Dans un couloir]

Le petit groupe est prêt à partir en mission ils passent devant le tableau des enfants.

Tom : Allos y.

[Endroit ou Ben se trouve]

Les gamins implanter font toujours de la récup.

Tom : Ils ont pas vu les explosifs dans la voiture, c'est bon signe.

 Dai attend dans une voiture non loin.

Mike : Alors tu vois quoi ?

Tom : Le premier groupe est là.

Mike : Et Ben tu le vois ?

Tom :  Je le vois pas, y a un autre groupe qui arrive, je crois que je vois Ben, non c'est pas lui.

Mike : C'est mon fils Rick.

Tom : Quoi ?

Mike : Mon garçon est là à l'entrer du bâtiment, RICK !

Tom : Non non non non non...

Mike court vers Rick sans se douter du danger qu'il court.

Mike : Rick c'est papa aller vient.

Un méca arrive par derrière, Tom active un détonateur qui fait exploser les explosifs et explose le méca.

Karen : Ben est surement par là.

Hal : C'est bon on y va.

Dai arrive avec la voiture pour prendre Mike, Rick et Tom.

Karen : Le pickup est là.

Tom : Je vais essayer de trouver Ben.

Tom court mais le deuxième méca arrive sur le toi et tir un missile et blesse Tom, Dai aide Tom inconscient à monter dans la voiture, de leur côté Hal et Karen tirs sur le méca mais le méca arrive devant eux....

 [Dans un couloir sombre]

Tom, Dai, Mike et Rick sont à l'abri, Tom se réveille.

Tom : Ou est Hal, ou est Karen ?

Dai : On a pas eu le temps de les récupérer.

Tom : il fallait les attendres.

Dai : J'ai était toucher par les débris de l'explosion, on a réussi à te sauver Tom.

Tom : Il fallait attendre Hal et Karen !

Dai : Il y a vait un méca à nos trousses on pouvait pas les attendres.

Tom : Le lycée est loin d'ici ?

Dai : 400 mètres peut-être moins.

Tom : Vous deux vous rentrez.

Dai : Et toi tu fais quoi ?

Tom : je retourne les chercher.

Dai : Va au moins chercher des armes et des renforts.

Tom : Non on a pas le temps, mais qu'est-ce qui t'a pris Mike ?

Mike : Je suis vraiment désolé Tom, c'est la seule famille qu'il me reste.

Tom : Ou sont les autres armes ?

Dai : J'ai été obliger de les laisser dans le pickup, voila ça.

Tom : Passe moi ta corde aussi et ta lampe torche.

Dai : Fait gaffe à toi.

Tom part seul , quand il entend un bruit.

Tom : Qui c'est ?

Au moment ou sa torche se rallume un rampant l'attaque, il prend son fusil mais le rampant le jette, Tom court le rampant le rattrape en  'marchant' sur le plafond, une bataille est en cour, le rampant project Tom près de son fusil , Tom lui sectionne une patte puis une deuxième et l'assomme sans le tuer.

 [Au camp]

Porter et Weaver discute.

Porter : Ouais je comprends ce que vous voulez tenter mais d'un point logistique.

Anthony : Colonel Porter, Colonel Porter.

Weaver : Qu'est-ce qui ce passe Anthony ?

Anthony : Dai et Mike ont réussi à récupérer un gamin implanter.

Porter : Oui Ben le fils de Tom.

Anhony : Non Rick le fils de Mike, ils sont au labo.

Weaver : Attendez il se passe quoi là ? allez au labo, je vous rejoind tout de suite.

Tout le monde se rassemble devant l'entrée du lycée il s'agit de Tom qui revient avec le rampant encore en vie, Tom le tire avec une corde.

Weaver : Tom.

Tom : Capitaine Weaver, je vous ai ramener un prissonier de guerre.

Weaver : Vous avez réussi à le métriser seul ?

Tom : oui Capitaine.

Weaver : Vous avez fait comment ?

Tom : Le truc c'est de s'en approcher, je peux vous l'échangez contre un automatique ?

Weaver : Vous comptez y retourner ?

Tom : Faut que j'aille au secours de Karen et mes 2 fils.

Weaver : Donnez moi votre arme, je vous donne 2 soldats.

Tom : Non merci j'ai plus de chance d'y arriver seul.

Tom repart et croise Matt.

Tom : Salut mon fils, tu as entendu ?

Matt : J'ai tout entendu, ramène-moi mon frère.

[Endroit ou les gamis implanter font de la récup]

Il fait nuit, il n'y a plus personne, Hal se réveille, il voit 2 gamins implanter enlever Karen, Ben est l'un d'eux.

Hal : Ben, BEN.

une lumière s'allume, un méca, Hal prend son fusil mais il n'est plus en état de fonctionner, quand 5 gamins implantés arrivent (le groupe de Rick) ainsi qu'un rampant, le rampant ordonne au méca de tuer les 5 implanter...

Hal : NON, NON.

[Au camp]

Rick va être désimplanter par le docteur Harris.

Anne : Le père du patient dit qu'il est atteint du mucoviscidose.

Harris : Vous êtes sûr ? Je n'ai entendu aucun sifflement, de toute façon il est sous oxygène tant que les voies respiratoires sont dégagées il n'y aura pas de complications, allons-y c'est sur que si on opérer dans un vrai hôpital avec du matériel dernier cri ça prendrait que quelques heures tout au plus mais là on a pas le choix on est obligé de procédé par tâttonements sans être certain du résultat.

Le capitaine Weaver arrive.

Weaver : Qu'est-ce que je peux faire pour aider ?

Harris : Laissez opérer tranquille par exemple, on y va, préparez-vous à soulever le harnais, le but est de dégager les racines le plus possible

Weaver : Si on lui arrache il va mourir ?

Harris : C'est pour cette raison que l'on ne va pas procéder comme ça, il faut couper les racines ça m'a pris du temps pour le découvrir.

Weaver : Et ça en fait des morts.

Harris : Je vous ai pas demandé de partir ? ce qu'il faudrait, il faudrait dégager 3 centimètres de racines, Anne mettez le sous perf.

Anne : Combien de temps ?

Harris : pendant toute l'opération.

Le chalumeau est en marche.

Harris : Soulevez le harnais, ok, vous savez la première fois que l 'on a essayé de couper les racines on a perdu les patients.

Anne : pourquoi ?

Harris : Regardez ses yeux.

Anne : Pupilles dilatées, il est drogué ?

Harris : Oui la théorie c'est que le harnais s'intétise une piacé.

Anne : Vous avez pas trouvé de trâce de piacé en pratiquant des otopsy ?

Harris : J'explique pas encore ce phénomène et je me suis rendu conte qu'en coupent les racines, le taux de piacé chuté jusqu'à s'anniélé et le choc instantané conduit à la mort du patient.

Anne : C'est pour ça que vous le mettez sous morphing, pour le sevrer progressivement.

Harris : Exactement, en gros c'est l'idée de la méthode, comme vous le savez tous les piacés affecte les synapses de la même façon alors il m'est venu l'idée de mettre le patient sous morphing avant de lui retirer le harnais et quand son état ce stabilise on réduit progressivement le taux de morphing, le sevrage se fait en douceur et le réveille aussi, c'est bon vos pouvez le dégager, à quel niveau est la tension artérielle ?

Anne : Toujours à 110/70.

Harris : Ok ça se présente très bien.

Rick n'a plus le harnais.

Harris : Quand les racines pénètrent dans la mouélépinière, ils fusinnent avec les tissus et elles deviennent elles même des ranuffications du système nerveux.

Anne : Comment c'est possible ?

Harris : Je sais pas les aliens utilisent peut-être une technologie avancé de nanorobot ou de clonage célulaire en apparance les racines ne sont que des points d'accrochent mais en réalité ce sont des tissus vivant c'est assez facinant.

Anne : On peut en conclure que si l'enfant porte le harnais assez longtemps.

Harris : Lui et l'implant ne forme plus qu'un organisme.

Rick Tousse et bouge beaucoup.

Anne : Docteur.

Harris : C'est bon je m'en occupe.

Mick : Qu'est-ce qui ce passe docteur ? faite quelque chose !

Harris : Sortez le d'ici s'il vous plaît.

Dai : Allez dehors Mick.

Mick : NON.

Mick et Dai sortent. Harris injecte quelque chose dans Rick.

Harris : Voilà c'est bon, c'est une réaction tout à fait normal

 [Dehors]

Hal revient en mauvais état, Tom le trouve.

Tom : C'est qui ?

Hal : Papa.

Tom : Hal ? t'inquiète pas je suis là, mais qu'est-ce qui c'est passé ? ou est Karen ?

Hal : Tu nous as pas attendu, un méca nous à coincer et quand j'ai repris connaissance, j'ai vu Ben et un autre ado emmené Karen.

Tom : Les rampants détiennent Karen ?

Hal : Tu nous as abandonnés.

Tom : non, non, non, le fils de Mike était sur le site, Mike l'a vu et il s'est pas empêché d'y aller, j'ai détruit le méca mais le bruit a attiré un autre méca et on a dû fuir sinon jamais je ne t'aurais abandonné, non mon fils jamais je te demande pardon.

Hal : Je suis content que tu es revenu me chercher.

Tom : Et moi je suis content de t'avoir retrouvé en vie.

Hal : Papa, ils ont tué les gamins.

Tom : De quoi tu parles ? ils ont tué qui Ben ?

Hal : Non, non, non l'autre groupe.

Tom : Celui du fils de Mike ?

Hal : Oui je sais pas pourquoi mais les rampants ont donné l'ordre au méca de tuer les gamins et ensuite ils m'ont laissé partir.

Tom : ils t'ont laissé partir ?

Hal : Oui on aurait dit qu'ils voulaient que je voie le massacre et ils m'ont laisser partir.

Tom : Les nazis faisaient pareil avec les prisonniers, c'est un message reprenez vous à nous et on tuera les autres, c'est pour ça qu'ils t'ont laissé partir t'es leur messager.

Hal : On peut pas sauver qu'un enfant, pas que Ben.

Tom : Si on doit sauver Ben, on doit tous les sauver.

[Au camp]

Le rampant prisonnier est en prison, Anthony soude la cage, Weaver arrive.

Weaver : Si ça ne tenait qu'à moi je le ferais exécuté sur le champ.

Anthony : Ouais.

Porter arrive.

Porter : Non, c'est la première fois  que l'on en attrape un vivant, c'est une chance inespérée, si on veut efficacement combattre ses créatures il faut d'abord les étudier de près.

Weaver : Tom en est venu à bout avec un vieux fusil à pompe et une lampe-torche qu'est-ce que vous voulez qu'on en apprenne plus ?

Porter : Ça c'est ce que le docteur Harris nous dira.

Weaver : Le docteur Harris ? je croyais qu'il devait partir avec vous ce soir ?

Porter : Nan changement de plan le docteur Harris restera ici encore 3 semaines, c'est une sommité en physiologie et en atonomie je veux qu'il étudie ce monstre et si le rampant se rebiffe il vous reste des lampes-torche.

 [En 'Cuisine']

Pope a préparé un repas, plusieurs personnes goûtent.

Pope : Ne me remerciez pas tous en même temps.

Lourdes : C'est bon hein ?

Femme de Scott : C'est pas mauvais, surtout quand on sait.

Oncle Scott : Quand on sait quoi ?

Maggie : Qui à préparer le diner.

Oncle Scott : S'il-vous-plaît tout le monde c'est prêt.

Pope : Vous voulez goûter Capitaine ?

Weaver : Servez d'habord les autres je crois bien que vous avez trouvé un job au sein de la division.

Pope : Ah ouais ?

Weaver : je vous mets 1 semaine à l'essai.

Pope :  je vais pas être obligé de dormir en cellule ce soir si je comprends bien ?

Weaver : Vous comprenez mal.

Oncle Scott : Allez Pope en cellule.

Pope : Bon boulot vous allez le regretter.

Weaver : Ça m'étonnerait je le regrette déjà.

Pope : Vous êtes nerveux.

[Rick]

Rick dort toujours après lui avoir retiré le harnais, Mike est la sur une chaise et dort, Tom arrive et Anne dort.

Tom : Comment il va ?

Anne : Son état s'est stabilisé.

Tom : Alors ça a marché.

Anne : Il semblerait oui, et vous ça va ?

Tom : Oui.

Mike ce réveille.

Mike : Salut Tom.

Tom : Tu vois il va s'en sortir.

mike : J'espère ? je vais prendre l'air vous surveillez ?

Anne : Oui bien sûr.

Mike sort.

Anne : Asseillez-vous je vais soigner vos blessures, comment ça c'est passer ?

Tom : On a récupéré Hal mais ils ont capturé Karen.

Anne : Je suis désolé et Hal il va comment ?

Tom : Il s'en veut pour Karen.

Anne : Si je peux faire quelque chose ?

Tom : Merci au moins maintenant on sait oui on sait qu'on peut retirer un harnais bio-mécanique sans que sa les tues, vous pensez que Harris s'est ce qu'il fait ?

Anne : Oh oui c'est un génie.

Tom : Vous savez ou je pourais le trouver ?



[Au rampant prisonnier]

Le docteur Harris est là et boit de l'alcool, Tom arrive.

Harris : Ah euh j'ai trouvé une bouteille de Scotch.

Tom : Comment va le prisonnier ?

Harris : Il est trop tôt pour dire quoi que ce soit, Porter m'a demandé de rester un peu plus longtemps afin d'étudier plus en détail l'anatomie de nos vainqueurs.

Tom : C'est comme ça qu'ils les appelles ?

Harris : Non, c'est comment moi je les appelle.

Tom : On est pas encore vaincu à moins qu'on capitule.

Harris : Tom je respecte trop ton intelligence pour prendre au sérieux ce petit accès de vanité propre à la race humaine.

Tom : Tu sais Michael je suis pas sis intelligent que tu ne le croies.

Harris : Certain pense et son même persuader que d'avoir survécu à la première vague d'attaques aliens est un signe qu'ils appartient au meilleur du genre humain.

Tom : A l'évidence tu n'es pas d'accord.

Harris : Je sais pas trop tous ses gens qui se disent appartenir au genre humain, ce sont qui se sont enfui et qui ce sont cacher comme des lâches alors tu m'excuseras mais je vois pas ce qu'il y a de noble là-dedans si tu peux m'expliquer.

Tom : C'est comme ça que tu as survécu en t'enfuyant et en te cachant.

Harris : Qu'est-ce que tu veux dire ?

Tom : Le matin de l'attaque quand vous vous êtes fait surprendre devant la maison tu t'es enfui t'a couru te cacher tu l'as abandonné pour sauver ta peau.

Harris : Tom Rebecca n'était pas à mes côtés le matin de l'attaque je te l'ai dit.

Tom : Je sais très bien ce que tu m'as dit, quand je l'ai retrouvé elle portait encore le sac à dos rempli de provisions la nourriture que vous êtes aller chercher ensemble et tu lui avais fait porter même si c'était beaucoup trop lourd pour elle, c'est comme ça que j'ai compris que t'étais avec elle au moment de l'attaque.

Harris : Écoute Tom parole d'honneur je te jure quej 'ai rien prémédité et ça s'est fait en une fraction de seconde instinctivement j'ai pensé.

Tom : A quoi ? A quoi !

Harris : Aux autres, à la communauté j'aurais pensé que tous ses gens auraient besoin de mes compétences de médecin et.

Tom lui donne un violent coup de poing au visage.

Harris : Ça t'a fait du bien tu te sans mieux ?

Tom : Absolument.

Harris : Ouais j'imagine que tu dois énormément culpabilisé d'être responsable de sa mort.

Tom : De quoi tu parles ?

Harris : C'est toi qu'était de corvée ce matin là pas elle avant de quitter la maison Rebecca m'avait dit que c'était toi qui devais m'accompagner pour aller chercher la bouf mais comme tu dormais et qu'elle savait que t'étais épuisé elle avait pas osez te réveiller, elle t'aimait tellement Tom mais c'était pas une raison pour mourir à ta place alors épargne moi tes reproches t'es aussi responsable que moi de sa mort peut-être même d'avantage tu devrais être content que j'ai survécu, je suis peut-être le seul sur Terre à pouvoir sauver la vie de ton fils, la mort de Rebecca aura servi à quelque chose.

Tom : Les aliens ne gagneront pas.

Harris : Ça on verra bien.

Tom : On est peut-être des lâches d'avoir survécu mais c'est peut-être grâce à ceux qui sont mort en héros qu'on deviendra le meilleur du charogne.

Harris part.

[Au tableau d'affichage]

Tom arrive devant le panneau, il regarde à droite puis à gauche puis il accroche une photo de son fils Ben...

[Dans une petit couloir]

Tom arrive dans ce petit couloir et voit Hal et Matt dormir, il s'assoit à côté d'eux.

[Rick]

Rick dort toujours mike est également avec lui. Quand le rampant se réveille, Rick se réveille également de la même façon...

 

Fin de l'épisode. 

Rédigé par BenMason.

Tom: Ben's on the roof.

Hal: Looks like they're scavenging scrap metal.

Tom: That's exactly what they're doing.

Maggie: They flew here in spaceships and turned kids into slaves just to collect old toasters and copper wire?

Tom: Well, there must be some reason for it.

Hal: You think they know what's happening to them?

Tom: I hope not.

Anthony: How many kids are you trying to grab?

Tom: As many as we can.

A mech followed by a group of kids approches.

Anthony: Okay, let's see what we're up against.

He looks in the spectacles Okay, we got two mechs patrolling in front of the building.

Hal: And there's that one behind the back.

Karen: Skitter by the collection bin.

Hal: And another one inside the building.

Tom: Six of us, five of them. I like those odds.

Anthony: All right, we do this now... tired as we are, low on ammo, low on supplies... I mean, losing click was enough, wasn't it?

Tom: That's my son over there.

Anthony: I know. But we may only get one shot at this. Okay, Tom? They're gonna be here tomorrow and the day after that.

Tom: Okay. How about we do this?

Karen crawls on the roof to see the kids. She touchs a brick which falls on the ground. The mech starts firering at the resistants who flee.

Hal: Dad, come on. We'll be back. We'll get him, dad.

High school.

The group walks back inside the the school. Anne comes to meet them.

Anne: Welcome home.

Tom: Love what you've done with the place.

Anne: Did you find Ben?

Tom: Ben and about a dozen others, yeah.

Anne: Is he all right?

Tom: He's alive.

Anne: Look, there's some really good news.

Tom: What's that?

A man runs to Tom.

Man: Excuse me. Um, did you, uh, see my daughter?

Tom: No. No, no, I'm sorry.

A lot of parents start showing pictures of their children.

Tom: We didn't really get that close.

woman: Our son... he's been missing since the second week. Maybe you saw him.

Anthony: No, I'm sorry.

Man: Please.

Tom: No, I...

Mike: Okay, everybody, just... hey, hey, hey, hey. Come on. Break it up. Give them some space.

Woman: We've got the right to ask!

Mike: Hey, no one's saying you don't. But we all have missing kids, including Tom here.

Tom: And you.

Mike: That's right... my boy, Rick.

Tom: Okay, look, everybody, I know what you're going through. We all just want to get our kids back. And I promise that we're gonna do everything possible to make sure that that happens.

Anne: Wait, look. (She walks away)There's a... there's a school-announcement board here. Why don't you guys take your pictures and post your missing kids up here?

Tom: Yeah. Great idea.

Anthony: Yeah, and write their name, hair color, weight, height...

Tom: Last time that you saw them.

Dai: Yeah, anything that you guys can think of that'll help us identify them.

Tom: I promise that all the squads will check this board before each and every mission. Okay?

The parents start talking, putting the pictures on the board.

Tom: Thank you... both of you.

Mike: Porter's here.

Tom: He's not due back for another couple weeks.

Anne: You know that good news? He brought it.

Mike: He's delivering a briefing in the command post.

Tom, Anne and Mike walk away. They get into a classroom transformed in a meetingroom where a few people are waiting. Porter and Weaver are sitting on the front desk.

Weaver: Take a seat.

Everyone obeys.

Porter: The picture in this war is changing. One of the runners that we sent west ran into a contingent of resistance fighters just outside of Chicago.

The listeners start talking.

Porter: But they've made contact with other groups in Texas, Oklahoma, even California. What that means is... We're not in this alone anymore, people. That's the good news. The bad news... Is that alien structures like the one that's over Boston are going up over every city that we know about.

Weaver: Anybody figured out what they're for?

Porter: No, Weaver. So as of now... We're in a full-court press to gather intelligence on the enemy. I want to know about his plans. I want to know about his tactics. I want to know about his weapons and his technology... everything. Now that you people have a secure operating base, I want you to start collecting war material. That means motorcycles. That means weapons, explosives, camo gear... anything and everything that could be used to support a growing insurgency. Weaver, put 'em to work.

Weaver: All right, start breaking your units down into search-and-requisition teams of four to six fighters. I'll give you your assignments tomorrow. Dismissed.

They all leave the room loudly.

Porter: Hey, Tom. Got a report that you spotted a bunch of harnessed kids.

Tom: Yeah, we were tracking my son Ben. We found him. At night, they've got them in a hospital off route 9, and by day, the skitters have them salvaging scrap metal.

Porter: Yeah, we've gotten reports like that before. They seem to use them as some sort of slave labor.

Tom: Yeah.

Porter: Look, Tom, our science team is struggling with this harness thing. They were able to get it off of three kids, but they died a couple hours later.

Tom: I'm sorry to hear that.

Porter: Yeah, well... The chief surgeon thinks he's got an answer to the problem. But in order to test the theory, he needs a kid.

Tom: Ben?

Porter: Look, Tom... I'll understand if you want to say no. But this is probably the best... hell, it may be the only chance Ben and any of the other kids have got.

Tom: Yeah. Yeah. Um... I can't go back and just rescue one kid, even if it's my own son. We need to rescue them all.

Porter: We will, in time.

Tom: The time is now.

Weaver: If it were up to me, you wouldn't be going at all. Our priority has to be winning this war.

Tom: There are hundreds of people out there with missing kids. We rescue those kids, as many as we can, we keep their hope alive. We give up on those kids, those people are gonna give up hope, too.

Weaver: We save a few dozen kids and lose the war, they're no better off than they were in the harness.

Tom: Well, they'd die free.

Weaver: I think we're wasting time and resources, but it's not my call.

Porter: That's right. It's mine. Just Ben this time. That's it.

Weaver: Right.

Weaver leaves the room. Porter seems anxious.

Tom: You okay?

Porter: Did you know I was due to retire when all this happened? Nothing to look forward to but golf and travel and... A stack of spy novels on my nightstand. Listen, Tom... You go out there and get Ben. But, damn it, be careful.

Tom leaves the room.

In a class, children are having a science lecture. In the gym, kids are passing the time while parents work. Tom finds Matt sitting alone.

Tom: Hey, buddy.

Matt: Hey.

Tom: I'm back.

Matt: Did you bring Ben?

Tom: No, not this time, but we found him, and he's safe. We're gonna go back for him. What's the matter? Come on. I can take it.

Matt: At school today, some kid said that when you take those things off their backs, the kids die.

Tom: Yeah. Well... That was before.

Matt: Before?

Tom: Before a really smart doctor figured out how to take them off safely.

Matt: What doctor?

Tom: He came here today with colonel Porter. He's gonna teach Anne how to do it, too.

Matt: So Ben's gonna be okay?

They hug.

Pope's cell.

Pope is cleaning up when the doors opens.

Uncle Scott: Hey. Hungry?

Pope: You bet I am.

Scott: Here you go. Everybody's got a right to eat.

Pope: Thank you.

He takes big bites but spits it all out.

Scott: You got a problem?

Pope: What is this... skitter a la king?

Scott: Chicken and rice.

Pope: Are you sure?

Scott: Look, if it's not up to your usual high standards, you'll have to make allowances. We all take turns in the kitchen.

Pope: Let me guess... it was your turn. First of all, the chicken shouldn't bleed like this. It's way undercooked. That, and you got enough salt in here to give my kid a stroke. And what is that? What is that... paprika? Paprika? Nobody puts paprika on chicken. What are you... Hungarian?

Scott: You do realize you're a prisoner, right?

Pope: Before you grill it, fry it, put it on a barbecue, you poach the chicken first, preferably in some chicken stock with a little bit of herbs and spices. That way, it absorbs all the herbs and all the spices. And then you can drop it onto a barbecue, you can grill it, put it into a frying pan, and all that moisture and all that flavor's already cooked into it.

Scott: What are you... a cook?

Pope: Certified culinary arts. And it's "chef," not "cook."

In a class.

Weaver: How was the food?

Maggie: When I could stomach eating with a bunch of degenerate psychos... The food wasn't bad. Scott: And who prepared it?

Maggie: Pope.

Scott: He said he trained in prison. I say we just put him to the test.

Weaver: We already have people who can cook.

Scott: Yeah, they can cook... Oatmeal. He'll be under guard at all times.

Weaver: You three can go. Send him in!

Man: Yes, sir! So, you want to cook?

Pope: Oh, I'd love to... If you had anything to cook with. He (showing Anthony) showed me what you got, and what you've got... Are 50 cans of lima beans... 32 cans of tuna fish, some chicken... And rice. "Rots" and "rots" of rice.

He sits.

Pope: Don't you people know how to scrounge?

Weaver: You were here for weeks before we came along. What did you eat?

Pope: We hunted.

Anthony:There wasn't about a dozen of you. Okay? We've got 300! Maybe you can't hack it, Pope! Pope: Hey... I cooked Thanksgiving dinner for three entire cell blocks. That's 170 inmates. If they didn't like my food, I'd lose body parts.

Weaver: Here's the deal, Pope... the facilities are substandard, the provisions are meager, and until Scott rigs the burners for propane, you're gonna be cooking on camp stoves. Now, if you're not up to it, you just say the word, and we'll put you back in lockup.

Pope: I'll do it. But for the love of God, could somebody please find me some olive oil?

The infirmery.

Anne and Lourdes are emptying boxes to put in the cupboard.

Tom: Hey.

Anne: How'd it go?

Tom: Um, that good news that you mentioned, it was about the harnesses.

Anne: That's right.

Tom: Have you talked to Porter's guy yet?

Anne: Briefly.

Tom: And what do you think?

Anne: Oh, the procedure is simple, to the point of elegance.

Tom: What about the guy?

Anne: It's just my first impression, but he's very smart, very capable, and very sure he's the best man for the job.

Tom: I suppose he's good-looking, too?

Anne: I don't know. Lourdes, did you think he was good-looking?

Lourdes: Uh, yeah, for an older man.

Tom: Older?

Lourdes: He must be, like, 40.

Tom: Ohh!

Anne: Ouch.

Lourdes: Oh, no, I didn't mean that...

Tom: oh, no, that's quite all right. I think I kind of walked into that one. [ Laughs ] So Who is this medical genius?

Anne: Harris. Dr. Michael Harris.

Tom looks puzzled.

Anne: Do you know him?

Harris (appearing): Tom? Tom!

Tom: Michael. You're alive?

Harris: Yeah, so are you.

They hug.

Outside.

Harris: Rebecca and I foraged for a couple of hours, and... and... It looked like rain, so...We both figured it'd be more efficient to split up. And... and there hadn't been an a-attack for a while.

Tom: Yeah, I remember.

Harris: We weren't apart five minutes... these airships started pounding the area, and I-I-I-I tried to get to her, Tom. I really did, and, uh, I... and I got this. And, uh... And then the second wave of the attack started, and, uh... I hid in a collapsed house. I passed out. And a group of fighters found me the next day, and I became the medical officer for the resistance. I can't tell you how sorry I am about your wife, Tom.

Tom seems perplexed.

Tom: Thanks for telling me.

Harris: Sure. Where are your boys?

Tom: Hal and Matt are with me.

Harris: Ah.

Tom: Ben's a prisoner.

Harris: Is he harnessed?

Tom: Mm-hmm.

Harris: Is he nearby?

Tom: Yeah, yeah. We were gonna try to go get him tonight. You know... When we found Rebecca... We went to go look for you. But there were skitter patrols everywhere, and...

Harris: You don't owe me an apology. This is war, right?

Tom: Yeah.

Harris: Bring Ben to me. I couldn't save Rebecca, but maybe I can give you back your boy.

Night. In the corridor. The team gets prepared. They look at the board.

Tom: Okay, let's go.

Working site.

Kids are still working without any break. Tom and his team hide close to the children. Dai waits in the car, ready. Tom look through spectacles.

Tom: They didn't see the explosives in the car. That's good.

Mike: What's going on?

Tom: The first group's here.

Mike: Ben with them?

Tom: I don't see him. There's another group coming. I think I see him. No, it's not him.

Mike: It's Rick.

Tom: What?

Mike: It's my boy.

Tom: Where?

Mike: Right by the building.

Mike (shouting) Ricky!

Tom: No! No! No!

Mike (running towards his son) Cover me.

Tom: No! No! No!

Mike: Ricky! Ricky. Rick. Rick. It's dad. Dad. Come on.

Rick remains absent. A Mach sees them and target them. Tom his forced to react and activate the explosives.

Karen: They must have Ben.

Hal: Let's go.

Karen and Hal join the others. The trucks comes and they put Rick in the back.

Karen: There's the truck!

Tom; I'm going after Ben.

Everyone starts shooting. Tom is hurt unconcious. Dai takes him to the truck and leaves. Karen and Hal are taken. Tom wakes up in a dark place.

Tom: Where is hal? Karen?

Dai: We couldn't get them.

Tom: We were running for the truck.

Dai: Got hit by debris from the explosion. Tom, we got you this far.

Tom (shouting): Where'is Hal and Karen?!

Dai: There was a mech on our tail. Couldn't wait.

Tom: How far to the school?

Dai: A quarter-mile, maybe less.

Tom: You two go on.

Dai: What about you?

Tom: I'm going after them.

Dai: At least come with us for weapons and reinforcements.

Tom: No. There's no time. What were you thinking, Mike?

Mike (holding his son): I'm so sorry, Tom. He's the only family I got left.

Tom: Where are the rest of the weapons?

Dai: I had to leave them in the truck. Just got this.

Dai gives his a gun.

Tom: Let me have that rope, too, and your flashlight. Be careful.

Tom leaves. Alone, he hears some noise.

Tom: Who's there?

A skitter appears and attacks. He gets the upper hand on Tom until the professeur reaches his gun and shoots to of its legs. He then hits the aliens until it can't stand and sits to get his breath back.

School

Porter: It's only natural that you want to do that.

Anthony: Captain Weaver? Colonel Porter?

Weaver: What is it, Anthony?

Anthony: Dai and Mike are back with one of the harnessed kids.

Porter: Yeah... Ben, Tom's son.

Anthony: No, sir. Mike's. They're in the clinic.

People start getting agitated aroud.

Man: Guys, it's Tom... he's back!

Weaver: What is this? You... you go ahead. I'll see what this is.

Tom, bloody and tired gets in, pulling a weak but alive skitter.

Weaver: Tom!

Tom: Captain Weaver. I've brought you a prisoner of war.

Weaver: You beat this thing yourself?

Tom: Yes, sir.

Weaver: How?

Tom: You just got to get close enough. Can I trade this in for an automatic?

Weaver: Where you think you're going?

Tom: I still have two sons and a scout out there.

Weaver takes his empty weapon and gives him another one.

Weaver: Sentry, give me your weapon. I'll give you two fighters.

Tom: No. Thanks. It's safer if I do this alone.

On his way out, Tom finds his younger son.

Tom: Hey, buddy. How much did you hear?

Matt: Everything. Go get him.

They hug and Tom leaves.

Working place.

Hal wakes up. Karen, still unconcious is taken away by Ben and another harnessed kid.

Hal: Ben! Ben!

He tries to stop them by can't really stand up. A light appears, send by a mech but Hal can't protect himself, his weapon is broken into pieces. However the mach does not shoot Hal and waits for thr the arrival of five kids. They place themselves in front of Hal. A skitter comes, points his finger towards Hal then towards the kids. Hal understand and the children are executed.

Hal: No!! No!!

The infirmery.

Anne and Harris are operating on Rick.

Anne: The father says the patient has cystic fibrosis.

Harris: Really? I didn't hear anything. Well, he's on supplemental oxygen, so... As long as his airways are clear, shouldn't be a problem. Boy, I'll tell you... if we'd have had access to... Modern hospitals and labs, we could have this all figured out in a matter of hours. As it was, it's just educated guesses... And trial and error.

Weaver comes in.

Weaver: What can I do to help?

Harris: Uh, you can stay out of my way. Here you go. All right, get ready to lift the harness, please. The whole idea behind this is to expose as much needle as possible.

Weaver: Pulling those out kills them.

Harris: Yeah, well, that's why we've been cutting them instead. Learned that the hard way.

Weaver: So did a lot of people.

Harris: Wouldn't you rather be outside? I'd like to expose... At least an inch of needle. Start the drip, please.

Anne: How far?

Harris: All the way.

Anne prepares Rick, while Harris lights up the flamethrower.

Harris: Lift up the harness, please.

He starts cutting the harness.

Harris: Okay. You know, the first few times we cut the needles... We lost the patients.

Anne: Why?

Harris: Look at his eyes.

Anne: Pinpoints. He's drugged?

Harris: Yeah. My theory is that the harness... Synthesizes an opiate.

Anne: Didn't show up in the autopsy.

Harris: It's like nothing we've ever seen before. But I realized... If you cut the needles, you cut off the drug, the kid goes into shock... end of story.

Anne: Oh. The... the morphine drip is a bridge.

Harris: That's right. That's the idea, anyway. And all opiates basically affect the same brain receptors. So then I thought, pump the kid full of morphine... Before we cut off the harness. Then, once he's stable, you walk back the dosage, bring him in for a soft landing. Okay. Take it away.

Lourdes puts the harness on the table.

Harris: Okay. Blood pressure?

Anne ckecks with her stetoscope.

Anne: Still 110/70.

Harris: Okay. That's what I like to hear. Once the needles penetrate the spine, they soften and grow roots. They become part of the host's nervous system.

Anne: How is that possible?

Harris: Oh, you know, some sort of nano-engineering or something. I mean, they look like needles, but they behave more like living tissue. It's fascinating, actually.

Anne: And that means if they wear the harness long enough...

Harris: The kid and the harness become one.

Rick convulses.

Anne: Doctor!

Harris: I got it, I got it.

Mike: Come on! Do something!

Harris: Get him out of here, will you?

Dai (pushing him out): Come on, Mike.

Harris gives Rick some more morphine.

Harris: Okay. Okay. It's all right. I was actually expecting that.

Outside. Tom hears some noise and hides behind a car, his gun ready.

Tom: Who's there?!

Hal (stumblig) Dad.

Tom: Hal?

Hal: Dad.

Tom runs to his son who falls in his arms. He checks him.

Tom: Oh. I got you. I got you. What happened? Where's Karen?

Hal: You drove away. Then the mechs stunned us. Then, when I woke up... They were taking Karen to the skitters.

Tom: She's a prisoner?

Hal: You left.

Tom: No. No, no. No. One of those harnessed kids was Mike's son. He saw him, and he just... he just grabbed him. If I didn't hit the explosive, they both would've been killed. And I got knocked out. Otherwise, I wouldn't have left. I wouldn't have left. I'm so sorry.

Hal cries.

Hal: I'm just glad you came back.

Tom (hugging): I'm just glad that you're alive.

Hal: Dad... They killed those kids.

Tom: Wait a minute. What kids? Ben?!

Hal: No, no, not Ben.

Tom: What kids?

Hal: Not Ben. The other group.

Tom: The ones with Mike's son.

Hal: Yeah. I don't know why, but... The skitter made the mech kill them, and they let me go.

Tom: They let you go?

Hal: Yeah, it was like they wanted me to see it. And then... they killed them, and they let me go. Tom (standing up with Hal): The Nazis sometimes did that with allied prisoners of war. To send a message... take one, and we'll kill the rest. That's why they left you alive. You're the messenger. Hal: That means we can't just take one kid.

Tom: No, no. When we come back, we take them all.

School

Anthony welds the cage for the skitter.

Weaver: If it was up to me, we'd kill the damn thing now.

Anthony: Yeah, let's do that.

Porter (coming in): Nope. We've never had a live skitter before. Nobody's ever had one that I know of. And if we're gonna beat these things, Weaver, we damn sure need to understand them.

Weaver: Tom handled this one with a sawed-off shotgun and a flashlight. What more is there to understand?

Porter: That'll be Dr. Harris' call.

Weaver: Dr. Harris? I thought he was leaving with you tonight.

Porter: Nope. Change of plans. You're gonna have him for the next three weeks. I want somebody with a background in physiology and anatomy to study this damn thing. And we'll always have flashlights and shotguns.

In the Gym.

Everybody is gathered aroud the new cook/Pope. Uncle Scott, Anthony, Aunt Kate and Lourdes are tasting his receipe.

Pope: Well, don't everybody thank me at once.

Lourdes: Well, it's good. Isn't it?

Kate: It's not bad, considering...

Scott: Considering what?

Maggie: Who made it.

Scott: Well, line up, everybody!

Pope: Gonna have some?

Weaver: Serve them first. Looks like you might be of some use to the 2nd mass.

Pope: Yeah?

Weaver: We'll give it a week.

Pope: Does that mean I don't have to be, uh, locked up anymore?

Weaver: It does not. Lock him up.

Scott: All right. Come on, Pope.

Pope: You're not gonna regret it!

Weaver: I already regret it.

Pope (taken away): Yeah, yeah.

The infirmery.

Tom comes see Rick. Anne's asleep. He wakes her up.

Tom: How is he?

Anne: He's stable.

Tom: So it works.

Anne: It seems to. Are you okay?

Tom: Yeah.

Mike: Hey, Tom.

Tom: Looks like he's gonna be okay.

Mike: I'm praying. Keep an eye on him while I step out?

Anne: Of course. Why don't you sit down, let me take a look at you? How did it go?

Tom: Hal's okay. But they captured Karen.

Anne: Oh, no. Lord. How's he taking it?

Tom: He blames himself.

Anne: I'm so sorry.

Tom: Yeah. Now we know, right? I mean, now we know... That we can take these things off and it doesn't have to kill them, right? Harris knows what he's doing?

Anne: Yeah. He's great.

Tom: Got any idea where I can find him?

Harris drinks scotch in front of the Skitter. He hears Tom approching.

Harris: Ah. I... I got some scotch.

Tom: How's the prisoner?

Harris: Eh, too soon to tell. Uh, Porter wants me to stick around a little while longer and make a fuller study of our conquerors.

Tom: Is that what he called them?

Harris: No, that's my word.

Tom: We're not conquered. Unless we give up.

Harris: Uh, I got too much respect for your intelligence, Tom, to, uh, take that little display of human vanity seriously.

Tom: Well, maybe I'm not as intelligent as you think I am.

Harris: You know, there are people who actually believe that surviving the first wave of the invasion proves that they're the best of mankind.

Tom: Obviously you don't agree?

Harris: Well... Those people who ran away or found the deepest holes to hide in... they're the survivors. You find something ennobling in that, I-I'd love to hear about it.

Tom: Is that how you survived? Running away?

Harris: Hiding? What do you mean?

Tom: The morning of the attack, when you and Rebecca got caught outside, you ran away and you hid. And you left her to save yourself.

Harris: I mean, I... look. She was not with me the morning of the attack. I told you that.

Tom: I know what you told me. But when I found her, she was still holding onto the duffel bag full of provisions that you guys had collected, and it was much too heavy for her to carry by herself. And that's how I know you were with her when the attack started.

Harris: Look, Tom... Please. I-I-it wasn't premeditated. It was a split-second decision. And I-I guess I thought...

Tom: what? What?

Harris: Well, I guess I thought that my... t-the community needed my medical skills.

Tom hits him in the face.

Harris: Man. Well... I guess you had to do that, huh?

Tom: You guessed right.

Harris: Well, I understand how guilty you must feel 'cause of what happened to her.

Tom: What are you talking about?

Harris: Well, it was your morning, Tom. Wasn't it? Rebecca told me that you were supposed to go out there looking for food with me that morning. But she knew how exhausted you were, and she couldn't bring herself to wake you up. She really loved you, Tom. But it should have been you out there the morning of the attack and not Rebecca. You're as responsible for her death as I am... maybe more. And because I'm alive, you've got a chance to get that harness off your son. Rebecca's death may save Ben's life.

Tom: The skitters won't win.

Harris: Well, we'll see.

Tom: And no matter how each of us survived, maybe we owe it to those who didn't... To become the best of mankind.

Harris leaves. Tom goes to the board and puts a picture of Ben before going to a room where Matt sleeps in the arms of his older brother. The skitter wake up at the same time as Rick.

END.

Kikavu ?

Au total, 35 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Sabu14 
19.08.2018 vers 23h

stephane25 
09.02.2018 vers 20h

SandyD 
20.12.2017 vers 18h

Phoebus 
21.11.2017 vers 13h

sanct08 
14.11.2016 vers 11h

Buffy924 
23.10.2016 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Joyeux anniversaire Ryan Robbins !

Joyeux anniversaire Ryan Robbins !
Aujourd'hui le 26 Novembre 2018, c'est l'anniversaire d'un acteur! Il s'agit de Ryan Robbins, il...

Peter Shinkoda rejoint 'Le Maître du Haut Château' saison 4!

Peter Shinkoda rejoint 'Le Maître du Haut Château' saison 4!
Après que Will Patton ait rejoint le casting de la série Swamp Thing, c'est au tour de Peter...

Will Patton rejoint la série Swamp Thing

Will Patton rejoint la série Swamp Thing
Notre cher capitaine Weaver rejoint le casting de la série Swamp Thing! Il incarnera le rôle d'Avery...

Joyeux anniversaire Sarah Carter !

Joyeux anniversaire Sarah Carter !
Hier le 30 Octobre 2018, c'était l'anniversaire d'une actrice! Il s'agit de Sarah Carter, elle...

Joyeux anniversaire Adam Butcher !

Joyeux anniversaire Adam Butcher !
Aujourd'hui le 20 Octobre 2018, c'est l'anniversaire d'un acteur! Il s'agit d'Adam Butcher, il...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

Supersympa, Avant-hier à 22:04

Bonsoir à tous ! Nouveau calendrier et nouveau sondage sur le quartier Dollhouse !

Supersympa, Avant-hier à 22:06

Et n'oubliez pas qu'Echo a toujours besoin de votre aide pour l'animation "A la recherche de Paul" !

Supersympa, Avant-hier à 22:07

Bonne soirée à tous !

grims, Aujourd'hui à 07:24

Coucou à tous ! un seul inscrit pour le concours wallpapers séries historiques sur le quartier The Tudors !

grims, Aujourd'hui à 07:26

Qui rejoindras choup37 ? venez vous inscrire sur le quartier The Tudors ! vous pourrez choisir votre série historique préférée

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site